Comment se porte le marketing digital local ? DeepReach nous répond !

En collaboration avec DeepReach
ecrans-tablette-ordinateur-mains-digital-deepreach

DeepReach, plateforme de marketing local, offre la possibilité à ses clients d’analyser leur position concurrentielle sur leur zone géographique. Fondée en 2017, cette société vient juste de nouer un partenariat avec Additi, la régie publicitaire d’Ouest-France. Ensemble, ils lancent une nouvelle offre à destination de la cliente de cette dernière. J’ai un pote dans la com s’est donc entretenu avec Jean-Pierre Remy, fondateur et CEO de DeepReach, pour en savoir plus.

Tour d’horizon sur ce nouveau partenariat, le marché du marketing digital local, ainsi que la disparition progressive des cookies.

 

Entrevue avec Jean-Pierre Remy, CEO et fondateur de DeepReach

JUPDLC : DeepReach, en une phrase ?

Jean-Pierre Remy : DeepReach est une tech qui permet une nouvelle communication locale, plus proche du client, moins intrusive, plus pertinente. Une technologie basée sur l’intelligence artificielle qui optimise la performance d’une campagne locale en cross media (Google Ads, Facebook, Instagram, Waze, display, …).

 

JUPDLC : Quel est votre parcours et pourquoi avoir fondé DeepReach ?

Jean-Pierre Remy : J’ai lancé DeepReach en 2018, après avoir dirigé PagesJaunes / Solocal pendant plusieurs années et opéré la transformation numérique de l’entreprise. Avant cela, j’avais créé Egencia, la plateforme leader mondial du voyage d’affaires, revendue à Expedia.

DeepReach est né d’un double constat : la publicité digitale locale croit très rapidement, et les nouvelles technologies, notamment l’IA, vont permettre aux annonceurs et agences d’être beaucoup plus performants dans la création et la gestion de leurs campagnes.

ordinateur-outil-deepreach-presentation
Crédit Photo : DeepReach

 

JUPDLC : Comment votre offre est-elle déployée auprès de vos clients ?

Jean-Pierre Remy : Tout d’abord la plateforme DeepReach analyse la position concurrentielle de l’annonceur sur sa zone géographique. Nous sommes donc capables de comparer comment l’annonceur se positionne en termes de SEO, d’avis, de performance technique, de visibilité et de pression publicitaire, par rapport aux concurrents de sa zone. Puis DeepReach va permettre de déployer les campagnes digitales locales sur les différents canaux. Chaque annonceur bénéficie de la data DeepReach issue de plus de milliers de campagnes : on est donc capable de définir la meilleure stratégie de mix-media et le targeting géographique le plus pertinent.

 

JUPDLC : Comment est composé votre portefeuille client ?

Jean-Pierre Remy : Nous travaillons avec les agences de communication de toutes tailles, dans toutes les industries et tous les marchés. Nous fournissons notre tech autant aux grands groupes tels que WPP ou Publicis, mais aussi à de nombreuses agences et régies situées en régions.

 

JUPDLC : Vous venez de signer un partenariat avec Additi. Quels sont les termes de cet accord ?

Jean-Pierre Remy : Avant tout technologique : nous allons unir nos équipes Produit et Tech pour intégrer des fonctionnalités propres aux besoins de la régie publicitaire.

Additi est la filiale de Ouest France, la 2ème régie presse française, disposant d’une empreinte forte sur tout l’ouest de la France. C’est une opportunité de premier plan pour déployer rapidement notre plateforme auprès de nombreux annonceurs locaux.

 

JUPDLC : Comment allez-vous déployer votre nouvelle offre commune ? A qui s’adresse-t-elle ? Avec ce partenariat, quels sont vos objectifs ?

Jean-Pierre Remy : Nous devenons la technologie exclusive d’Additi concernant les campagnes locales numériques, et nous nous engageons à la formation de tous leurs commerciaux afin de développer le digital local auprès de leurs clients. Cette nouvelle offre s’adresse donc à toute la clientèle d’Additi, composée 40 000 annonceurs locaux : commerçants, grandes surfaces, services et collectivités, auto, loisirs… Notre objectif est de permettre à ces clients de mieux rayonner localement grâce au digital et de renforcer les liens avec leurs territoires.

 

JUPDLC :  Comment se porte le secteur du marketing digital local ? L’essor de la TV Segmentée peut-il pénaliser ce secteur ?

Jean-Pierre Remy : Nous estimons que le marché du marketing digital local représente 130 milliards d’Euros dans le monde, avec une croissance de 20% par an. Ce qui en fait le segment en plus forte croissance de la publicité. La TV segmentée va justement renforcer cette tendance, car il devient possible d’activer le média TV, jusqu’alors réservé aux grands annonceurs, pour tous les business locaux, de la même façon qu’on active une campagne sur Google. Pour DeepReach, c’est un canal supplémentaire à intégrer et que nous pourrons proposer à toutes les agences.

publicité


 

JUPDLC : Quelles sont les spécificités de ce secteur ?

Jean-Pierre Remy : La publicité digitale locale : c’est faire beaucoup de campagnes avec des petits budgets dans chaque marché local, personnalisées en termes de mix et de messages, plutôt qu’une grande campagne générique. C’est plus performant, car la campagne s’adapte à la localité, mais plus chronophage en termes de mise en place et de suivi. Il faut donc automatiser l’approche pour aller plus vite, réagir plus vite, pour ne pas diluer le ROI de la campagne dans les coûts opérationnels.

 

JUPDLC : La disparition progressive des cookies aura-t-elle un impact, positif ou négatif, sur votre expertise et vos offres ?

Jean-Pierre Remy : Largement positif : DeepReach a été conçu pour un monde post-cookie. Nos technologies n’utilisent pas les cookies-tiers pour opérer les campagnes et nous ne traçons pas les parcours des utilisateurs. Nous délivrons simplement le bon message, sur le bon canal, dans la bonne zone de chalandise.

ecrans-tablette-ordinateur-mains-digital-deepreach
Crédit Photo : Pixabay

 

 JUPDLC : La collecte de la data est-elle, encore, une source d’inquiétude ou d’interrogation pour vos clients et partenaires ?

Jean-Pierre Remy : Tout dépend de la donnée souhaitée. J’ai le sentiment que le marché va vers plus de transparence et de contrôle de son identité numérique, c’est pourquoi nous ne collectons pas de données personnelles. En revanche, le fait d’opérer des milliers de campagnes locales nous donne une data prisée par nos clients : nous sommes capables de prévoir les performances de campagnes selon le type de campagne, l’activité de l’annonceur, et bien sûr la géographie.

 

JUPDLC : Comment se porte DeepReach ? Quel premier bilan tirez-vous de ce premier semestre 2021 ?

Jean-Pierre Remy : Beaucoup d’étapes ont été franchies depuis janvier 2021. Nous avons signé notre 200ème agence cliente, passé le cap des 10000 campagnes et déployé de nombreuses fonctionnalités, dont beaucoup uniques sur le marché. Nous avons continué à recruter des profils très experts dans leur domaine pour bâtir un leader mondial de l’adtech. Notre ambition à porter la publicité digitale locale via la tech est très grande. Alors nous allons continuer à convaincre plus d’agences et se déployer prochainement en Europe.

Tag :

emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...