Cette sublime vidéo prouve que les drones peuvent sauver la vie des animaux d'Afrique

Cette sublime vidéo prouve que les drones peuvent sauver la vie des animaux d’Afrique

La technologie de surveillance par drone apparait ici comme une solution vertueuse permettant la sauvegarde des espèces menacées d’Afrique

La surveillance par drone est souvent critiquée aujourd’hui. En effet, nous nous demandons comment garantir nos libertés si nous tolérons cette omnipotence par la technologie. C’est donc une vaste question à laquelle nous ne répondrons pas ici.

Néanmoins, un ranger africain affirme trouver une utilisation plus vertueuse à cet outil qu’est le drone : La surveillance des animaux. A travers une magnifique vidéo filmée par drone, le média africain Over & Above africa nous sensibilise sur les dangers bien réels que risquent la faune. Ainsi, on nous démontre ici tous les bienfaits des drones pour les animaux sauvages d’Afrique.

Face à un braconnage toujours plus féroce, les institutions doivent se mobiliser et les populations du monde, avec. C’est la raison pour laquelle un appel au don est lancer, afin de financer la création et l’achat de drones dans l’espoir de pouvoir protéger les espèces menacées. Si c’est l’Homme qui tue les bêtes sauvages, c’est également à l’Homme de les protéger. Rester inactif est inacceptable. D’autant plus que cette surveillance par les airs augmente de 80% l’espérance de vie des espèces ciblées.

Alors si vous souhaitez soutenir cette initiative, c’est par ici ! 

Vous aimerez aussi...

retail-vr-showroom

Réinventer le retail grâce aux showrooms en réalité virtuelle !

Moins de déplacements, des accès aux outils digitaux facilités... découvrez les showrooms en réalité virtuelle dédiés au retail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”