Kantar Media aborde les stratégies publicitaires autour de la marque employeur

kantar-media-marque-empleur-dans-publicite

Kantar Media vient de publier une étude portant sur les stratégies publicitaires des marques autour de la notion de marque employeur. On y découvre que les campagnes publicitaires marque employeur sont en forte hausse et que les campagnes axées sur la volonté de faire naître des vocations s’imposent. L’étude souligne par ailleurs une tendance phare : le besoin de réassurance de l’utilité de l’humain par rapport à la montée technologique.

 

Stratégies publicitaires et marque employeur

À l’heure où le marché du travail se tend dans différents secteurs d’activité et où la guerre des talents s’accélère, soigner son image de marque en tant qu’employeur devient une nécessité pour les entreprises. Si face à de nouvelles aspirations et rapports des employés au travail, certaines entament de véritables réflexions autour de cette notion de marque employeur, d’autres l’utilisent déjà non plus dans un simple but de recrutement mais de fidélisation, voire dépassent simplement la seule dimension de communication.

Kantar Media, à travers cette étude a donc souhaité décrypter les différentes stratégies publicitaires des marques autour de cette notion de marque employeur.

kantar-media-marque-empleur-dans-publicite
Crédit Photo : Kantar Media

Podcast


Covid-19 : Des conséquences directes sur le rapport au travail

Kantar Media rapporte dans son étude que :

  • 48,7 % des actifs ont déclaré que « depuis le COVID-19, ils se sont concentrés sur les choses  les plus essentielles de la vie »,
  • 36,5 % des actifs ont déclaré que « l’épidémie de COVID-19 a offert une opportunité de se réinventer »,
  • 33,9 % des actifs ont déclaré que « depuis l’épidémie de COVID-19, ils se soucient davantage de leur santé mentale »,
  • 15,7 % des actifs ont déclaré « avoir craint de perdre leur emploi en raison de l’épidémie de COVID-19 »

Concrètement, du côté des employés, l’étude souligne des vagues de démissions, un mal-être au travail et un désengagement professionnel. Tandis que du côté des employeurs, elle met en exergue des difficultés de rétention salariale et de recrutement de talents qualifiés

kantar-media-etude-strategies-publicitaires-marque-employeur
Source : Etat des lieux, changement de paradigme et tendances créatives sur le sujet du recrutement / Kantar media

Il est donc clair que le recrutement est au cœur des préoccupations des entreprises qui, malgré des investissements médias conséquents, peinent encore à attirer de nouveaux talents.

investissements-media-emplois-vacants
Source : Kantar – Medial 2 / Groupes : Réseaux de recrutement, recrutement des entreprises, marché emploi interactif

 

La marque employeur comme solution pour les entreprises

La marque employeur est loin d’être une simple histoire de publicité. Il s’agit en effet d’un vrai travail d’image et d’actions pour un développement général de l’entreprise. Dans son étude, Kantar Media dresse les six axes qui déterminent cette marque employeur. Citons :

  • L’attractivité,
  • La notoriété,
  • L’homogénéisation valeurs/actions,
  • L’engagement salarial,
  • La différenciation,
  • La réputation.

Par ailleurs, Kantar Media aborde les tendances créatives publicitaires qui constituent de bons moyens de développement d’une bonne marque employeur. Citons notamment la hausse des campagnes de publicité dédiées.

campagnes-publicite-marque-employeur-en-forte-hausse
Source : Kantar – Adscope / Médias: TV, Presse, Radio, Affichage/DOOH, Vidéos instream, bannières mobile.

Par ailleurs, faire germer des vocations figure aussi parmi les tendances créatives qui s’imposent quand on aborde la marque employeur. En effet, pour faire naître des vocations, plusieurs biais créatifs se distinguent :

  • L’inspiration : LinkedIn montre l’étendue des possibilités en termes de carrières,
  • Qui se ressemble s’assemble : Bricomarché et la Police Nationale s’adressent à ceux qui ont déjà ça en eux,
  • La formation : afin d’apporter de la légitimité à ceux qui pensent en manquer, plusieurs annonceurs tels que Guy Hoquet ou Carglass se positionnent comme recruteurs et formateurs et affirment que tout ce qu’il faut, c’est la volonté et l’intérêt. Et qu’à partir de là, tout est possible.

 

AI-nxiety, le fléau 3.0 !

Enfin, L’étude aborde la nécessité de relativiser la montée technologique à l’ère de l’AI-nxiety (ou la peur de perdre son travail à cause de l’intelligence artificielle). En effet, face aux dernières découvertes, développement et prouesses technologiques de certains acteurs, la question de l’utilité de l’intervention humaine vs les solutions d’automatisation et d’intelligence artificielle se pose. Nombreux sont ceux qui craignent déjà de perdre leur emploi au profit de ces solutions.

Pour contrer ce pessimisme, Kantar souligne l’importance d’adopter un discours de réassurance. Et ce, en affichant le talent humain comme unique et irremplaçable. C’est ce que fait très justement IMPACT, agence d’intérim, en prouvant que la technologie ne fait pas tout et ne peut pas remplacer n’importe qui.

intelligence-artificielle-vs-competences-humaines
Crédit Photo : IMPACT
Tag :

emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...