Déjà-vu 2 : le don d’organes fait son cinéma !

L’Agence de la Biomédecine a fait appel à DDB Paris afin de réaliser son nouveau film parlant du don d’organes et s’adressant tout particulièrement aux jeunes.

Pour toucher cette cible, ce sont tous les codes des films d’horreur qui ont été repris : la musique d’ambiance, le panneau trop flippant à la Twin Peaks, les jeunes qui s’amusent sans rien voir arriver, la voiture toute pourrie, la cabane à la Cabin Fever et – surtout – la nuit dans les bois sombres. Cette vraie – fausse bande annonce du film « Déjà-vu 2 » est vouée à être diffusée sur internet mais aussi, logiquement, au cinéma.

deja-vu-2-jupdlc-1

La voix off provient du personnage principal, une jeune fille, qui s’amuse de ses propres péripéties. Elle décrit avec un ton parodique (et un peu blasé) la prévisibilité de sa mort et… son inutilité ! Vous la sentez venir, la morale de l’histoire ? Aucune mort n’est inutile, tant que l’on donne ses organes !

La sensibilisation au don d’organes et surtout l’information sur l’évolution de la règlementation qui le régit, interviennent en effet qu’à la fin du spot, après avoir tenu les spectateurs en haleine. Un discours court et purement informatif, qui permet à tout un chacun de prendre connaissance de la loi et de comprendre l’utilité de telles décisions.

Et si vous voulez en savoir encore plus, notamment sur le consentement présumé, rendez-vous sur dondorganes.fr !

Tag :

Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...