Étude : Quelles tendances en matière de culture d’entreprise ?

jupdlc-rapport-marco-2024-nouveaux-consommateurs-culture-travail

Le travail hybride, alliant présentiel et télétravail, est le modèle préféré des personnes à l’échelle mondiale. C’est ce que montre le dernier rapport global MARCO sur les nouveaux consommateurs.

Cette nouvelle étude, menée par l’agence de communication MARCO, en partenariat avec Cint, la plateforme référente de récolte d’insights, met en lumière la complexité des opinions et des sentiments liés à la culture du travail.

 

Une enquête menée sur 11 marchés clés

Le « 3ème rapport global MARCO sur les nouveaux consommateurs 2024 » confirme ainsi un changement dans la manière dont les professionnels travaillent.

Et cela touche une majorité de pays, quel que soit le continent. Plus de 7 300 consommateurs, répartis dans 11 pays (Afrique du Sud, Allemagne, Brésil, Espagne, États-Unis, France, Italie, Maroc, Mexique, Portugal, Royaume-Uni) ont participé à cette enquête, menée de décembre 2023 à janvier 2024.

Plusieurs thèmes ont été analysés : les attitudes à l’égard de la flexibilité du travail, l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée et les tendances en matière d’organisation du travail. Le tout afin de dresser une analyse complète de l’évolution des tendances en matière de culture d’entreprise.

jupdlc-rapport-marco-2024-nouveaux-consommateurs-culture-travail
Crédit photo : MARCO

 

Le modèle hybride plébiscité

Les résultats soulignent une préférence majoritaire pour le travail hybride par rapport à d’autres modèles (44 %), suivi par le travail traditionnel en présentiel (40 %). Le travail à distance est nettement moins prisé par les employés (16 %).

La France suit la même tendance (44 %) concernant l’engouement face au travail hybride. Le Portugal par exemple est le pays le plus favorable au travail hybride (53 %), tandis que les États-Unis favorisent beaucoup moins ce nouveau modèle (25 %). Ils sont en outre le seul pays interrogé à préférer le travail à temps plein en personne (54 %). À l’exception des États-Unis, l’adoption en masse du travail hybride traduit une demande croissante de flexibilité et d’équilibre de vies.

« Notre approche de la culture du travail doit évoluer au même rythme que la société . Et ce pour répondre aux exigences de la population. L’essor des modèles de travail hybride offre aux organisations l’occasion de réévaluer les normes traditionnelles et d’adopter un mode de travail plus souple et plus inclusif. Le tout en renforçant les stratégies de communication interne afin de maintenir l’engagement et la motivation des employés. Au sein de MARCO, nous avons atteint de nouveaux niveaux d’efficience tout en favorisant un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Ceci grâce à, notamment, l’optimisation des outils technologiques qui permettent de collaborer à distance. » souligne Carlos García, Responsable des relations avec les parties prenantes et de la communication interne chez MARCO.

Podcast


 

Les Français sont les plus demandeurs de travail hybride

Globalement, les professionnels interrogés se sont résignés à accepter un travail dans une entreprise qui n’offre pas la possibilité de travailler de manière hybride (64 %). Les Espagnols se placent en tête des répondants, avec 72 % de personnes prêtes à travailler pour une entreprise, même si le travail hybride n’est pas possible. En revanche, la France est le pays qui exclut le plus les modèles autres que le travail hybride, puisque 49 % des personnes interrogées refusent de travailler dans une entreprise qui n’offre pas cette possibilité.

 

L’équilibre entre vie professionnelle et vie privée

De plus en plus de salariés aspirent à un équilibre entre vie professionnelle et vie privée. 70 % des répondants à travers le monde ont déclaré que la culture du travail ou le droit du travail en vigueur dans leurs pays respectifs leur permettait de trouver un bon équilibre. Toutefois, 30 % ont exprimé une insatisfaction. Des marges d’amélioration potentielles en termes de culture du travail et de cadres législatifs sont donc possibles.

Les pays où les employés sont les plus satisfaits de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée sont la France à égalité avec le Royaume-Uni et l’Afrique du Sud (77 %) suivis de près par le Mexique (74 %). En revanche, les Portugais interrogés se sentent moins soutenus par leur législation du travail. Seuls 56 % d’entre eux estiment que la culture du travail ou la législation en vigueur leur permet d’atteindre un bon équilibre vie pro/vie perso.

« L’équilibre qu’offre le travail flexible – entre le bureau et la maison, le travail et la vie privée – favorise le bien-être des employés. Par conséquent, cela peut aider les employeurs à rester compétitifs lorsqu’il s’agit de recruter et de retenir les meilleurs talents. Toutes les dernières études révèlent que le travail flexible aide les entreprises à améliorer leur productivité, leur culture et leur collaboration. Il ne fait aucun doute que de plus en plus d’organisations finiront par l’adopter pour assurer la pérennité de leurs activités. Le travail flexible est en passe de devenir une pratique courante. De plus en plus, sans lui, les entreprises ne seront tout simplement pas en mesure d’obtenir les talents dont elles ont besoin », explique Simon Condon, SVP Global Communications chez IWG plc.

Tag :

emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...