Quel avenir pour le Music Business ?

En collaboration avec l'ICART
music-business-icart-ecole-jupdlc

Nous vivons dans une ère où un artiste se doit d’être présent dans l’univers numérique. L’industrie musicale est, encore, en pleine évolution. La majorité des revenus ne provient plus de la vente des disques physiques, mais des plateformes digitales. De ce fait, les stratégies marketing et de promotion jouent un rôle primordial dans le Music Business.

 

Comment se porte le marché de l’industrie musicale ?

Ce n’est plus un secret : l’industrie musicale a été fortement touchée par la révolution numérique. La crise sanitaire n’a pas épargné le secteur. Les nouvelles technologies numériques imposent de nouveaux défis aux artistes, mais aussi de nouvelles opportunités. Dans une carrière musicale, ces plateformes de streaming de musique, mais aussi de vidéo, deviennent de plus en plus importantes. C’est ainsi que des plateformes comme YouTube, Spotify, ou encore Deezer sont très utilisées par les labels et les artistes qui cherchent à acquérir de la notoriété, notamment auprès d’une population plus jeune.

Ce graphique montre l’évolution des revenus dans l’industrie musicale de 2001 à 2019. Sans surprise, les ventes physiques sont en baisse, alors que les revenus générés par le streaming sont en hausse.

publicité


À noter tout de même que la situation financière globale de l’industrie musicale française n’est pas catastrophique pour 2020 : 19 millions d’albums vendus au total sur l’année, une baisse tendancielle qui n’est pas spécifiquement liée à la crise sanitaire. De plus, il y a eu 85 milliards d’écoutes en streaming en France en 2020, soit 19% de plus qu’en 2019, selon le Syndicat national de l’édition phonographique (SNEP). De plus, la création française a encore le vent en poupe : parmi les albums les plus vendus en 2020 en France, 19 albums sur 20 sont des productions françaises, pour la troisième année consécutive.

 

Les plateformes de streaming en pleine évolution

Le marché du streaming est de plus en plus important, et chaque acteur espère tirer son épingle du jeu. Comme pour les utilisateurs, les plateformes tentent de séduire les créateurs de contenu en proposant de nouveaux services et accès.

C’est ainsi que Deezer, la plateforme qui s’est développée en France, s’adresse aux artistes et aux professionnels de l’industrie musicale avec son portail : Deezer Backstage. Ce dernier permet d’accéder à des informations sur leurs auditeurs, des statistiques sur leur musique, et des outils d’édition pour personnaliser leurs pages d’artiste. Tout comme ses concurrents, ce portail évolue au fil du temps.

De son côté, Spotify, la plateforme leader du streaming musical avec plus de 345 millions d’utilisateurs, dont 155 millions abonnés, dans 170 marchés, a développé, elle aussi, son interface pour les professionnels de l’industrie musicale : Spotify for Artists. « Elle permet aux artistes de disposer de données de comportement d’écoute de leur audience afin de mieux comprendre comment les fans interagissent avec leur musique. Aujourd’hui, plus d’un million d’artistes et leurs équipes utilisent Spotify for Artists tous les mois », affirme Nicolas du Roy, directeur éditorial de Spotify France, à J’ai un pote dans la com.

Avec Apple Music for Artists, Apple n’est pas en reste, et compte bien aussi accompagner les artistes et les professionnels. Avec cette interface, la plateforme propose aux artistes de mesurer et comprend ses statistiques, mais aussi de modifier son profil sur la plateforme.

Enfin, n’oublions pas les plateformes historiques comme YouTube. Cette dernière est le premier moyen de découverte musicale sur internet. Et pas besoin d’un clip pour exister sur cette plateforme…. Si le budget ne le permet pas, l’artiste peut, simplement, intégrer la pochette de son EP comme visuel de sa vidéo, tout en veillant à son respecter son SEO. Pour rappel, YouTube a lancé YouTube music à l’été 2018.

 

Comment les agences se développent-elles ?

Dans un souci de gain de notoriété, la promotion d’un artiste doit passer par une stratégie marketing digitale forte. De nombreuses agences proposent la promotion et l’accompagnement de nouveaux artistes. C’est le cas de l’agence Dooweet. Depuis 2012, l’agence accompagne artistes, maisons de disques ou encore professionnels du secteur dans leur communication en France et dans le monde. Pour rappel, Dooweet a été sélectionnée pour être l’agence à tester pour la France la solution Spotify Ad Studio en mars 2021. À noter qu’en raison d’une forte demande, en 2020, l’agence Dooweet a vu son chiffre d’affaires progresser de +40%, et a doublé ses effectifs.

 

Quel est l’impact de la pandémie sur l’industrie musicale ?

Privés de concerts et de festivals, les acteurs du secteur ont dû être créatifs pour trouver une nouvelle manière de faire vivre la musique. L’industrie musicale connaît un moment décisif. Ce secteur innovant a su s’adapter aux défis d’une ère remplie de changements dans la manière de produire et distribuer la musique et de promouvoir les artistes.

La pandémie a, notamment, été la cause d’une innovation forte dans les campagnes en ligne, mais aussi dans la manière dont les artistes se produisent en ligne. Les phases de confinements ont, par exemple, permis à de nombreux artistes de se produire en live sur Facebook ou Instagram. La frontière entre l’artiste et le public est de plus en plus fine. Certains ont même proposé événements, payants ou non, en live streaming, ou encore des jeux et des expériences immersives avec la réalité virtuelle.

Concernant les écoutes en streaming, contrairement à la montée en puissance de l’offre podcast, l’écoute en streaming de musique n’a pas fortement évolué lors des différentes phases de confinement.

« Cet écosystème complexe offre une palette de métiers organisés autour d’univers comme les scènes « live » et concerts, la musique enregistrée, l’édition et le management musical. Le MBA Spécialisé Music Business Management de l’ICART forme les professionnels dont l’industrie musicale a besoin à travers un parcours riche, exigeant et diplômant », annonce Yoan Manesse et Jeremy Debreu, Coordinateurs du MBA Spécialisé Music Business Management.

 

La puissance de l’intelligence artificielle au service de l’industrie musicale

Au-delà du mode de consommation, la façon de produire et composer sa musique évolue aussi. Ainsi, en mars 2019, Warner Music, l’une des plus grandes maisons de disque au monde, a annoncé avoir acheté auprès d’Endel, une start-up, près de 20 albums. Endel proposait une intelligence artificielle capable de créer une musique en fonction de l’ambiance souhaitée. Entièrement personnalisables, ces sons s’adaptent aux situations comme le sport, le repos, la cuisine…pour créer des musiques. Si l’application en est aujourd’hui à créer des sons similaires et simples, ce n’est qu’un aperçu du futur de l’industrie musicale influencé par la data et le marketing.

Évidemment, à ce jour, les intelligences artificielles ne sont pas capables de créer des tubes, et l’artiste a encore toute sa place dans le processus de création…mais qui sait ce que l’avenir nous réserve ?  La prochaine idole des jeunes de demain sera-t-elle une intelligence artificielle ?

music-business-icart-ecole-jupdlc

Si vous êtes intéressé par ces sujets, ICART, l’école du management de la culture et du marché de l’art, propose de nombreuses formations pour découvrir différents métiers et méthodes. Un MBA Spécialisé Music Business Management est disponible dès la rentrée prochaine sur les campus de Paris et Bordeaux. Quelques exemples de débouchés grâce à cette formation : Label Manager, Éditeur musical, Producteur, Directeur artistique, Producteur phonographique, Organisateur de tournée / booker, Directeur de salle de concert, Organisateur de festival, Programmateur… Pour plus de renseignement, n’hésitez pas à consulter leur site internet !

« Grâce à une pédagogie complète ancrée dans le réel, l’étude des bases théoriques (connaissances) conjuguée à la transmission de compétences orientées métiers (savoir-faire) et aux techniques de management (savoir-être), chaque étudiant reçoit les compétences nécessaires pour devenir un professionnel performant, responsable et à jour des dernières tendances et innovations inhérentes à l’évolution de l’industrie musicale », explique Nicolas Laugero Lasserre, Directeur de l’ICART.

 

Tag :

emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...