Comme l’Ours de CANAL +, devenez vous aussi réalisateur

Le 15 mai dernier, à l’occasion du Festival de Cannes, Canal+ et l’agence BETC, nous proposaient d’entrer dans la peau de l’Ours de Canal +.

Souvenez vous, nous l’avions découvert en 2011, dans une publicité où après avoir vu de nombreux films sur la chaîne, la peau de l’Ours qui n’était au départ qu’un simple tapis, devenait réalisateur.

Ce spot avait d’ailleurs reçu de nombreuses récompenses comme Le Grand prix Craft aux Cannes Lions et avait été élu « meilleure publicité de tous les temps » par le Gunn Report.

Nous revoilà trois ans plus tard, sur le même tournage que l’original, un film médiéval où un chevalier échange ses dernières paroles avec une demoiselle.

C’est alors que l’expérience interactive commence via leur site dédié : danslapeaudelours.canalplus.fr

L’internaute entre dans la peau de l’Ours réalisateur et peut décider à tout moment de couper la scène.

Il peut ensuite choisir de la rejouer dans des genres totalement différents : western, comédie, teen movie, horreur, gangsta, cinéma d’auteur ou même « I don’t give a shit », phrase désormais devenue culte.

Humoristique et décalée c’est la campagne qui fait le buzz ces derniers jours.

C’est parti, tentez vous aussi l’expérience et passez derrière la caméra !

Laurent

Laurent

Créateur du blog, j'essaie de partager des contenus créatifs et innovants autours de la communication, la publicité, les médias et la création.
Bonne lecture !
Laurent

Vous aimerez aussi...

BETC réalise un spot puissant pour Paris 2024

L'année 2024 sera symbolique pour la ville de Paris. En effet cette dernière a obtenu le 13 septembre dernier l'accord pour organiser les Jeux Olympiques et Paralympiques. Cet événement n'a pas eu lieu dans la ville depuis 1924.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”

Merci pour le partage !

N'hésites pas à nous suivre sur nos réseaux, sait-on jamais, c'est toujours bon d'avoir un pote dans la com' ;)