La marque No Name dévoile une campagne simple & hilarante

La marque No Name dévoile une campagne simple & hilarante

Basée au Canada, la marque No Name se spécialise dans les produits de la vie de tous les jours. Son petit plus : Elle n’affiche si logo ni marque. 

Lancée en 1978 , la marque No name est le plus grand détaillant de produits d’épicerie et de produits ménagers de marque générique au Canada. Encore inconnue en France, elle vient de lancer une campagne de marketing qui présente de manière ironique et humoristique le concept même de l’enseigne « qui n’affiche pas de marque »

Cette campagne se base sur l’emblématique couleur jaune de la marque et sa typographie Helvetica noire. Ainsi, elle met en évidence plus de 500 des produits, sans nom, qui sont fabriqués sans colorant synthétique, saveurs artificielles et édulcorants. Et c’est sur ce point précis que la marque souhaite communiquer. La volonté première est d’affirmer haut et fort que ses produits sont de qualité.

Pour cela, elle diffuse des visuels créatifs et drôles sur les réseaux sociaux mais également en affichage extérieur. La présence de la marque sur Twitter a par ailleurs attiré beaucoup d’attention en ligne. En effet, un tweet affiche le mot « tweet » avec une légende disant « je suis une marque. suivez-moi. » Simple, efficace, drôle.

Une campagne simple mais véritablement créative, qui respecte l’ADN et les valeurs de la marque d’un point de vue éditoriale mais également marketing. Bravo les gars !

 

Vous aimerez aussi...

rosapark-murs-campagne-paris

Cette association brise le mur du silence contre la maltraitance

#JusteUnMur, une installation grandeur réelle en plein coeur de Paris, des murs qui ont séparé les victimes de leurs voisins...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”