Cet écrivain donne une leçon de philosophie sur le bonheur au travail

Aujourd’hui, le bonheur au travail est au coeur des problématiques de toute une génération. Burn out, perte de motivation, surmenage, recherche de sens… Tous ces éléments sont les symptômes d’une société qui peine à proposer une vision du monde aux travailleurs, tu tertiaire principalement.

Combien de salariés, issus des grandes écoles, cadres supérieurs, lâchent leur confortable CDI au bout de 10 ans ? Combien sont-ils, ces mêmes employés, qui rêvaient des tours d’affaires de la Défense mais qui n’y voient désormais qu’une référence au Mordor et à la tour de Sauron ?

Par ailleurs, le confinement a largement augmenté cette difficulté à trouver du sens dans son travail. Au fil des semaines, nous perdons pied… Peu à peu les, les équipes s’éloignent, l’entreprise s’affaisse et le sentiment d’appartenance disparait.

Néanmoins, tout ceci n’est pas une fatalité ! Comme nous le prouve ici cet écrivain, le bonheur n’est pas une notion simple. Encore mois dans le monde professionnel. S’ennuyer au travail est-ce être malheureux ? A l’inverse, avoir le sentiment d’être actif à 100 % tous les jours de chaque semaine de chaque mois, est-ce être heureux ? Des questions existentielles que nous nous posons tous, et auxquelles André Comte-Sponville répond avec pragmatisme et créativité !

Le bonheur au travail… Ce philosophe et écrivain de renom s’intéresse au sens du travail et nous propose une réflexion philosophique autour du travail et de la santé. Travailler et être heureux: comment jongler avec nos ambivalences ? Découvrez la réponse en vidéo :

 

Conférence donnée le 21 janvier 2016 aux Hôpitaux universitaires de Genève.

Tag :

Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...