Malgré le covid, le climat reste une préoccupation majeure !

Malgré le covid, le climat reste une préoccupation majeure !

climat-montages-ciel

Photo by Alessandro Sacchi

 

Les questions autour du climat et du développement durable préoccupent une grande partie de la population, et cette sensibilité s’est légèrement accrue avec la pandémie de Covid-19. Plus 81 % des individus attendent des entreprises qu’elles fassent preuve de conscience écologique dans leur communication. C’est ce qui ressort de l’étude récente Visual GPS de Getty Images. Cette étude menée avant la crise du Covid-19 et renouvelée récemment démontre que les préoccupations autour de la notion de durabilité sont en légère augmentation.

L’actualisation des données de Visual GPS montre que malgré la pandémie du coronavirus, le climat et la durabilité restent des préoccupations majeures pour tous, dans des proportions identiques voire supérieures à celles de l’étude menée avant le Covid-19. Voici un aperçu des principaux résultats relatifs au développement durable :

  • 91 % des personnes interrogées pensent que notre comportement vis-à-vis de la planète aura un impact fort sur le futur contre 92 % dans l’étude de juillet 2019
  • 69 % des répondants affirment faire tout ce qu’ils peuvent pour réduire leur empreinte carbone, en hausse par rapport aux 63 % de juillet 2019
  • 85 % s’avouent préoccupés par la pollution de l’air, contre 84 % en juillet 2019.

« C’est à la fois surprenant et réconfortant que, malgré les changements intervenus dans les modes de vie et les comportements des consommateurs, l’environnement et la durabilité soient aussi importants pour la majorité des individus qu’ils l’étaient auparavant », constate Rebecca Swift, responsable mondiale de l’équipe Creative Insights de Getty Images. « En effet, contre toute attente, les recherches effectuées par nos clients montrent que les termes “durabilité” et “vie durable” sont en augmentation. Alors que l’intérêt pour l’environnement s’est vraiment réduit suite à la crise financière de 2008, le sujet est étroitement lié au bien-être depuis la crise sanitaire ».

« Les données de Visual GPS nous disent aussi pour la première fois que les gens veulent voir la durabilité s’inscrire dans la publicité et dans les communications visuelles. Il est clairement temps de passer à l’action », poursuit-elle.

 

La force du langage visuel pour une opinion et un débat documentés

L’étude Visual GPS actualisée montre également que les meilleures façons d’agir positivement pour la planète consistent à recycler pour 70 % des répondants, à cesser d’utiliser des plastiques à usage unique (60 %), à consommer des produits respectueux de l’environnement (58 %) et à utiliser des énergies renouvelables pour l’électricité domestique (58 %).

« Ce qui est intéressant dans ces résultats est que le recyclage, les éoliennes et les plastiques à usage unique sont des repères visuels utilisés pour montrer la durabilité depuis déjà pas mal de temps », remarque Rebecca Swift. « Ainsi, les recherches faites sur notre plateforme pour “bouteille d’eau réutilisable” et “recyclage” sont en augmentation de respectivement 152 % et 148 % sur l’année écoulée. Cela prouve combien le langage visuel peut influencer la perception d’un sujet. Et c’est en cela qu’il est important pour les marques et les entreprises d’exploiter des contenus visuels qui montrent à leurs clients comment ils peuvent agir ».

Nourrie par les 25 années d’expérience de Getty Images dans la représentation visuelle, Visual GPS étudie comment les consommateurs sont influencés par quatre “Forces” clés – la Technologie, la Durabilité, la Réalité et le Bien-être – et ce que cela implique dans leurs prises de décision. Les nouveaux résultats sont issus de la deuxième enquête menée par Getty Images en partenariat avec YouGov auprès de 5 000 consommateurs dans 26 pays et en 13 langues, en avril et mai 2020.

publicité

Annonce par JPC Network


 

En partenariat avec Climate Visuals, Getty Images lance des recommandations pour la visualisation de la durabilité

Pour prolonger l’étude Visual GPS, Getty Images a élaboré des recommandations pour la visualisation de la durabilité, en association avec Climate Visuals, le seul programme mondial de photographie sur le changement climatique validé par des preuves. Ces conseils donnent des recommandations aux marques et aux entreprises sur comment trouver et utiliser des contenus visuels récents et pertinents pour partager leur engagement envers le développement durable et inciter leurs publics à agir.

Chacune des recommandations présentées ci-dessous est reliée à des exemples de contenus sélectionnés par Getty Images que vous pouvez exploiter pour illustrer les différents thèmes.

 

1. La durabilité doit être un objectif transsectoriel

Les entreprises ont nommé des experts du développement durable et/ou des responsables de la diversité et de l’inclusion, mais les images qui évoquent l’environnement et la durabilité ne devraient pas être séparées de celles qui illustrent l’inclusion et la diversité. Les stratégies de représentation devraient inclure tous ces sujets.

Le changement climatique concerne l’ensemble des habitants de la planète. Vous devez donc le représenter à travers toutes les diversités : ethnies, classes sociales, âges, orientations sexuelles, genres, religions et cultures. Montrez et faites valoir toutes les minorités ; brisez les stéréotypes quels qu’ils soient.

 

2. Illustrez de nouveaux concepts durables

Les images de la fonte des icebergs ou des cheminées d’usine sont peut-être des symboles parlant pour illustrer le changement climatique, mais à force d’être utilisés, ils perdent de leur valeur. N’hésitez pas à élargir votre champ de représentation avec des images qui illustrent de nouveaux concepts durables comme, par exemple, “économie circulaire”, “réutilisation” ou “efficacité énergétique”.

 

3. Répondez aux désirs d’avenir

Afin de vaincre le sentiment d’impuissance éprouvé par de nombreux consommateurs, les marques devraient privilégier les images qui leur montrent des actions concrètes, des mesures positives, des résultats et des solutions réelles qui ouvrent la voie à un meilleur futur, plus durable.

Les images doivent raconter des histoires réelles d’individus, de communautés et d’entreprises, aussi bien ceux qui font de petits changements dans leur mode de vie que les industries qui mènent des projets d’innovation et développent de nouvelles technologies pour plus de durabilité, que le leurs résultats soient positifs ou négatifs.

 

4. Ramenez tout à l’individu

Les images doivent montrer de vraies personnes qui ont un impact réel à l’échelle locale. Les visuels montrant des individus ou des groupes sous leur meilleur jour face à des questions d’environnement incarnent les histoires pour les publics que vous ciblez. Pensez à tous les détails de l’image, de la vidéo ou de l’illustration. Des pailles en plastique, une tasse de café jetable ou des sacs plastiques peuvent discréditer le message écologique.

 

« Les images habituelles sur le développement durable et le changement climatique ont joué un rôle important en permettant aux gens de prendre conscience du problème », constate Toby Smith, responsable du programme Visuals & Media chez Climate Visuals. « Mais pour avoir un réel impact positif, nous devons montrer autre chose que des ours blancs sur des bouts d’icebergs… En collaborant avec Getty Images sur ces nouvelles recommandations, nous voulons aider les marques et les entreprises à avoir une nouvelle approche de la crise climatique. En se basant sur des images accompagnées de preuves et en se concentrant sur les solutions, il s’agit d’illustrer des actions, des objets, des idées qui ouvrent la voie vers un futur plus vert ».

Vous aimerez aussi...

web-social-media-tendances

#OctobreRose : Le hashtag qui fait bouger les réseaux sociaux !

Socialbakers, dévoile aujourd’hui quels marques et médias ont suscité le plus d’engagement pendant l’Octobre Rose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”