L'agence Rébellion quitte l'AACC et vous explique pourquoi !

L’agence Rébellion quitte l’AACC et vous explique pourquoi !

aacc-rebellion-agence

« Au revoir l’AACC. Mais surtout, bonjour à celles et ceux qui ont envie de construire autre chose. » Voici les premiers mots de cette lettre ouverte, rédigée par l’agence Rébellion dans le cadre de son départ du syndicat des agences en communication (AACC).

J’ai un pote dans la com souhaite mettre en lumière la déclaration de cette agence c’est pourquoi vous pouvez retrouver ci-dessous la suite de cette lettre ouverte :

publicité

Annonce par JPC Network


« On jongle toute la journée avec des idées mais on n’a pas envie de jongler avec des principes de base qui sont, le respect de l’être humain et le respect de l’environnement.

– AGIR POUR ET AVEC L’HUMAIN –

Est-ce qu’on n’enfonce pas une énorme porte ouverte, là ? Quand on voit ce qu’il se passe dans le monde de la communication, visiblement… non ! Parce qu’on a envie de créer un environnement d’entreprise où les seules fois où l’on se sent en danger c’est au moment d’aller présenter une idée un peu dingue.

Alors on n’excuse pas. Pas de main au cul, pas de phrases déplacées qui se ponctuent par un « c’est pour rire », pas de jeune stagiaire ou collaborateur.trice erayé.e d’être jugé.e sur autre chose que sur son boulot. « Halte à cette atmosphère de merde » ce n’est pas nous qui le disons ce sont les jeunes talents qui se barrent à la campagne plutôt que de se faire emmerder en agence. Attention, on ne donne pas de leçon, on ne dit pas qu’on est parfait. On se donne une direction, entre nous, et si certain.e.s veulent nous emboîter le pas, c’est tant mieux. Nous sommes sûr.e.s que nous ne sommes pas les seul.e.s à penser comme cela.

– AGIR POUR LA PLANÈTE –

Là encore, on ne dit pas qu’on est parfait mais on a conscience que les choses doivent bouger. (On n’a même pas encore
le label RSE, mais on y travaille !) Lorsqu’on lit « Avant d’interdire… » on grimace un peu face à ce refus du compromis qui nous semble d’un autre temps.

Parce que, oui, les enjeux auxquels le monde fait face aujourd’hui sont plus grands que des chires d’aaires. Lorsque l’on parle des changements que les citoyen.e.s, les marques, et donc les agences de communication doivent mettre en place, nous avons conscience que le chemin est encore à tracer mais on ne peut pas rester à se dire « surtout ne bougeons pas et voyons combien de temps ça peut encore durer ». Faisons notre part, aidons les citoyens et les marques à se tourner du côté des solutions.

Alors on décide de quitter l’AACC. Ce n’est pas grand chose mais on a envie de bâtir autre chose sur de nouvelles bases plus saines. Oui, l’AACC nous a permis d’accéder à des formations, à une veille régulière pertinente et nous a apporté son aide précieuse en période de connement. Non, nous ne remettons pas en cause ces faits et nous les en remercions mais il y a des positions que l’on n’a pas envie d’excuser et des regrets que l’on regrette. Aujourd’hui, nous ne nous sentons plus à l’aise au sein de cette institution et à défaut de changer les choses de l’intérieur, à notre échelle nous voulons faire notre part.

Parce qu’on a envie de dire à tout le monde que c’est bien de bosser dans la pub, qu’il est possible de contribuer au « mieux commun », qu’ensemble on va trouver de nouvelles idées.

C’est quoi la suite ?

Construisons-la ensemble, stagiaires, freelances, salarié.e.s, managers, boss.es … De nouveau, nous n’avons pas toutes les réponses et loin de nous la volonté d’imposer quoi que ce soit, de donner des leçons. On sait simplement qu’on a envie de réunir un groupe / une organisation / une assemblée (appelez ça comme vous voulez) un organisme PARITAIRE, ÉGALITAIRE de tous les genres, de tous les postes, de toutes les responsabilités.

Pour faire bouger les choses il faut agir, alors si vous aussi vous avez envie de changements, partagez-nous vos idées. construireautrechose@gmail.com (Une adresse e-mail pour parler des alternatives possibles, construire, discuter, échanger des points de vue ou nous dire qu’on est des petits cons insolents.)

Mais c’est qui ce « on » ?

C’est Anaïs, Léandre, Adèle, David, Claire, Mathieu, Lucie, Nicolas, Charlotte, Vincent, Marguerite, Gonzague, Elsa, Gaylord,
Margaux, Thomas, Estelle, Tom, Laureen, Théo, Salomé, Alexandre, Aude, Steven, Cécilia, Thibault, Mathilde, Gwendal,
Olivia, Noémie, Anaïs, Maude et Fanette. C’est toute l’agence Rébellion.

Et vous ? »

Vous aimerez aussi...

mains-telephone-canape-insta

Les nouvelles options de contenu de marque d’Instagram

Depuis quelques temps, Instagram met l’accent sur ses fonctionnalités comme Reels, sur la monétisation et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”