Trash invasion, la campagne de pollution digitale contre la pollution aquatique

Trash invasion, la campagne de pollution digitale contre la pollution aquatique

 Surfrider Foundation  organise chaque année les Initiatives Océanes pour lutter contre la pollution par les déchets aquatiques. Et cette année, l’opération se passait sur Instagram.

C’est une campagne 100% digitale orchestrée par Y&R qui a marqué cette 24ème édition des Initiatives Océanes par Surfrider foundation. En effet,  l’association cherche à sensibiliser pour recruter des bénévoles engagés pour la cause environnementale. Et cette année, l’opération a su marquer les esprits.

Pourquoi instagram ? Parce que c’est le réseau social type de la photo esthétique, qui représente mais surtout enjolive la réalité. Et où peut-on voir les plus beaux endroits du monde ? Sur Instagram.

LIRE AUSSI : Unicef utilise Instagram Shopping pour lancer une campagne choc

C’est pourquoi, pour lutter contre la pollution, 20 comptes de déchets ont été créés. Parmi eux « sac plastique relou » « bouchon errant » ou « canette rouillée » se sont invités sur les photos des plus beaux coins d’eau et ont littéralement pollué instagram à base de like en folie, de commentaires intempestifs et de follow en masse.

Ainsi, pendant plusieurs semaines, les déchets ont envahi le réseau social en montrant leur pouvoir de nuisance. Avec un budget de 0 euros et un beau concept, Surfrider Foundation et Y&R ont mis la pollution digitale au service de la dépollution in real life, et ont réuni 8,8% de bénévoles de plus pour les collectes du week-end d’ouverture des Initiatives Océanes 2018.

 

Vous aimerez aussi...

youtube-rouge-noir-texte

Bientôt des annonces dans les contenus non-monétisés de YouTube

Youtube commence à intégrer des annonces dans ses contenus non-monétisés. En vigueur aux Etats-Unis, cela sera effectif en France en 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”