Com’Over ressuscite ses masterclass avec le « Cimetière des reCOs »

En collaboration avec Com'Over
Com'Over ressuscite les idées morte avec le cimetière des recos

Quelle agence de communication n’a jamais dû tirer un trait sur un projet ? Quel créatif n’a jamais ressenti une pointe de frustration et de déception quand des heures de travail n’ont abouti à rien ? C’est un fait : même si l’idée est bonne, que la reco est pertinente, que le concept est audacieux, les clients ne retiennent pas toujours les propositions des agences… Et les belles idées se meurent.

Mais qu’à cela ne tienne ! Pour leur faire honneur, l’agence de communication 360 Com’Over ouvre son « Cimetière des reCOs ». Cette initiative inédite dans l’univers des agences de communication consiste à redonner vie à différents projets développés pour des marques, mais n’ayant pas encore abouti. Dévoilé ce jour, un site internet invite à découvrir la sélection de plusieurs concepts, choisis pour leur créativité et leur diversité.

Com'Over ressuscite les idées morte avec le cimetière des recos
Crédit photo : Com’Over

Ressusciter ses idées, un petit « miracle » dans le monde des agences

Dans un secteur où l’idée créative est toujours sacrée, Com’Over a osé défier les conventions, en créant une plateforme qui met à disposition ses concepts les plus audacieux. Clin d’œil au 1er avril et à la symbolique de Pâques, l’agence capitalise sur le champ lexical de la résurrection pour affirmer l’ADN du projet. L’objectif ? Ressusciter à jamais ces idées et leur rendre la gloire qu’elles méritent. Selon François Plessis, directeur associé, « ces projets qui composent ce cimetière d’idées attendent leur moment. Nous espérons que certains d’entre eux renaîtront de leurs cendres pour le plus grand plaisir de clients ou prospects ! »

Podcast


Adoptant un ton léger et décalé, « le Cimetière des reCOs est né d’une idée survenue lors d’un moment de détente entre collègues, où l’inspiration a frappé. » La campagne met en avant la richesse créative de l’agence, à travers des concepts variés et impactants. Portée par un esprit d’équipe, Com’Over fait la part belle à ses talents. « Face à l’abondance de concepts et de recommandations qui sombrent dans l’oubli, nous avons voulu mettre à l’honneur la créativité de nos équipes en déterrant ces masterclass », poursuit François Plessis. Cette campagne met également en avant la persévérance de Com’Over pour transformer ses défaites en succès, et son ambition de toujours s’adapter, évoluer et grandir.

 

Un site internet éphémère aux idées éternelles

À travers une campagne digitale et RP entièrement dédiée, l’agence Com’Over souhaite susciter les curiosités et surprendre. Dévoilé le 2 avril, le nouveau site internet événementiel et éphémère accueille 13 recommandations triées sur le volet. Com’Over met ainsi en vitrine ses expertises en event, brand content, direction artistique, digital et influence à travers ces projets qui peuvent être téléchargés gratuitement sur demande. Et parmi les best-sellers dévoilés, l’on retrouve une variété de secteurs et de formats d’activations. Du pain béni pour l’inspiration !

 

LE TEMPLE : Sport | Event B2C

Et si le sport avait droit, lui aussi, à son lieu de culte ? Et si nous permettions aux fans de la discipline de se réunir dans un lieu mystique pour célébrer leur passion commune ? C’est l’idée de cette recommandation, que l’agence a soumise à un acteur du sport, détenteur de droit, souhaitant déployer une fan zone à Paris lors de l’un de ses temps forts. Un lieu de communion unique pour les passionnés.

Com'Over ressuscite les idées morte avec le cimetière des recos
Crédit photo : Com’Over

L’ÉCHAPPÉE BULLE : Food & Beverage | Event B2C

On observe une simplification dans le secteur des spiritueux et la volonté de s’ouvrir à une cible moins élitiste. En réponse à cette tendance, une marque de champagne historique s’est repositionnée comme le champagne pour tout le monde et pour tous les moments de vie. Pour répondre à sa volonté d’élargir sa cible et de s’inscrire dans un univers de consommation plus lifestyle, la marque a souhaité développer un concept de stunt/street marketing évènementiel mémorable pour ses clients. Pour y répondre, Com’Over a imaginé l’Échappée Bulle, un parcours immersif, dans Paris, autour d’un univers clé de la marque et facilement déclinable : les industries créatives.

Com'Over ressuscite les idées morte avec le cimetière des recos
Crédit photo : Com’Over

LA GALAXIE : Corporate | Brand Content

À l’occasion de cette année olympique et sportive, un acteur du secteur financier engagé depuis toujours dans le sport souhaite passer d’une approche mono sport (sponsoring simple) à un concept plurisportif 360° et englobant.

Pour donner à la marque les moyens d’émerger, Com’Over a imaginé une approche réellement innovante et créative. Un concept qui puise son origine et sa force dans notre imaginaire & nos souvenirs d’enfance, faits de super-héros.

Com'Over ressuscite les idées morte avec le cimetière des recos
Crédit photo : Com’Over

 

Pour en savoir plus et découvrir tous les projets du Cimetière des reCOs, rendez-vous sur le site dédié !

Découvrir le Cimetière des reCOs

 

Entretien avec Louis Napoly, Creative Strategy Director chez Com’Over

JUPDLC : Pour commencer, pouvez-vous nous présenter l’agence Com’Over ? Quelles sont vos expertises, vos convictions ?

Louis Napoly : Com’Over est une agence de communication globale, qui a construit son positionnement sur les territoires passionnels et engageants. Des sujets qui nous parlent, fédèrent et génèrent de la chaleur, de la proximité et de la préférence de marque. Parmi eux, le sport, le lifestyle, l’entertainment, le sociétal, l’art de vivre, la tech, notamment. On est convaincu que ces thématiques sont des leviers incontournables de connexion entre les marques et leurs publics.

C’est pour cela qu’on accompagne nos clients de manière 360. Tout d’abord, lors de la phase « conseil & créa » impliquant nos planneurs et directeurs artistiques, afin de comprendre les enjeux des clients, les positionner, structurer leur plateforme ou leur campagne. Puis, pour le déploiement stratégique de leur plan de comm’ avec des experts métiers dédiés : relations média, influence, event, brand content, digital & social media, endorsement et partenariats média.

Globalement, on travaille avec 2 grandes typologies de clients :

  • Des « pure players », comme la NBA, la NFL, les 24h du Mans, le WEC, le Vendée Globe, le PSG, l’OL, Puma, New Era, Beats, Foot Locker, Tik Tok…
  • Des acteurs « corp », comme Mastercard, Lidl, Westfield, Société Générale, Intel, BigMat, Gerflor…

 

JUPDLC : Pouvez-vous nous parler de la genèse de cette idée ? Qu’est-ce qui vous a fait sauter le pas pour la concrétiser ?

Louis Napoly : Cette idée a commencé à germer dans nos esprits lors d’un moment de détente entre collègues il y a quelques semaines. Comme souvent dans ces cas-là, on discute des sujets en cours, on refait le « match ». Et au fil de la discussion, la grâce nous a touchés et on s’est dit : « est-ce que l’on ferait pas quelque chose autour des recos que l’on perd ? ». Et le projet a démarré.

Le constat est, en fait, assez simple. En agence de comm’, le volume d’appel d’offres et de briefs est très conséquent. À chaque sujet, on mobilise de nombreuses personnes pour craquer le concept créatif le plus impactant. Alors, même si notre taux de closing est très bon, post appel d’offres, beaucoup d’idées sont rangées sur notre serveur puis oubliées, malgré leur potentiel.

L’idée de se lancer dans ce projet nous semblait alors totalement légitime. Surtout qu’aucune agence ne fait ça, il y avait une vraie opportunité pour nous.

JUPDLC-COMOVER-CIMETIERE-DES-RECOS-patrick perkins
Crédit photo : Unsplash / Patrick Perkins

JUPDLC : Quels sont les objectifs derrière cette campagne ? À qui s’adresse-t-elle ?

Louis Napoly : On a 2 objectifs très clairs derrière cette campagne.

Le premier, pragmatique, c’est, bien sûr, de redonner vie à ces concepts, parce qu’on est totalement convaincus de leur potentiel et leur richesse. Cela passe donc par de la génération de lead auprès de différents prospects que l’on a identifiés.

Le second est de faire une belle opération de comm’, de marquer les esprits auprès du marché, en positionnant l’agence comme un acteur audacieux, créatif et dynamique. Je l’ai expliqué auparavant, personne ne fait ça dans le monde des agences de comm’. L’idée est toujours sacralisée, et c’est logique car on est dans un univers concurrentiel fort. Nous, on a souhaité casser les codes, et on est persuadés que c’est le meilleur moyen de les ressusciter.

Notre campagne s’adresse, tout d’abord, aux acteurs et prospects de nos univers de prédilection, afin de relancer ces projets ou d’en créer d’autres, mais aussi auprès de candidats qui pourraient être intéressés par l’agence.

 

« Le but est aussi de valoriser toutes les expertises de l’agence. »

 

JUPDLC : L’agence a donc sélectionné 13 recommandations : sur quels critères avez-vous choisi les projets qui sont ressuscités dans ce cimetière ?

Louis Napoly : Dans la phase de sélection, trois critères ont été retenus par les équipes. Tout d’abord, la créativité. Est-ce que notre idée est innovante et différente ? Le second, la richesse du concept. C’est-à-dire, son potentiel en termes d’activations puis, in fine, les KPIs qu’il est susceptible de générer pour le client. Enfin, on a essayé d’établir une sélection variée, avec des projets complémentaires. L’idée n’était pas d’avoir 10 recos event ou 10 recos social media. Le but est aussi de valoriser toutes les expertises de l’agence.

 

JUPDLC : Est-il courant, en agence, de tirer un trait sur des projets ?

Louis Napoly : Malheureusement, oui. On est souvent pris par le flux de briefs et appels d’offres. On est donc amené à switcher très rapidement d’un sujet à l’autre. C’est aussi pour cela que l’on a créé le Cimetière des reCOs car on est convaincus qu’il faut soutenir les bonnes idées que l’on peut développer au sein de l’agence.

Dans cette même logique, on a lancé, il y a quelques années, des projets que l’on appelle « propriétaires ». Un incubateur de concepts que l’on développe de A à Z en interne et que l’on commercialise auprès de partenaires. On veut encourager et valoriser la créativité des équipes. Quelques projets sont sortis de terre depuis, comme la Super Bowl Party organisée au Grand Rex ou le 1er Hall of Fame du sport français, avec le Rugby Club Toulonnais.

JUPDLC-COMOVER-CIMETIERE-DES-RECOS-Richard Dykes
Crédit photo : Unsplash / Richard Dykes

 

JUPDLC : Que représentent ces « idées perdues » pour votre agence de manière générale ? Combien de temps et combien de personnes sont impliquées dans le processus de création de ces projets ?

Louis Napoly : Cela est très variable selon les clients, les périodes mais on peut dire qu’en moyenne, on est sur 2-3 semaines de travail entre la réception du brief et la présentation client.

Quel que soit le sujet, un concepteur/planneur de mon équipe (ou moi-même) prend en charge le pilotage et la rédaction de la reco. Selon le sujet, on active et mobilise les bonnes expertises en interne, que ce soit en créa, event, relations média, contenu ou digital et social media. En résumé, 2 à 5 personnes peuvent être mobilisées, à des degrés divers. Ce qui représente des ressources engageantes pour notre structure.

 

JUPDLC : Pour quelles raisons avez-vous souhaité les rendre publiques ? Ne vous est-il jamais arrivé de «déterrer » ces idées et les retravailler pour répondre à d’autres briefs ?

Louis Napoly : On souhaitait les rendre publiques car cela permet d’adresser l’ensemble du marché et prospects que l’on a ciblés, tout en réalisant une belle opération de comm’ avec un concept et un ton clairement positionnés. Dans les éléments de langage, on joue beaucoup sur le second degré. Cela représente bien qui on est : une agence créative, agile, qui a confiance en ses projets mais qui ne se prend pas au sérieux.

Certaines idées ont, bien sûr, déjà été « déterrées » ou réutilisées pour des clients ou prospects, mais plutôt de manière ponctuelle. On tâche toujours de lister et retenir nos meilleurs concepts.

 

JUPDLC : Le site est donc éphémère, combien de temps durera l’opération ?

Louis Napoly : L’opération dure tout le mois d’avril, le site fermera donc à la fin du mois. Mais notre boîte mail est, elle, toujours ouverte !

 

Pour en savoir plus sur le Cimetière des reCOs, rendez-vous sur le site dédié !

Découvrir le Cimetière des reCOs

 

Tag :

emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...