Quels sont les métiers du sport business ?

En collaboration avec l'ISG Sport Business Management
arbitre-sport-business

Le sport business ? C’est la commercialisation et la gestion des activités sportives de niveau professionnel, amateur ou récréatif. Également connu sous le nom d’industrie du sport ou d’économie du sport, ce secteur regroupe des domaines variés.

Parmi eux, on trouve notamment le marketing sportif, les médias sportifs, le sponsoring, le merchandising et le tourisme sportif. Mais aussi la gestion des installations sportives ou encore les services juridiques et financiers liés au sport…

Secteur attractif et riche en valeurs telles que le dépassement de soi, l’engagement et la passion, le sport business est aujourd’hui en plein essor. Il offre ainsi de nombreuses opportunités d’emplois ainsi qu’un large choix de carrières possibles.

Mais quels sont les enjeux du sport business ? Et quels sont les métiers phares de ce secteur ? L’école du Sport Business Management répond à toutes ces questions dans cet article. Rencontre avec Nicolas Bourreau, consultant en stratégie marketing et intervenant en marketing sportif au sein de l’ISG Sport Business Management !

 

Quels sont les enjeux du sport business ?

Problématiques environnementales, équité, révolution numérique… Le comportement des consommateurs évolue. Aujourd’hui, les amateurs de sport cherchent à vivre un moment unique, derrière lequel se cachent des valeurs fortes et sur toutes les plateformes disponibles !

Secteur lucratif et stratégique par excellence, le sport business doit ainsi faire face à de nombreux enjeux pour répondre aux besoins changeants de la société. Parmi ceux-ci ?

  • La santé : prévention des blessures, santé mentale et gestion du stress ont toujours été des questions soulevées dans le monde du sport. Cette tendance est encore plus vraie aujourd’hui ;
  • Le développement durable : les initiatives visant à réduire l’empreinte carbone des infrastructures et des événements sportifs sont aussi de plus en plus au cœur des priorités. La preuve : les Jeux Olympiques 2024 se veulent « les plus écologiques de l’histoire » ;
  • La digitalisation : avec l’utilisation croissante d’internet et des médias sociaux, une nouvelle forme de sport a récemment vu le jour. Il s’agit de l’e-sport, c’est-à-dire la pratique compétitive des jeux vidéo et des paris sportifs en ligne ;
  • La logistique : la conception de compétitions et tournois de plus en plus spectaculaires est aussi au centre des attentes des consommateurs. Les professionnels doivent ainsi revoir leurs méthodes d’organisation pour proposer des expériences inédites ;
  • L’inclusion : promouvoir la diversité, l’égalité des chances et l’accessibilité pour tous les athlètes est une autre préoccupation majeure dans le sport. Et ce, quelle que soit leur origine ethnique, religion, âge, sexe, etc. ;
  • L’éthique : tricherie, corruption, dopage, harcèlement et comportements antisportifs… De nos jours, renforcer les pratiques visant à promouvoir un environnement sportif sain devient enfin incontournable !

Les métiers de la gestion et de l’administration sportives

Parmi tous les domaines couverts par le sport business, citons tout d’abord la gestion et l’administration sportive. Cette branche fait référence aux aspects opérationnels, financiers, administratifs et stratégiques du sport.
Et les métiers de cette filière sont nombreux ! On trouve par exemple le directeur d’une équipe, d’un club sportif, d’un centre de fitness ou d’un stade. Son rôle ? Superviser les activités liées au personnel, aux finances, aux services à la clientèle…

L’agent sportif, quant à lui, représente des athlètes professionnels ou entraîneurs et négocie des contrats. Véritable intermédiaire entre ses clients et les clubs sportifs, équipes et sponsors, il garantit l’évolution de leur carrière sportive.

agent-sportif
Crédit photo : Linkedin Sales Solutions / Unsplash

Au sein d’une collectivité, le directeur des sports enfin, se charge de la planification, coordination et mise en œuvre des politiques sportives du territoire. Il veille à ce que les infrastructures, programmes et services répondent aux besoins de la population locale !

Nicolas Bourreau, consultant en stratégie marketing, précise : « Les grands enjeux de ces métiers résident aujourd’hui sur la gestion même. Hier, cette gestion portait surtout sur des aspects d’organisation, de logistique, d’administratif, de juridique et de ressources.

Aujourd’hui, les évolutions du sport et notamment du sport business, poussent à envisager la gestion des marques et des hommes. Et plus précisément des besoins et attentes de chacun. Les athlètes, notamment, ont gagné en pouvoir, en importance et en influence.

Ils ont acquis une certaine indépendance dans cet écosystème qui oblige les acteurs du secteur à repenser toute leur approche sur ce qu’est aujourd’hui la gestion et ce qui doit être géré, comment et pourquoi. »

 

La filière de l’événementiel sportif

Cette branche du sport business regroupe l’ensemble des activités liées à la planification, l’organisation et la gestion de manifestations sportives. Il peut s’agir de compétitions régionales, nationales ou internationales, voire de grands événements sportifs mondiaux.

Premier métier de cette branche : l’organisateur d’événements sportifs. Il se charge de la planification, de la coordination et du bon déroulé d’un événement. Mais aussi de la sécurité du public et de la prise en charge des participants !

stade-sport-business
Crédit photo : Liam McKay / Unsplash

Vient ensuite le coordinateur logistique, en charge de la bonne organisation d’un événement. Mise en place des installations, planification du transport, réservation des hébergements et gestion des équipements n’ont aucun secret pour lui.

Le responsable billetterie enfin, s’occupe de la vente des billets pour un match, une compétition ou un tournoi. C’est le spécialiste de la gestion des canaux de vente, du traitement des demandes clients et du suivi des retombées économiques.

D’ailleurs, d’après Nicolas Bourreau, « les métiers liés à la billetterie vont prendre une importance grandissante et stratégique dans le sport. Car ces métiers sont liés à la data. L’or noir du secteur. C’est la principale matière première du sport de demain.

Elle engendre une forte évolution des métiers de billetterie et surtout de leur importance stratégique au sein d’une organisation sportive. Jusqu’alors un métier de service et en mode « guichet », la billetterie est aujourd’hui bien plus complexe et au cœur de nombreux revenus futurs. »

Podcast


 

Les métiers liés au droit du sport

Le droit du sport… Ça vous dit quelque chose ? Filière phare du sport business, elle porte sur les questions juridiques et réglementaires des contrats sportifs, propriété intellectuelle, dopage, litiges entre clubs, arbitrage, réglementation des agents sportifs et transferts.

droit-du-sport
Crédit photo :Scott Graham / Unsplash

« Un des sujets juridiques qui va devenir de plus en plus présent dans le sport concerne les accords entre les marques et les athlètes. À ce niveau, l’équation est beaucoup plus complexe aujourd’hui qu’elle ne l’était hier puisque les athlètes prennent la parole. Ils expriment leurs avis, leurs opinions, leurs valeurs et les soutiennent publiquement.

Certaines prises de position authentiques et cohérentes avec l’image personnelle d’un athlète peuvent ne pas être en accord avec la position ni les valeurs d’une entreprise partenaire. Il sera alors important de concevoir des accords et des contrats qui intègrent ces questions et problématiques » ajoute Nicolas Bourreau.

Dans ce milieu, on trouve par exemple l’avocat spécialisé en droit du sport. Profession diversifiée, elle consiste à représenter et à conseiller les athlètes, les clubs, les ligues et les fédérations sportives sur les questions juridiques liées au sport !

Citons aussi le médiateur ou arbitre sportif. Son rôle principal : résoudre les différends entre les joueurs ou clubs sportifs. Il facilite ainsi les échanges constructifs et prend des décisions impartiales dans le cadre de procédures de règlement des litiges.

arbitre-sport-business
Crédit photo : Gene Gallin / Unsplash

Le consultant en dopage sportif, quant à lui, conseille les athlètes, clubs et organisations sportives sur la conformité aux règlements antidopage. Mais aussi sur les tests de dépistage de drogue, les procédures disciplinaires ou les programmes de prévention du dopage…

 

Le marketing sportif et la fonction commerciale dans le sport business

Vient ensuite la branche du marketing sportif. Elle vise à promouvoir et commercialiser des produits, services et marques liés au monde du sport. Son objectif ? Créer des connexions émotionnelles avec les consommateurs en capitalisant sur l’attrait et les valeurs du sport !

« Aujourd’hui, la compétence la plus importante en marketing est sûrement la résilience. Il faut y ajouter l’humilité. Car le marketing est une discipline transversale dans le sport et dans les organisations sportives. Une discipline qui a peu de visibilité.

Sur les compétences pures, le secteur a besoin de vrais marketeurs avec un esprit d’architecte. Pour construire durablement avant de penser à exploiter rapidement. » précise Nicolas Bourreau, intervenant en marketing sportif à l’ISG Sport Business Management.

Au cœur de cette filière, on trouve le brand manager. Responsable du développement d’une ou de plusieurs marque(s) en rapport avec le sport, il réalise la veille concurrentielle, conçoit la stratégie, se charge de la communication et assure le suivi des performances.

Autre métier enrichissant dans le marketing sportif : l’expert en relations publiques. Il gère la communication externe et promeut l’image de marque d’une organisation sportive, d’une équipe, d’un événement ou d’un athlète…

Le responsable sponsoring, lui, assure la création de partenariats entre les organisations sportives et les entreprises. Prospection, négociation des contrats, gestion des droits de visibilité et suivi de l’impact médiatique sont au cœur de son métier.

Autre domaine clé dans le secteur du sport business : la fonction commerciale. De quoi s’agit-il concrètement ? Cette filière vise à promouvoir et à commercialiser des produits, services, événements et marques associés au sport…

chaussures-sport
Crédit photo : Fachry Zella Devandra / Unsplash

Ici, le chargé de développement commercial a un rôle central et stratégique. Il a pour mission de trouver de nouvelles sources de revenus. Il établit ainsi des partenariats commerciaux pour une équipe sportive, une ligue, un événement sportif ou une organisation liée au sport.

On trouve également le chef de produit sportif, responsable de la création d’une gamme de produits ou services. Étude de marché, stratégie marketing et gestion de l’ensemble du projet, de la conception au lancement du produit ou service : rien ne lui échappe !

Citons enfin le responsable merchandising. Sa mission ? Assurer la promotion et la vente de produits dérivés liés à une équipe sportive, une marque de vêtements de sport ou un événement sportif : vêtements, totebags, peluches, et autres goodies.

ISG-PSG-goodies
Crédit photo : Moahad Saqib / Unsplash

 

Les professions de la communication dans le sport

Dernier secteur clé dans le monde du sport business : la communication sportive ! Cette filière vise à informer les supporters et professionnels, aussi bien via les médias traditionnels (TV, radio, journaux) que les médias numériques (réseaux sociaux, e-mails, blogs).

On trouve ici le journaliste sportif, grand spécialiste de la couverture et le reportage d’événements, actualités et histoires liées au monde du sport. Ses missions : collecter des informations, interviewer des coachs, commenter les performances des athlètes…

L’attaché de presse, lui, gère la communication d’une organisation sportive, d’une équipe, d’un événement ou d’un athlète auprès des médias. Il organise des conférences de presse, coordonne les demandes d’interview et suit les actualités. Un métier passionnant, mais exigeant !

attache-presse-sport
Crédit photo : Berkeley Communications / Unsplash

Autre exemple de profession exaltante dans cette branche ? Le content manager. Il maîtrise sur le bout des doigts la création, la rédaction et la diffusion de contenus pertinents et engageants sur les plateformes numériques d’une organisation sportive, équipe ou athlète.

« Le sport est aujourd’hui partout. Sur les médias traditionnels bien entendu tels que la télévision, la radio ou la presse écrite. Mais aussi sur les nouveaux médias et les plateformes sociales. L’importance des médias se situe plus dans le public qu’on tente de toucher.

Car contrairement à il y a encore une dizaine ou une vingtaine d’années, l’audience est aujourd’hui très « éparpillée » et segmentée d’un canal de communication à un autre. C’est là tout l’enjeu actuel du sport au niveau des médias : être capable de toucher la bonne audience au bon endroit avec le bon contenu.

Ce qu’on peut dire, c’est que les réseaux sociaux ont aujourd’hui une importance centrale et primordiale qu’ils n’avaient pas auparavant. Mais c’est aussi du fait que ce sont de nouveaux médias. Ils permettent de toucher les plus jeunes et d’engager les fans de la génération Z.

Par contre, contrairement à ce qui est souvent dit, ils ne permettent pas de « créer de nouveaux fans ». Juste de se connecter à ceux, parmi les plus jeunes, qui sont déjà fans. Et en tant que canal de communication, les réseaux sociaux ont également une particularité stratégique pour les acteurs du sport : il s’agit de canaux où l’échange est bilatéral.

L’idée de « social » dans ces plateformes ne se retrouve pas dans les médias traditionnels et oblige les acteurs du sport à s’adapter et à adapter leur mode de communication et d’action » nous informe Nicolas Bourreau.

sport-business-cest-quoi
Crédit photo : Lindsay Henwood / Unsplash

 

Pour en savoir plus sur l’ISG Sport Business Management, rendez-vous sur sa page dédiée !

Page école ISG Sport Business Management

Tag :

emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...