Quel est l'impact du covid19 sur l'e-commerce en France ?

Quel est l’impact du covid19 sur l’e-commerce en France ?

L’impact du coronavirus sur l’e-commerce en France : vers un nouvel équilibre?

Contentsquare, la plateforme d’Experience Analytics permettant aux marques de créer les meilleures expériences digitales, continue d’analyser les comportements des consommateurs en ligne. L’entreprise a analysé pour cette deuxième semaine de confinement 1 milliard de sessions d’utilisateurs sur 800 sites Web en France, entre les semaines du 6 janvier au 16 février et la deuxième semaine de confinement (23 au 29 mars).

Une opportunité possible (mais après la crise)

Plus de sessions pour autant de pages vues par session : c’est le premier constat significatif que fait Contentsquare sur cette période.  Sans surprise, le trafic continue de croître en France avec +20% par rapport à la période de référence Janvier – Février, porté par les secteurs de la Grande Distribution et des Médias. Mais c’est le nombre de pages vues par session qui se positionne au niveau pré-coronavirus (+1,3%).

Conclusion les marques ont semble-t-il réussi le pari d’agrandir leurs bases de clients tout en maintenant leurs niveaux d’engagement habituels. Si les statistiques se maintiennent, et sous la condition d’un retour à des taux de conversion plus traditionnels, il y a donc pour les marques une très bonne opportunité de sortir « renforcées » de la crise.

Par ailleurs, le nombre de conversions totales chute brutalement (-6 points par rapport à la semaine précédente), ce qui est un peu plus délicat. En effet, ces résultats positionne l’eCommerce dans un retour vers la période non-confiné, mais dans une situation où l’offline ne fait aucune concurrence…

La certitude de chacun, par rapport à la croissance des achats sur internet dû au confinement, se révèle fausse. Si les pure-player peuvent donc tirer encore leur épingle du jeu, la partie s’annonce extrêmement compliquée pour les brick & mortar, qui risquent bientôt d’avoir également à faire face à une baisse de leurs ventes online — en plus de l’arrêt total de leurs ventes offline.

Les résultats secteur par secteur :

Tous les secteurs confondus :
Trafic : +19,51%
Temps par session : – 3,56%
Page vue par session : + 1,31%
Taux de conversion : -13,52%
Conversion totale : +2,92%

Plus de boutiques mais une augmentation du trafic mesuré et qui se rééquilibre chaque semaine

Grande Distribution :
Trafic : +199,81%
Temps par session : + 31,72%
Page vue par session : +65,20%
Taux de conversion : -38,48%
Conversion totale : 85,89%

La Grande Distribution pourrait voir ses bonnes performances se révéler de courte durée. Ses taux de conversions sont désormais largement en dessous du niveau saisonnier (-38%), et font mécaniquement chuter les conversions totales — malgré une explosion du trafic.
La Grande Distribution est donc face à une menace : ses revenus pourraient retrouver, malgré l’absence de compétition offline, leur niveau pré-crise. L’optimisation des parcours utilisateur n’a donc jamais été aussi critique.

Voyage :
Trafic : – 78,66%
Temps par session : – 13,91%
Page vue par session : – 22,62%
Taux de conversion : – 57,77%
Conversion totale : -91,01%

Retail Fashion :
Trafic : -43,81%
Temps par session : – 3%
Page vue par session : – 2%
Taux de conversion : -16,7%
Conversion totale : -54,57%

Luxe :
Trafic : -44,09%
Temps par session : – 85,87%
Page vue par session : + 7,21%
Taux de conversion : -8,74%
Conversion totale : – 49,89%

Si très peu misait sur les capacités du Luxe à se relever avant la fin de la crise, le secteur en a décidé autrement. Le Luxe affiche des KPIs la hausse, comme les conversions, toujours dans le rouge (-50% par rapport à Janvier – Février) mais à +17 point par rapport à la semaine dernière.

Cosmétiques :
Trafic : – 34,15%
Temps par session : +3,75%
Page vue par session : + 4,71%
Taux de conversion : + 40,08%
Conversion totale : – 7,95%

Le secteur des Cosmétiques retrouvent cette semaine des tendances “normales” avec un trafic en augmentation, des ventes stabilisées, et logiquement un taux de conversion en baisse.

Pharmacie/parapharmacie :
Trafic : + 27,79%
Temps par session : + 2,71%
Page vue par session : + 15,58%
Taux de conversion : +25,03%
Conversion totale :+ 59,72%

Renseignements, conseils, refuges, voici toutes les missions des pharmacies et parapharmacies en cette période. Il est tout naturel que l’ensemble des visites et des achats soient en hausse; d’autant plus quand on sait qu’il faut éviter de se rendre physiquement en pharmacie pour préserver notre santé. « L’auto-médication est aussi en hausse ce qui intensifie les recherches ou les achats.

Marketplace/Tech :
Trafic : + 10,95%
Temps par session : + 0,1%
Page vue par session : + 15,28%
Taux de conversion : +26,91%
Conversion totale :+ 42,04%

Une hausse globale pour les Marketplaces qui restent les plateformes privilégiées d’achats des consommateurs. Cependant  Il faudra avant tout résoudre les problèmes de livraisons qui semble peser pour beaucoup sur le taux de conversion, en baisse.

Banque/Assurance
Trafic : +25,62%
Temps par session : +25%
Page vue par session : +19,37%

Tout sauf inattendu : les métrique des sites Banques / Assurance explosent, notamment le trafic et le temps par session. L’heure étant plus à la mise au point sur les compte bancaires qu’à des visites de prospections de crédits, ces deux KPIs nous renseignent indirectement sur le niveau d’inquiétude croissant des internautes français. Deux métriques qui pourraient également se révéler dans les semaines qui viennent être les signes d’une reprise pour le E-commerce…

Energie :
Trafic : – 7,73%
Temps par session : – 27,66%
Page vue par session : +14,62%

Joaillerie/Montre
Trafic : -54,25%
Temps par session : – 27,91%
Page vue par session : – 17,75%
Taux de conversion : -33,19%
Conversion totale : -70,01%

Les plaisirs sont accessoires en cette période de crise ce qui justifie la baisse de passage des consommateurs sur les sites de joaillerie/montre.

Médias :
Trafic : +75,80%
Temps par session : – 27,61%
Page vue par session : +1,32%

Une hausse du trafic qui est justifié par l’envie des français de se tenir au courant de l’actualité et de connaître au jour le jour l’évolution du Covid19.

Télécoms :
Trafic : +5,44%
Temps par session : -27,46%
Page vue par session : – 24%
Taux de conversion : -61,15%
Conversion totale : -58,84%

Automobile :
Trafic : – 60,18%
Temps par session : -23,58%
Page vue par session : + 5,38%
Taux de conversion : -60,42%
Conversion totale : -84,20%

 

Conclusion

Sommes-nous vers un nouvel équilibre de l’E-commerce en France ? Les statistiques secteur par secteur nous montrent une certaine stabilisation, voire les premiers signes d’un nouvel équilibre. S’il est un peu tôt pour parler d’une nouvelle donne du E-commerce, la plupart des secteurs voit leurs KPIs se maintenir pour la première semaine depuis le début de la crise.Les métriques du Voyage, du Retail Fashion, de la Joaillerie, de l’Automobile et des Télécom restent sensiblement les mêmes, et toujours en deçà des niveaux « habituels ».

Vous aimerez aussi...

tiktok-logo

TikTok publie son Rapport de Transparence pour le premier semestre 2020

TikTok dévoile son Rapport de Transparence qui met en lumière les contenus supprimés pour infraction aux Règles Communautaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”