"Réveillons-Nous" : quand l'Art rencontre l'écologie par Pensée Sauvage

« Réveillons-Nous » : quand l’Art rencontre l’écologie par Pensée Sauvage

Une voix douce et pleine de convictions, un paysage à couper le souffle, des mouvements de corps aussi fluides que celui de la caméra et un texte puissant. Si cette petite introduction vous a mis la puce à l’oreille, c’est que vous êtes peut-être, vous aussi, tombés sur le court-métrage « Réveillons-nous » de Pensée Sauvage. Une vidéo de dix minutes, puissante et inspirante, pleine de bon sens.

« Ils ont déconfiné nos corps, il va falloir déconfiner notre flemme ». C’est l’une des phrases les plus évocatrices de ce court-métrage musical. L’objectif premier est d’« utiliser le pouvoir de l’art pour donner envie à ceux qui n’ont pas passé le pas de l’action de nous rejoindre et de retrouver un peu d’espoir dans un quotidien fait de rapports alarmants ».

Mais qui se cache derrière le nom mystérieux de « Pensée Sauvage » ?

Deux artistes ! Camille Etienne (acting et voix) et Solal Moisan (réalisation). Leur ambition est de changer le monde grâce à leur créativité et leur engagement. Camille par ses mots et Solal par ses images. Confinés ensemble, c’est au creux de somptueuses montages que le projet est né. « Pensée Sauvage c’est finalement notre envie commune d’un peu plus de poésie face à l’urgence, d’un peu plus de sens dans un monde qui ne tourne plus si rond. ».

Motivés par l’envie de créer une réelle osmose entre art et écologie, ils ont été aidé par Léa Durand pour la danse, Lenny Fontaine pour le mixage et Lina Bouery pour la traduction.

publicité

Annonce par JPC Network


Une création « home-made »

Pour arriver à ce résultat final, le duo n’a pas manqué d’ingéniosité. À défaut de disposer d’un studio son, ils ont empilé des matelas contre les murs d’une chambre pour l’insonoriser. Afin d’obtenir ces images qui nous font respirer, même derrière notre écran, ils sont montés à 3h30 du matin jusqu’à 2500 m d’altitude pour saisir l’authenticité et les couleurs uniques du lever du jour.

Les artistes défendent aussi la durée de leur court-métrage. Pensée Sauvage a fait « le choix d’un format de dix minutes face à « l’efficacité » habituelle des vidéos virales. ». C’est une « traduction de l’envie de prendre le temps dans une société où tout va vite et où le diktat du like doit se plier à notre impatience. »

Les échos de « Réveillons-nous » ont rapidement quitté les sommets enneigés pour se diffuser sur la toile. En trois jours, la vidéo a été vue plus de 2 millions de fois. Elle a aussi été sous-titrée en plusieurs langues pour que le message d’espoir et de motivation ne s’arrête pas aux frontières.

Encore une belle preuve de la créativité et du talent de la jeunesse française !

Vous aimerez aussi...

tennis-packaging-creation

Un concept de packaging créatif pour vos balles de tennis

Récemment récompensé aux Pentawards 2020 (prix décernés à des designers, des agences de communication, des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”