Dans la tête d’un malade pour changer le regard sur la Schizophrénie

La schizophrénie est véritable sujet de santé publique, de société : elle touche plus de 600 000 personnes en France, soit 1 Français sur 100. 

Qualifiés « d’étranges », ses symptômes (hallucinations, idées délirantes, propos incohérents, perte d’émotivité, etc) engendrent un isolement profond et exposent les malades à des complications sévères : toxicomanie, alcoolisme, comportements suicidaires…

 Pourtant, si la maladie est détectée tôt (85% des cas apparaissent entre 15 et 25 ans) et prise en charge rapidement, la schizophrénie peut être soignée ou, du moins, ses symptômes peuvent être stabilisés. Les patients accompagnés peuvent ainsi reprendre une vie normale.

 « On a tous un côté décalé » : c’est autour d’un message positif pour désigmatiser la maladie que s’appuie la nouvelle campagne lancée à l’occasion des Journées de la Schizophrénie qui se tiendront du 17 au 24 mars 2018. Son objectif : Mieux faire connaître la schizophrénie au grand public pour une meilleure prévention (détection précoce puis prise en charge rapide)

Pour cela, la campagne s’appuie sur une vidéo et un site permettant à chacun de vivre une expérience interactive inédite à travers les yeux d’une personne atteinte de schizophrénie. 

Vous aimerez aussi...

UberGreen installe un espace vert au coeur de Paris

À l'occasion de la Semaine Européenne de la Mobilité, Uber transforme la place Georges Pompidou en un espace végétalisé géant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”

Merci pour le partage !

N'hésites pas à nous suivre sur nos réseaux, sait-on jamais, c'est toujours bon d'avoir un pote dans la com' ;)

Send this to a friend