Facebook Shops ou le développement du commerce social

Facebook Shops ou le développement du commerce social

Tribune de Damien Landesmann, VP EMEA de Socialbakers

Facebook a récemment annoncé le lancement de Facebook Shops.

C’est une offre intéressante qui pourrait permettre aux petites entreprises de se maintenir à flot pendant la pandémie. Plus important encore, elle aidera les entreprises et les marques de toutes tailles à présenter leurs produits et à conclure des ventes sans que les acheteurs n’aient à quitter Facebook ou Instagram. Son potentiel est énorme :la fonction Facebook Shops offre aux entreprises la possibilité d’accéder à une communauté de 2,6 milliards de personnes, de susciter leur intérêt grâce à un contenu pertinent et de les amener rapidement à descendre dans le tunnel de vente marketing pour effectuer des achats à une échelle sans précédent. Avec le lancement de Shops, Facebook a ajouté un élément essentiel permettant à l’utilisateur de bénéficier d’un parcours client complet, de la découverte à l’achat, sans jamais quitter la plateforme.

Facebook Shops représente également une occasion unique pour les annonceurs publicitaires. En effet, Facebook a jusqu’à présent été principalement utilisé comme un canal de découverte de produits. La plateforme n’avait que peu voire pas de visibilité sur les produits (lorsqu’il y en avait) que chaque individu achetait réellement. En d’autres termes, puisque les spécialistes du marketing dirigeaient le parcours client vers leur site de commerce électronique pour compléter l’achat, ils ne voyaient qu’une infime partie du parcours client et le sommet du tunnel de vente.

Facebook Shops élimine une grande partie des lacunes concernant les comportements d’achat des clients. En ajoutant une véritable composante de commerce social à la plateforme, Facebook dispose désormais de bien meilleures informations sur les intentions réelles d’achat. Ces données provenant de Facebook Shops peuvent aider les annonceurs publicitaires à recibler les clients n’ayant pas effectué leur achat. Les entreprises qui souhaitent tirer parti de Facebook Shops augmenteront probablement leurs investissements publicitaires afin d’inciter les consommateurs à acheter leurs produits sur Facebook ou Instagram. La possibilité d’augmenter les revenus publicitaires de la plateforme a séduit les marchés, comme le montre la hausse du cours de l’action Facebook lors de la première annonce du lancement de Shops.

publicité

Annonce par JPC Network


Le e-commerce existe depuis des décennies, mais le lancement de Facebook Shops signifie que le commerce social en ligne est à un nouveau tournant de son existence. Alors que les fonctionnalités de vente et d’achat d’Instagram ont évolué au cours des dernières années, Facebook Shops fait prendre une nouvelle dimension au commerce social. Pendant que les gens découvrent et utilisent de plus en plus de produits via les réseaux sociaux, les marques et les utilisateurs tirent des avantages considérables de la possibilité d’acheter directement sans quitter le réseau social. Emarketer a récemment indiqué que, selon son pronostic, plus de 75 millions d’utilisateurs américains de réseaux sociaux âgés de 14 ans et plus effectueront au moins un achat sur un réseau social en 2020, soit une augmentation de 17,3 % par rapport à 2019. Notre prévision : À terme, le commerce social et le e-commerce ne feront plus qu’un.

Facebook est la plus grande plateforme de médias sociaux à lancer une offre de commerce social solide, mais elle n’est pas la première. Les plateformes asiatiques de médias sociaux sont les véritables pionniers du commerce social. WeChat est plus avancée que toutes les plateformes occidentales en matière de commerce social etpropose déjà des mini programmes permettant aux consommateurs de découvrir et d’acheter des produits sans avoir à télécharger une autre application ou à être redirigés vers un autre site web. Selon WeChat, en octobre 2019, il y avait plus d’un million de mini-programmes WeChat dans plus de 200 secteurs d’activité.

Il est important de noter que le parcours client du commerce social est forcément très différent de celui des clients du e-commerce traditionnel. En effet, le commerce social nécessite un contenu particulièrement attrayant, immersif et interactif alors que le e-commerce actuel peut s’en tirer en utilisant des images de base des produits pour en générer des ventes, il est peu probable que cela fonctionne avec le commerce social. Facebook est très bien placé pour devenir le leader du commerce social, non seulement en raison de son ampleur inégalée, mais aussi parce que ce réseau social offre de nombreuses options lorsqu’il s’agit de créer une expérience d’achat interactive, allant de la diffusion en direct de vidéos de personnes en interaction avec le produit, à l’utilisation de la réalité virtuelle (RV) ou de la réalité augmentée (RA) pour donner aux consommateurs la possibilité d’essayer des produits dans un cadre virtuel.

Et, puisque Facebook laisse les marques et les créateurs qui utilisent ses outils de streaming en direct étiqueter les produits dans leurs vidéos, nous pourrions même voir des chaînes d’achat de type QVC sur Facebook et Instagram et laisser les influenceurs faire de la publicité pour leurs sponsors lorsqu’ils passent en direct.

En bref, le shopping en ligne dans le monde occidental pourrait être changé à jamais grâce au lancement de Facebook Shops. Les consommateurs pourront facilement trouver une entreprise à partir de leur page Facebook, de leur profil Instagram ou en balayant leur doigt vers le haut sur leurs stories Instagram. Une fois que ces derniers auront trouvé un Facebook Shops, les marques les plus innovantes feront appel à leur créativité pour les inciter à faire des achats directement depuis la plateforme. De son côté, Facebook en profitera pour proposer des solutions publicitaires s’adressant à l’ensemble du parcours client.

Vous aimerez aussi...

ecole-communication-cursus

SUP’DE COM dévoile sa nouvelle identité graphique !

L'école de communication Sup de com' présente aujourd'hui son nouveau logo, et le territoire de marque qui l’accompagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”