L’A/B testing de A à Z

Le titre de cet article aurait put être : Le B.A BA de l’A/B testing mais après avoir consulté mon ami Google, le titre était déjà utilisé… #fail.

 

Bon sinon pour éviter de vous communiquer ma frustration sur le titre, parlons de l’A/B testing. Cette méthode est de plus en plus utilisée dans le milieu du Web pour tester différents éléments (variables) sur une page par exemple.

On va changer la couleur d’un élément – le bouton « call to action » par exemple – et déterminer quelle variante convertit statistiquement le plus de visiteurs en membres, clients ou autre.

Un enjeu économique se cache derrière cette méthodes de test. Qui dit taux de conversion important dit coup d’acquisition moindre.

 

Prenons l’exemple d’une campagne de pub online. Si un clic sur une de vos publicités vous coûte 0,70 € et que votre taux de conversion est de 2 %. L’acquisition d’un membre / client (lead) vous coûtera : 35 € (0,7 * 100 / 2).

Améliorer ce taux jusqu’à 7 % baisse ce coût à 10 €. Autant dire que sur de grosses campagnes, améliorer ce taux revient à réduire fortement le coût de la campagne !

 

Il convient donc d’avoir à l’esprit quelques notions simples lors de la mise en place d’un A/B testing.

Voici une présentation qui résume bien ces points :

 

Et pour aller plus loin, je vous recommande la lecture de ce livre blanc du site : http://www.kameleoon.com

Télécharger le livre blanc

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le commenter, le partager sur les réseaux sociaux, vous abonner à notre flux RSS ou à notre Newsletter.

Laurent

Laurent

Créateur du blog, j'essaie de partager des contenus créatifs et innovants autours de la communication, la publicité, les médias et la création.
Bonne lecture !
Laurent

Vous aimerez aussi...

faire un don

Générosité : pour attirer les dons, mieux vaut être beau et bien portant !

A l’approche des fêtes de fin d'année, les Français sont plus généreux qu’à l’accoutumée. C’est ce que révèle une étude menée par France Générosité en 2014. C'est pourquoi les associations lancent des "campagnes de dons de vacances". Avec, pour conséquence, une véritable saturation des appels aux dons sur les médias - notamment en période de Téléthon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”

Merci pour le partage !

N'hésites pas à nous suivre sur nos réseaux, sait-on jamais, c'est toujours bon d'avoir un pote dans la com' ;)