Analyse des résultats financiers de Snapchat et Facebook

Analyse des résultats financiers de Snapchat et Facebook

smartphone-chiffres-femmes

Snap a récemment dévoilé ses derniers résultats financiers. Yuval Ben-Itzhak, CEO de Socialbakers nous donne sa vision de la situation.

 

Contrairement à ses rivaux Facebook, Instagram et TikTok, Snap a eu un excellent premier semestre 2020. Les bons résultats du premier trimestre et un deuxième trimestre solide ont consolidé la position de la plateforme en tant que réseau social qui compte. La plateforme a non seulement pu capitaliser sur le confinement pour accroître le trafic et l’engagement des utilisateurs, mais a également annoncé récemment des mises à jour telles que la réalité augmentée, les lentilles locales et Bitmoji pour les jeux, qui devraient attirer à la fois les utilisateurs et les annonceurs vers la plateforme.

 

Les concurrents de Snap sont confrontés à d’immenses défis : son plus grand rival pour le jeune public, TikTok, est confronté à des vents contraires aux États-Unis, avec des discussions sur l’interdiction de la plateforme pour des raisons d’espionnage. Pendant ce temps, Facebook et son écosystème applicatif résistent encore à la tempête d’un boycott publicitaire. Ce pourrait être l’occasion pour Snap de capitaliser sur ses récentes innovations, d’accroître son audience et ainsi d’attirer encore plus les annonceurs.

 

Toutefois, le lancement imminent de Reels par Instagram sur le marché américain, un rival de TikTok qui tire parti du format de contenu du moment, risque de mettre en péril les ambitions de Snap. Avec plus d’un milliard d’utilisateurs actifs par mois sur Instagram, Snap est loin de proposer la même gamme d’applications que Facebook. C’est la différenciation et l’innovation qui permettront à Snap de continuer à prospérer au troisième trimestre et au-delà.

publicité


 

Facebook a également dévoilé ses derniers résultats financiers. Voici le commentaire de Yuval Ben-Itzhak :

Facebook a déjà connu une meilleure année du côté des relations publiques, avec en point d’orgue le mouvement #StopHateforProfit en juillet, mais il est encourageant de voir que leurs résultats du deuxième trimestre restent solides.

Aucune autre plateforme ne peut offrir aux marques et aux annonceurs la portée et l’ampleur que Facebook peut offrir. Tant que Facebook et sa écosystème applicatif continueront à attirer les utilisateurs, leur activité publicitaire a de fortes chances de rester. Avec un nombre d’utilisateurs actifs quotidiens et mensuels en hausse, Facebook continue d’attirer de nouveaux publics et les annonceurs doivent être là où se trouvent les utilisateurs.

Vous aimerez aussi...

trump_twitter_social_media_jai_un_pote_dans_la_com

Comment les leaders politiques ont utilisé Twitter pendant le Covid ?

L'étude s’est focalisée sur la façon dont les dirigeants mondiaux ont tweeté pendant la pandémie et comment Twitter a essayé de limiter la désinformation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”