Hubertine Auclert et WAT se mobilisent contres les violences sexuelles

Hubertine Auclert et WAT se mobilisent contres les violences sexuelles

affiches-couleurs-filles-harcelement

#PlusJamaisSansMonAccord. Voici le nom de la campagne du Centre francilien pour l’égalité femmes-hommes, Hubertine Auclert. Ce projet de lutte contre les violences sexistes et sexuelles chez les jeunes, est réalisé par l’agence WAT. We Are Together est le premier Groupe indépendant en communication corporate et RH).

Après le mouvement #MeToo, les récentes mobilisations #Iwas, #IwasCorsica et #BalanceTonBahut ont montré que les jeunes filles subissent très largement des violences sexistes et sexuelles. Pour les aider à réagir, le Centre Hubertine Auclert lance, avec l’agence WAT, une campagne afin de lutter contre ces violences et encourager les garçons à s’engager à leurs côtés.

Relayer la photo intime d’une fille sur le net ou l’insulter de p***. Mettre une main aux fesses, forcer quelqu’un.e à avoir une relation sexuelle… Autant de violences sexuelles qui sont tristement banales et répandues au collège et au lycée. 40% des femmes victimes de violences sexuelles avaient moins de quinze ans au moment des faits. 16% étaient des adolescentes de plus de quinze ans (enquête VIRAGE 2016).fille-skate-cour-vert

 

«On ne le dit pas assez: les jeunes filles sont majoritairement visées par les violences sexuelles. Face à un tel constat, et alors que l’éducation sexuelle dans les collèges et les lycées reste quasi inexistante, nous avons décidé de donner des outils aux principaux et principales concerné.es pour lutter contre ces violences», déclare Marie-Pierre Badré, présidente du Centre Hubertine Auclert et déléguée spéciale à l’égalité femmes-hommes de la région Île-de-France.

publicité

Annonce par JPC Network


Des outils pédagogiques et ludiques pour les jeunes

Afin de sensibiliser directement les adolescent.es, l’agence WAT a imaginé une campagne qui permet de repérer et d’identifier ces formes spécifiques de violences. L’enjeu? Les rendre acteurs et actrices de ce combat. Comment ? En leur donnant des clés pour agir et refuser avec le hashtag #PlusJamaisSansMonAccord.

C’est donc une campagne combative qui sort cette semaine à travers un site web et de l’affichage massif en Île-de-France (écrans JC Decaux et les Transiliens). Mais c’est aussi un kit complet diffusé dès le 02 novembre à l’ensemble des lycées franciliens, en partenariat avec la région Île-de-France. Celui-ci permettra d’identifier ces violences et se composera :

  • d’une brochure qui offre une lecture pédagogique sur les violences sexistes et sexuelles, mais aussi des conseils sur la sexualité;
  • des stickers pour réagir en mode guérilla;
  • 4 affiches représentant 4 types de violences: viol, harcèlement sexiste, agression sexuelle et les cyberviolences.

fille-assise-mur-bleu

Vous aimerez aussi...

cancerologie-etude-emission

« Têtes Chercheuses », l’émission qui décrypte la recherche en cancérologie

La Fondation ARC présente « Têtes Chercheuses », une émission sur YouTube dédiée à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”