Les musées de Vienne affichent leurs nus sur OnlyFans !

tableau-manet-dejeuner-sur-herbe-hommes-vetus-femme-nue

Les musées de Vienne exposent leurs oeuvres sur OnlyFans ! Enfin, les créations jugées « indécentes »  par les autres réseaux sociaux comme Facebook, Instagram ou TikTok ; autrement dit les nus. Difficile de passer à côté de cette annonce sur la toile ! Pourtant, derrière ce choix déroutant se cache une réelle frustration. Les institutions culturelles en ont assez de voir leurs œuvres d’art censurées.

 

Un compte OnlyFans pour les musées

Puisque les réseaux sociaux interdisent toute démonstration de nudité, y compris celles qui sont « de nature artistique ou créative » ; il est impossible pour les musées de compter sur Facebook, Instagram, ou encore TikTok, pour promouvoir leurs expositions comprenants des nus. Une réglementation souvent jugée absurde.

tableau-manet-dejeuner-sur-herbe-hommes-vetus-femme-nue
Crédit Photo : Google Arts

Typiquement, le Musée d’histoire naturelle de Vienne a vu l’une de ses publications être supprimées de Facebook en 2018, car jugée pornographique. L’image montrait la Venus de Willendorf, une statuette Paléolithique, vieille de 25 000 ans. La même année, TikTok a suspendu puis supprimé le compte du Musée Albertina après la diffusion d’une œuvre de l’artiste japonais Nobuyoshi Araki, révélant un sein. Quant au Musée Léopold, il a eu toutes les peines du monde à promouvoir son exposition du peintre Egon Schiele. L’institution a dû dissimuler la nudité des tableaux avec… des bandeaux. En bref, les exemples ne manquent pas.

musee-tableaux-nus-femme-assise-banc
Crédit Photo : Pexels / Una Laurencic

C’est pourquoi l’Office de tourisme de Vienne a trouvé une alternative pour pouvoir publier des nus en ligne : créer un compte sur la plateforme OnlyFans. Pour rappel, ce site est surtout réputé pour ses contenus dédiés aux adultes ; bien qu’il permette aux utilisateurs de s’abonner à des contenus exclusifs de divers créateurs. Un ras-le-bol et une décision complètement assumés par la ville.

« Bien sûr, vous pouvez travailler sans cela. Mais ces œuvres d’art sont cruciales et importantes pour Vienne : quand vous pensez à l’autoportrait de Schiele de 1910, c’est l’une des œuvres d’art les plus emblématiques. {…} S’ils ne peuvent pas être utilisés sur un outil de communication aussi puissant que les réseaux sociaux, c’est injuste et frustrant. C’est pourquoi nous avons pensé à OnlyFans : enfin, il existe un moyen de montrer ces choses. » – Helena Hartlauer, porte-parole de l’Office de tourisme de Vienne

publicité


 

« Vienne se déshabille sur OnlyFans » : une campagne osé contre la censure artistique

Pour promouvoir le lancement du compte « Vienna’s 18 + content », l’Office du tourisme de cette ville  a dévoilé une campagne plutôt osée, intitulée « Vienne se déshabille sur OnlyFans ». Une initiative qui, en plus d’attirer les touristes, alerte les publics sur la liberté artistique. En effet, elle les interpelle sur l’absurdité de cette censure qui empêche de nombreux travaux d’être publiés.

Helena Hartlauer, porte-parole de l’Office de tourisme de Vienne, explique : « Nous voulons juste nous demander : avons-nous besoin de ces limitations ? Qui décide de ce qui est censuré ? C’est très peu transparent.{…} Notre initiative marketing n’est pas la solution ultime pour résoudre la relation problématique entre le monde de l’art et les réseaux sociaux. Mais nous voulons nous battre pour nos valeurs et pour ce en quoi nous croyons. »

De plus, les premiers abonnés à ce fameux compte OnlyFans, devraient être récompensés par la ville. Celle-ci s’est engagée à leur envoyer un bon de réduction, une carte de transport pour visiter la ville, ou encore, un ticket pour voir l’une des peintures concernées.

Evidemment, cette promotion atypique a été « bloquée » sur les réseaux sociaux traditionnelles…

poitrine-statuette-beige-texte-pub-vienne-musees-nus-onlyfans

Tag :

emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...