Et si vous développiez un side project ?

En collaboration avec Espace Auto Entrepreneur
jupdlc-side-project-auto-entrepreneur

Vous avez une passion ou une idée de dingue que vous aimeriez mettre en œuvre ? Vous hésitez à quitter votre job pour vous lancer dans une nouvelle aventure ? C’est peut-être l’occasion de lancer un side-project. Voici quelques conseils pour mener à bien deux activités professionnelles en parallèle.

 

Qu’est ce qu’un side project ?

Un side project (ou projet parallèle pour les francophiles) est une activité additionnelle menée en marge de son activité principale. Cette initiative personnelle peut être motivée par diverses raisons : tester une idée de business, développer une nouvelle compétence, explorer une passion ou simplement générer un revenu supplémentaire.

L’idée, c’est de concrétiser un projet sans perturber son activité principale, qu’elle soit en freelance ou salariée. On pourrait résumer ça comme une forme d’entrepreneuriat « à risque limité », car cela permet de tester le potentiel commercial d’une idée sans mettre en péril sa stabilité financière. Ainsi un side project peut prendre plusieurs formes :

  • Une activité commerciale (création d’un produit, service ou entreprise),
  • Un projet créatif (écriture d’un livre, création d’un blog, développement d’une application),
  • Ou même un projet d’apprentissage (acquisition d’une nouvelle compétence, formation en ligne).
jupdlc-side-project-auto-entrepreneur (2)
Crédit photo : Unsplash / brandsandpeople

 

Pourquoi développer un side project ? 

Lancer un side project en auto-entrepreneur présente de nombreux avantages :

  • Explorer une idée de business sans risquer votre sécurité financière.
  • Diversifier vos sources de revenus, ce qui peut apporter une certaine stabilité en cas de fluctuations de son activité principale.
  • Développer de nouvelles compétences : un side project peut être une occasion d’expérimenter et d’apprendre dans des domaines qui vous intéressent. Les compétences acquises peuvent ensuite être directement appliquées à votre travail principal ou vous offrir de nouvelles opportunités de carrière.
  • Trouver un épanouissement personnel et professionnel : travailler sur quelque chose qui vous passionne peut augmenter votre motivation et votre satisfaction au travail, mais aussi stimuler sa confiance en soi.

 

Les défis d’un side project

Mais avoir une activité parallèle peut s’avérer complexe, avec plusieurs défis à relever. On peut citer entre autres :

  • La gestion du temps : Trouver l’équilibre entre le travail principal, le side project et la vie personnelle peut être difficile. Il est essentiel de bien s’organiser en planifiant et priorisant les tâches pour chaque projet.
  • L’équilibre des priorités : Attention à ce que le side project n’interfère pas avec les responsabilités de votre emploi principal.
  • La motivation : Maintenir la motivation sur le long terme est souvent un défi, surtout si votre projet parallèle ne génère pas immédiatement de revenus. Mais n’oubliez pas, en rencontrant des obstacles, vous apprenez et vous développez de nouvelles compétences. Chaque difficulté est une opportunité d’apprentissage.
  • L’épuisement professionnel : La charge de travail supplémentaire peut conduire à un épuisement professionnel si elle n’est pas bien gérée. Prévoyez des moments de détente et de bien-être. La santé mentale et physique sont précieuses.

Et bien sûr, chaque défi peut être surmonté. S’entourer de personnes qui sont dans la même situation ou qui ont déjà vécu cette expérience peut aussi être une bonne chose. Ces derniers sont de bonnes sources de soutien et de conseils.

Podcast


 

Que vérifier avant de se lancer ?

Avant de concrétiser une idée en side project, il faut penser à plusieurs choses.

  • L’adéquation avec vos objectifs personnels et professionnels : Votre side project doit vous permettre de réaliser quelque chose qui vous tient à cœur, d’améliorer vos compétences ou de diversifier vos sources de revenus.
  • La faisabilité du projet : Vous devez évaluer la complexité du projet et le temps que vous pouvez y consacrer. Prenez en compte vos contraintes personnelles et professionnelles pour éviter de vous lancer dans un projet que vous ne pourriez pas mener à bien.
  • Les implications légales : Il est crucial de vérifier que votre contrat de travail vous autorise à mener une activité en parallèle. Dans certains cas, vous pourriez avoir besoin de l’accord de votre employeur ou vous pourriez être limité dans les activités que vous pouvez exercer.
  • Les ressources nécessaires : Enfin, évaluez les ressources dont vous aurez besoin pour mener à bien votre projet. Cela peut inclure du matériel, des logiciels, des formations, ou même l’aide de personnes extérieures.
    Envisager ces éléments au préalable vous permettra de démarrer votre side project sur de bonnes bases.

 

Les astuces pour concilier emploi salarié et side project

Organiser son temps efficacement

Pour organiser son temps efficacement, débutez par déterminer le nombre d’heures que vous pouvez consacrer chaque semaine à votre side project. Puis, faites la répartition de ces heures en fonction des tâches à réaliser, en prenant en compte leur importance et leur urgence.

Pour cela, les outils de gestion du temps et de projet sont vos meilleurs amis. Des applications comme Trello, Asana ou Smartsheet peuvent être très utiles pour visualiser l’avancement de votre projet, définir des échéances et prioriser les tâches.

Dans le cadre de votre organisation, pensez à :

  • Fixer des objectifs clairs et réalisables pour votre side project.
  • Prévoir des moments de pause pour éviter l’épuisement.
  • Faire un bilan hebdomadaire de ce qui a été accompli et ajuster votre planning en conséquence.

La clé du succès ? Rester flexible tout en gardant le cap sur vos objectifs !

jupdlc-side-project-auto-entrepreneur (1)
Crédit photo : Unsplash / Marten Bjork

 

Gérer les conflits d’intérêts potentiels

Les conflits d’intérêts peuvent surgir si votre projet parallèle concurrence ou nuit à votre emploi principal. Vigilance, transparence et respect sont les mots clés.

  • Prévenez votre employeur : Dans la mesure du possible, informez votre employeur de votre projet annexe afin d’éviter tout malentendu. Certaines entreprises encouragent même cette initiative.
  • Évitez les conflits de temps : Ne travaillez pas sur votre side project durant vos heures de travail. Cela pourrait être perçu comme un manque de respect envers votre employeur.
  • Respectez les règles de confidentialité : Ne partagez pas d’informations privilégiées provenant de votre emploi principal pour ne pas avoir de problèmes juridiques.
  • Gardez une distinction claire : Assurez-vous de distinguer clairement votre emploi principal de votre side project, notamment en termes de branding et de communication.

 

Maintenir l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle

Prendre en compte votre bien-être est primordial pour maintenir l’équilibre entre vos activités professionnelles et votre vie personnelle. N’hésitez à définir des limites pour éviter que votre side project n’empiète sur votre temps personnel.

  • Préservez des moments dédiés à votre famille, vos amis et vos loisirs.
  • Évitez de sacrifier systématiquement votre temps de repos pour votre side project.
  • Apprenez à déléguer certaines tâches pour vous concentrer sur l’essentiel.

En appliquant ces conseils, vous réussirez à mieux gérer votre stress et ainsi préserver votre santé mentale.

 

Comment transformer son side project en business ?

Évaluer la viabilité du projet

Pour évaluer la viabilité de votre side project, il est nécessaire d’effectuer une analyse détaillée de plusieurs aspects clés.

  • Le marché : Est-ce que votre projet répond à un besoin réel ? Qui sont vos clients potentiels ? Quelle est la taille de votre marché cible ?
  • La concurrence : Qui sont vos concurrents ? Quelle est leur offre ? Comment pouvez-vous vous différencier ?
  • Les ressources financières : Combien coûtera le lancement de votre projet ? Avez-vous les fonds nécessaires ou faut-il chercher des financements externes ?
  • Le modèle économique : Comment comptez-vous générer des revenus ? Est-ce un modèle viable et durable ?
  • La gestion du temps : Pouvez-vous consacrer assez de temps à ce projet sans nuire à votre emploi principal ou à votre vie personnelle ?

L’analyse de ces éléments vous fournira une vue d’ensemble sur la faisabilité de votre side project et vous aidera à prendre LA bonne décision.

jupdlc-side-project-auto-entrepreneur
Crédit photo : Unsplash / Microsoft 365

 

Définir une stratégie de développement

Pour concevoir une stratégie de développement efficace, plusieurs étapes sont à suivre.

  • Définir des objectifs clairs : Quel est le but de votre side project ? Que voulez-vous atteindre à court, moyen et long terme ?
  • Analyser le marché : Qui sont vos clients potentiels ? Quels sont leurs besoins et leurs attentes ?
  • Évaluer vos ressources : Quels sont les moyens financiers, humains et techniques dont vous disposez pour mener à bien votre projet ?
  • Planifier les actions à mener : Quelles sont les tâches à accomplir pour atteindre vos objectifs ? Quel est leur ordre de priorité ?
  • Mettre en place un suivi : Comment allez-vous mesurer votre progression et ajuster votre stratégie si nécessaire ?
  • Anticiper les obstacles : Quels sont les défis potentiels que vous pourriez rencontrer ? Comment allez-vous les surmonter ?

Cette stratégie doit être flexible pour s’adapter aux événements et aux changements de circonstances. Il est aussi important d’estimer les revenus et les cotisations de votre activité.

 

Trouver des sources de financement

Pour financer votre side project, plusieurs options s’offrent à vous. L’autofinancement est l’un des moyens les plus courants. Cela implique d’utiliser vos économies personnelles, vos revenus de freelance ou même de réinvestir les bénéfices générés par votre side project.

Si vos fonds ne suffisent pas, vous pouvez vous tourner vers des investisseurs externes. Cela peut être des proches qui croient en votre projet, des business angels ou des fonds d’investissement spécialisés dans les startups.

Enfin, n’oubliez pas les subventions et aides financières. De nombreuses structures, comme la BPI en France, proposent des aides pour soutenir les entrepreneurs.

 

Et si ce projet parallèle se révèle rentable, il peut même se transformer en activité principale à terme. Il n’y a plus qu’à se lancer !

 

Tag :

emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...