Top 20 des meilleurs tweets de Community Managers !

En collaboration avec l'ISEG
top-20-tweets-community-managers-interview-iseg

Quelles sont les meilleures publications de marque sur Twitter ?

C’est un fait : certains Community managers excellent sur Twitter. Entre humour, sarcasme et autodérision, ils mettent la barre très haut pour engager les communautés de leur marque et dialoguer régulièrement avec elles. Véritables « couteaux suisses », ils n’hésitent pas non plus à rebondir sur l’actualité et à s’emparer de sujets en vogue.

 

Ces marques ont tout compris !

L’équipe de J’ai un pote dans la com a scrollé les meilleurs feeds pour vous dénicher les pépites de Twitter. Notons qu’il s’agit encore d’un des réseaux sociaux les plus utilisés dans le monde. Les marques ont donc tout intérêt à l’utiliser. Certaines le font d’ailleurs très bien, en mêlant régularité et bonnes idées.

Faites le plein d’inspiration avec ces 20 meilleurs tweets de marques !

 

1. Burger King

Si Burger King ne manque pas de mentionner ses concurrents dans ses campagnes, ses tweets n’échappent à la règle ! Il entretient ainsi une rivalité qui ne cesse d’amuser la toile.

 

2. KFC

Twitter semble être le réseau social idéal pour rebondir sur l’actualité, ou une nouveauté d’une autre marque. Ici, KFC n’a pas hésité longtemps avant de taquiner Apple.

 

3. Les Produits Laitiers

À l’affût des meilleurs tweets des internautes, le Community manager des Produits Laitiers ne manque jamais une occasion de répondre !

 

4. Netflix

Un bon Community manager est une personne réactive. Pour preuve, le tweet de celui de Netflix en réponse au mystérieux bruit (celui d’un avion de chasse) qui a retenti à Paris !

 

5. Innocent

La marque de jus de fruits sait toujours trouver les mots justes.

 

6. McDonald’s France

Les mèmes sont une valeur sûre. Mais, encore faut-il trouver LA bonne légende ! McDonald’s est très fort à ce jeu.

 

7. Ministère des Sports

Le métier de Community manager n’est pas toujours facile. Typiquement, il requiert une patience inébranlable. Aptitude que possède, visiblement, celui du Ministère des Sports !

tweets-reponse-community-managers-ministere-sports
Crédit photo : Twitter / @Sports_gouv

 

8. LDLC

La stratégie de la marque ? Multiplier les blagues un peu « geek ». Et ça plaît !

 

9. Pornhub

À l’annonce du premier confinement, le Community manager de Pornhub fait le buzz avec un simple constat : « Il n’y a officiellement plus rien à faire, à part se branler ».

 

10. Decathlon

Habile ! Decathlon réagit avec humour à une contrainte sanitaire, la transformant en opportunités. Après tout, « mieux vaut en rire qu’en pleurer ».

 

11. Bescherelle

Une réaction simple, rapide, efficace et (très) satisfaisante !

 

12. Les Produits Laitiers

Le Community manager des Produits Laitiers maîtrise l’ironie à la perfection.

 

13. McDonald’s France

À l’image du fast-food, les marques n’ont pas manqué de plaisanter sur l’épreuve de philosophie du BAC 2022.

 

14. Winamax

Le site de poker et de pari sportif en ligne, ose la prévention autrement. Et ça marche !

 

15. Interflora

Interflora aura marqué les esprits et fait rire un bon nombre d’utilisateurs pendant plusieurs semaines, avec cette simple précision : « c’est un bras ». On vous laisse deviner pourquoi.

 

16. Waze

Un problème, une solution : telle est la direction de Waze.

 

17. Domino’s

La Pixel War de cette année a pris une ampleur phénoménale. Et Domino’s n’a pas manqué d’encourager les troupes à sa façon.

 

18. Deezer

Associer un GIF à une bonne nouvelle est tout un art. Mais, celui-ci ne semble plus avoir de secret pour Deezer.

 

19. Disneyland Paris

Parce que partager des bonnes ondes dès le lundi, c’est bien aussi !

 

20. SFR

Les sondages ont la cote sur le feed de SFR ! Et quoi de mieux pour mobiliser le plus grand nombre qu’une question sur la pop culture ?

Podcast


Ces capacités à réagir, trouver LA bonne idée, amuser sa communauté, se différencier, ou encore créer des « clashs », ne s’improvisent pas. Contrairement à une idée répandue, le community management est un vrai métier, qui nécessite bien plus que du talent. Le travail et la formation pour acquérir les « bons réflexes » sont en ce sens essentiels. L’idée n’est plus seulement de divertir, mais bien de performer en ligne et d’être le contact privilégié entre une communauté et une entreprise. Et ce, via des contenus originaux, créatifs, novateurs mais surtout ciblés et adaptés.

Pourquoi ? Comment ? Nous avons interrogé Juliette Raynaud – Fondatrice d’Aléthéia Communication et Intervenante stratégie de marques et communication responsable à l’ISEG Nantes – pour mieux comprendre les défis actuels et futurs des Community managers.

 

Devenir Community manager

JUPDLC : Attardons-nous sur le métier en lui-même. Quel est le rôle d’un Community manager ? Quelle est sa place dans la stratégie de communication globale d’une marque ?

Juliette Raynaud : Le community management, c’est la gestion des réseaux sociaux. Une fois qu’on a dit ça, on n’a rien dit. Souvent peu valorisé en entreprise, voire complètement laissé de côté, c’est pourtant un poste avec de vrais enjeux stratégiques pour la marque en termes de visibilité, de notoriété et d’e-réputation. Le community manager est finalement LE porte-parole de la marque. Les deux objectifs clés sont d’occuper un territoire de communication de construire et entretenir une relation durable avec l’audience.

 

JUPDLC : Quelles sont ses principales qualités et compétences ?

Juliette Raynaud : Comme le dit Jeremy Waite, CCO de LinkedIn, « les médias sociaux existent à l’intersection de l’humanité et de la technologie ». On a tendance à réduire la fonction à sa dimension technique, c’est-à-dire la maîtrise des outils, mais cela va plus loin. Bien sûr il faut connaître les codes des différents médias, mais il faut aussi savoir écrire et avoir le sens de la formule, être créatif et avoir de l’humour, être réactif et savoir mettre son ego de côté. Il faut aussi beaucoup d’organisation, de rigueur et de curiosité. Une bonne culture générale ne fait pas de mal non plus ! L’enjeu est de réussir à incarner le discours de marque, valoriser son expertise et déployer sa personnalité au travers de contenus à valeur ajoutée.

 

JUPDLC : En parlant d’humour : est-il LA solution pour gérer au mieux sa communauté ? Est-il nécessaire d’y avoir recours ?

Juliette Raynaud : Dans les métiers de la communication, c’est toujours mieux d’avoir de l’humour ! La construction d’une réputation de marque prend des années mais peut être entachée très vite. L’idée est de réussir à faire ce pas de côté qui permet souvent de désactiver les tensions voire les crises. Il ne faut pas toujours chercher à convaincre, on doit choisir ses combats, rester concentré sur ses objectifs et savoir prendre de la hauteur, ce que j’appelle « ne pas conduire au guidon ».

 

JUPDLC : Le Graal de tout Community manager est-il de faire le buzz ?

Juliette Raynaud : Faire le buzz ne peut pas être un objectif de communication. L’objectif long terme est de construire une relation durable avec son audience pour la fidéliser et la faire grandir. La question qui doit guider le communicant à mon sens est moins « comment faire parler de moi ? » que « qu’est-ce que je peux apporter de différent ? »… Il ne faut pas sous-estimer notre responsabilité dans le façonnage de nos imaginaires collectifs en tant que communicant et l’importance du sentiment de bien faire son boulot pour rester en bonne santé.

 

JUPDLC : En quoi ce métier évolue-t-il en permanence ?

Juliette Raynaud : On a créé plus de canaux de communication ces 20 dernières années que pendant les 200 ans précédents. Un des dangers est de vouloir être partout au détriment de la qualité et de la pertinence des contenus publiés. Être « présent sur les réseaux sociaux » si l’on n’a rien à dire à l’audience qui y est active n’a pas beaucoup de sens. Mieux vaut sélectionner les canaux stratégiques et prioriser car, comme je le dis souvent aux étudiants, on écrit pour être lu. La difficulté est alors d’adapter l’écriture et les formats aux différentes audiences sans compromettre l’identité de la marque.

 

JUPDLC : Est-il un « métier d’avenir » ?

Juliette Raynaud : Je dirais oui d’autant que comme le disait Paul Watzlawick : « On ne peut pas ne communiquer ». Plus sérieusement, je dirais même qu’il devient de plus en plus stratégique. Les marques tendent vers une communication moins « promotionnelle » ; l’enjeu est de dépasser le discours purement commercial pour entretenir de nouveaux liens avec ses clients que j’appelle plus volontiers audience (car ceux qui nous lisent ne sont pas forcément ceux qui achètent et réciproquement). Je fais souvent le parallèle entre la communication des marques et la drague : si l’on ne parle que de soi, on va lasser son interlocuteur ; la séduction passe par la diversification des contenus, la qualité du storytelling et surtout l’écoute de l’autre.

 

JUPDLC : Comment formez-vous vos étudiants à ces mutations ? Comment votre école fait-elle la différence pour former les Community managers de demain ?

Juliette Raynaud : En cours, nous travaillons beaucoup sur les nouveaux visages de la publicité, l’importance des contenus à valeur ajoutée et de la prise en compte de l’audience. Il s’agit de réussir à penser les stratégies de communication au-delà des outils. Les étudiants bénéficient aussi de cours de communication responsable pour prendre la mesure de l’impact de ce que nous mettons en circulation en termes de dispositifs mais aussi d’imaginaires et de représentations. L’objectif est de (re)donner du sens à nos métiers et cela passe par d’abord par une démarche de questionnement.

top-20-tweets-community-managers-interview-iseg
Crédit photo : Unsplash / Brooke Cagle

 

Pour en savoir plus sur l’ISEG et sa pédagogie, rendez-vous sur sa page école dédiée !

Page école ISEG

Tag :

emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...