Le salon iconique du jeu vidéo E3 ferme définitivement ses portes

fermeture-officielle-E3

C’est officiel, le plus grand salon de l’industrie du jeu vidéo, l’Electronic Entertainment Expo – plus connu sous le nom d’E3 – met fin à son existence. Entre perte d’intérêt croissante des principaux acteurs du secteur, retrait de partenaires, concurrence, crise sanitaire et digitalisation, de nombreux éléments ont eu raison du salon… Retour sur cet événement mythique.

 

Une annonce peu surprenante

Ce mardi 12 décembre, les organisateurs de l’E3 ont fait leurs adieux dans une publication sur X : « Après deux décennies d’E3, chacune plus grande que la précédente, le temps est venu de se dire au revoir. Merci pour ces souvenirs ». Si l’on regrette cette annonce, elle ne fait pas l’effet d’une grande surprise :  l’E3 avait déjà le vent en poupe. Les dernières éditions de l’événement ont été mises à mal : annulé en mars 2023, le salon n’a pas ouvert ses portes en 2022 ni en 2020. L’édition 2021 s’est déroulée intégralement en ligne. En 2018, la décision de Sony PlayStation de quitter l’événement a eu un effet domino sur les autres vendeurs et organisateurs.

 

Stanley Pierre-Louis, PDG de l’ESA – Entertainment Software Association, regroupant les éditeurs américains de jeux vidéo à l’origine de l’événement – a annoncé au Washington Post « qu’il est difficile de dire au revoir à un événement aussi apprécié, mais c’est la meilleure chose à faire compte tenu des nouvelles possibilités qui s’offrent à notre industrie pour atteindre ses fans et ses partenaires ». Moins coûteuses, plus pratiques, les conférences en ligne sont d’ailleurs en plein essor, à l’instar des Nintendo Direct, des Xbox Showcase de Microsoft et des State of Play de Sony.

D’autres événements sont également venus concurrencer l’E3. C’est le cas du Summer Game Fest et des Game Awards lancés par Geoff Keighley, journaliste et animateur télé spécialiste du jeu vidéo. D’autres conférences ont vu le jour en ligne et conquis de nouvelles audiences. On retient notamment le PC Gaming Show, lancé par le groupe de presse propriétaire du magazine PC Gamer, le Wholesome Direct qui met en avant les jeux relaxants ou le Guerrilla Collective qui plébiscite les jeux vidéo indépendants.

Podcast


E3 : les origines d’un mythe

Salles obscures, tentes sous la pluie, toilettes portables, pas de vraie nourriture… Au début des années 90, dans l’industrie vidéoludique, les événements manquaient d’envergure et d’organisation. Lancé dès 1995, l’E3 s’impose comme un événement pionnier, et sans précédent. Il a su fédérer les acteurs et passionnés du jeu vidéo et son rayonnement mondial a grandement contribué au développement du secteur.

Sentant la montée en puissance de cette industrie négligée à l’époque, l’ESA a créé l’E3 comme salon professionnel permettant la rencontre entre distributeurs, éditeurs et créateurs de jeux. Les organisateurs ont opté pour Los Angeles comme lieu de prédilection, et non sans raison ! « Nous savions que la couverture médiatique serait excellente et que Los Angeles serait une ville forte du point de vue des détaillants, des fournisseurs et des visiteurs internationaux » a déclaré Al Nilsen, ancien responsable du marketing mondial chez Sega of America.

 

Des moments inoubliables

Pendant plus de deux décennies, l’E3 a servi de vitrine centrale à l’industrie américaine et mondiale des jeux vidéo. Le monde entier a pu y découvrir les grands jeux et les consoles qui ont marqué l’histoire du secteur. On y a vu les plus grandes personnalités du monde du jeu, des développeurs aux dirigeants d’entreprise, mais aussi de grandes célébrités du monde du cinéma… Retour sur les moments mémorables du salon.

 

E3 1995 : Sony annonce le prix de la première PlayStation

Le tout premier E3 commence très fort avec cette annonce qui marquera à jamais le monde vidéoludique. Venant répondre aux questions sur la console, le patron de Sony de l’époque monte sur scène… et ne lâchera qu’un mot : « 299 » (le prix en dollars de la console), pour repartir sous les applaudissements de la foule. C’est 100 dollars de moins que la Saturn de Sega, qui ne se remettra pas de cette annonce. Aujourd’hui, la PlayStation en est quant à elle aujourd’hui à sa 5e version.

 

E3 2000 : Metal Gear Solid 2 à la hauteur des studios de cinéma

Metal Gear Solid a très largement participé à faire évoluer le jeu vidéo. À l’occasion de la sortie de son deuxième opus, son créateur Hideo Kojima a présenté un spectacle époustouflant, comparable à celui d’une superproduction cinématographique. Le long trailer diffusé par Konami à l’E3 2000 s’est rapidement imposé comme l’une des bandes-annonces cultes de l’industrie du jeu vidéo.

 

E3 2004 : Nintendo fait sensation

Le fabricant de consoles japonais Nintendo marque fortement l’année 2004, avec l’annonce de la Nintendo DS, la désormais iconique console portable dont le succès sera sans précédent. Dès sa sortie au Japon en fin 2004, elle s’écoulera en plus d’un million d’exemplaires… en un mois ! Un chiffre qui illustre l’immense triomphe de la console, dont des utilisateurs du monde entier ont été nombreux à pianoter les touches pendant des heures !

La même année, Shigeru Miyamoto, considéré comme la plus grande figure du jeu vidéo, est également apparu sur scène avec la Master Sword et le bouclier Hylien de The Legend of Zelda. Un moment devenu légendaire dans l’histoire du salon.

 

E3 2005 : L’annonce de la Xbox 360 et de ses premiers jeux

En 2005, Microsoft fait fort et présente la Xbox 360 dès le début de sa conférence, enchaînant sur les présentations du Xbox Live, du profil de joueur et de l’interface de la console. La conférence s’ensuit avec l’annonce de gros jeux et de nouvelles franchises : Lost Odyssey, The Elder Scrolls IV : Oblivion, Final Fantasy XI Online, Kameo ou encore Gears of War. Du très lourd pour l’époque !

 

E3 2006 : Le monde découvre la Wii, Sony fait un flop

Lors de la conférence Nintendo, Reggie Fils-Aime (alors patron de la branche américaine), Shigeru Miyamoto et Satoru Iwata (regretté patron du groupe Nintendo) montent sur scène pour présenter une console révolutionnaire. Pour la première fois, plus besoin de boutons : le jeu est guidé par les mouvements du corps. Initialement nommée Nintendo Revolution, celle-ci deviendra la Nintendo Wii lors de son lancement.

Cette même année, Sony entre également dans la légende… mais pas pour les mêmes raisons ! La présentation de la PS3 restera dans les mémoires pour avoir été l’une des pires prestations scéniques de la firme. Bourde sur bourde, la conférence n’empêchera pas à la console de connaître un franc succès. Elle produira toutefois des memes qui marqueront l’histoire du net, comme le crabe géant de Genji ou la démo de Warhawk au Sixaxis.

 

E3 2013 : Le tâcle de Sony à Microsoft

La concurrence entre les deux firmes a toujours été de mise. Mais 2013 demeure une année mémorable dans la bataille, avec le fameux tâcle que la firme japonaise Sony a su asséner à son concurrent. À l’époque, une polémique agite le monde du jeu vidéo : la nouvelle Xbox One, dernière console Microsoft, comprendrait une fonction empêchant de prêter ou de revendre ses jeux. L’idée était de mettre à mal le marché du jeu vidéo d’occasion, mais elle a été abandonnée. Cela n’a pas empêché le concurrent Sony de réaliser un joli coup de com (alors même que la firme envisageait la même chose) en dévoilant sa propre politique lors de sa conférence : « La PlayStation 4 n’imposera aucune restriction sur l’usage de jeux d’occasion », un tollé provoquant un tonnerre d’applaudissements. De quoi rattraper la bourde de l’E3 2006…

 

E3 2015 : Final Fantasy VII, la fin d’un running gag

Pendant plusieurs E3 d’affilée, une blague récurrente évoquait la possibilité d’une annonce surprise du remake de Final Fantasy VII. Le jeu très apprécié initialement sorti en 1997 n’avait pas été adapté aux nouvelles consoles, et le public était demandeur. Finalement, sous les yeux d’une foule dubitative lors de la conférence de Sony, Square Enix diffuse la bande-annonce de Final Fantasy VII Remake . Les spectateurs ont mis quelque temps à réaliser que le trailer était officiel, mais l’émotion est forte et contagieuse quand la silhouette de Cloud, personnage iconique du jeu, apparaît à l’écran !

 

E3 2016 : Le retour de Kratos dans God of War

La série God of War compte un grand nombre de passionnés et fait sensation dans l’univers vidéoludique. Aussi, quand Sony révèle le retour de Kratos, dieu de la Guerre, dans God of War III, la salle explose de joie. La conférence de Sony a débuté en musique avec un orchestre symphonique pour laisser place au trailer. Alors que les fans restaient dans le suspense depuis la fin de l’opus précédent, on peut comprendre l’engouement quand le fantôme de Sparte sort de l’ombre pour sermonner son fils…

 

E3 2017 : Mario débarque chez Ubisoft

Lors de sa conférence à l’E3 2017, le patron d’Ubisoft accueille la légende du jeu vidéo, Shigeru Miyamoto, créateur des séries Mario, Zelda, Donkey Kong ou encore Pikmin. Jusqu’alors associé à Nintendo, c’est avec beaucoup d’émotion que la firme française accueille le créateur sur scène pour introduire Mario + Rabbids: Kingdom Battle. L’intervention va jusqu’à émouvoir aux larmes le créateur milanais du jeu, Davide Soliani, que le génie japonais félicite pour son travail.

 

E3 2019 : Keanu Reeves est « époustouflant »

Le studio polonais CD Projekt Red, notamment reconnu pourThe Witcher 3: Wild Hunt, a fait sensation à l’E3 2019. Le studio a fait appel à Keanu Reeves, acteur bien connu pour avoir incarné Neo dans Matrix, mais aussi John Wick dans la saga éponyme. L’acteur est monté sur scène en 2019 afin d’évoquer son rôle dans Cyperpunk 2077 sous les applaudissements de l’audience. Son échange avec un spectateur criant « You’re breathtaking ! », est devenu un des moments les plus iconiques du salon.

 

Bonus : les moments awkward

L’E3 a vu naître des légendes, mais aussi quelques moments cringe et gênants, qu’il était impossible de ne pas partager. Et oui, si l’on y a pleuré d’émotion, que l’on a ri aux tacles bien pensés et aux interventions de stars, on a pu aussi vivre des moments plus malaisants. On retiendra la présentation de la Wii Fit, avec le désormais célèbre meme « My body is ready », le fail de l’annonce de Wii Music (et la démonstration en live très cringe), le véritable flop du Ridge Racer sur PSP, et les intervenants de Konami en 2010, qui ne semblaient pas avoir les pieds sur terre…

 

Le clap de fin des événements gaming ?

Bien que le secteur vidéoludique évolue à grande vitesse – une spécificité qui lui est propre, liée aux innovations technologiques et aux changements des usages – cela ne sonne pas le glas des événements célébrant le gaming. En Europe les salons font encore sensation, à l’image du Gamescom de Cologne, en Allemagne, qui a réuni 320.000 personnes cette année.

Et pour répondre aux nouvelles attentes, les événements s’adaptent. C’est le cas de la Paris Games Week, dont l’édition « Next Level », plus hybride que les précédentes, a rencontré un franc succès ! Et oui, pour Stanley Pierre-Louis, PDG de l’ESA, la fermeture de l’E3 ne signale pas la fin du secteur des jeux vidéo. Elle est, bien au contraire, le signe que « celui-ci s’épanouit de différentes manières ».

fermeture-officielle-E3
Crédit photo : e3expo.com
Tag :

emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...