« Ici commence la mer » la campagne qui sensibilise à la pollution des eaux

La pollution de l’eau est un fléau très présent dans les villes. Emballages, papiers, cigarettes ; beaucoup de détritus finissent leur parcours dans les égouts et influe donc sur la pollution fluviale. Mais, pour lutter contre ces déchets, les trottoirs parisiens vont être accessoirisés de plaques « Ici commence la mer ». 

Une bonne initiative de la part de la capitale ! En effet, chaque jour, plus de 10 millions de mégots s’échouent sur le sol de Paris. Un chiffre démentiel surtout quand l’on sait qu’un seul reste de cigarette pollue 500 litres d’eau. 

Mais la ville lumière n’est pas à l’initiative de ce mouvement « Ici commence la mer, ne rien jeter ». C’est la commune de Pouliguen (Loire-Atlantique) qui a habillé en premier ses trottoirs de ces écriteaux en avril 2019. En plus de sensibiliser les citadins aux petits gestes du quotidien, ils ont aussi une fonction éducative. Les plaques sont dotées de pictogrammes qui indiquent les rejets liquides polluants (solvant, eaux usées) et les déjections canines. 

Toutes ces nouveautés sont placées à proximité des bouches d’égouts. Tout ce qui passe par ces grilles, glisse directement jusque dans la mer ou l’océan. Par exemple, l’eau de la Seine se jette directement dans la Manche. Les eaux usées et pollués y finissent donc aussi. 

Désormais, peut-être que vous serez plus vigilants à ce qui peut traîner ou tomber par terre. Des plages de Cannes jusqu’aux coins reculés de l’Auvergne, il n’y a aucune excuse. Où que vous soyez, « ici commence la mer, ne rien jeter. » 

Vous aimerez aussi...

Les violences domestiques ne s’arrêtent pas pendant le Coronavirus

Voilà une campagne spéciale Covid-19. Elle souligne le danger des femmes confinées qui sont de plus en plus piégées par leurs agresseurs. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”