La "coolitude" des Start-up : l'envers du décor