Amazon continue sa lutte contre les faux commentaires

amazon-jupdlc

Amazon a mis à jour lundi ses conditions d’utilisation et notamment les Community Guidelines qui concernent les règles liées aux commentaires.

Les commentaires publiés en échange d’un produit gratuit ou d’une réduction sur un produit sont désormais interdits. Amazon poursuit sa lutte contre les faux commentaires. La plateforme avait déjà mis en place un badge d’acheteur certifié avec un durcissement des conditions d’attribution. Un algorithme qui donne plus de poids aux commentaires utiles et la suppression des commentaires manipulés permettent aussi d’assurer la qualité des avis sur le site.

Si il était interdit de recevoir de l’argent contre la publication d’un commentaire, une entreprise avait tout de même le possibilité de fournir un produit gratuitement ou un rabais à une personne qui s’engageait à publier un commentaire. Depuis lundi, ce type de commentaire incité n’est plus toléré pour aucune catégorie de produits, excepté les livres.

08326502-photo-amazon-logo

Mais, pour encourager à la publication d’avis sur des nouveaux produits, Amazon a créé un programme nommé « Vine ». Par ce programme, Amazon contacte directement les clients repérés pour leurs commentaires fiables et leur propose de donner leur avis sur le produit concerné. Ce n’est donc plus le vendeur qui incite les acheteurs mais la plateforme elle-même.

Une mesure de plus qui met en avant l’importance des avis de qualité pour les achats en ligne.

Vous aimerez aussi...

A Paris, Get 27 repeint une rue entière pour un tournage inédit !

Du 11 au 14 juillet, Get 27 investit une rue pour la transformer en rue la plus fraîche de Paris, à l'image de cette boisson qui se consomme idéalement très fraîche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”