Pourquoi devenir freelance quand on est étudiant ?

En collaboration avec HEYME freelance
ecran-ordinateur-freelance-designer-graphiste-branding

Dans le cadre de notre partenariat avec la mutuelle HEYME freelance, dédiée aux indépendants, nous vous faisons découvrir des profils et parcours inspirants. Aujourd’hui, c’est Antoine Peltier, Designer graphique, qui nous livre ses conseils pour être bon en branding.

 

JUPDLC : Tu peux nous présenter ce que tu fais en quelques lignes ?

Antoine : Je suis designer graphique indépendant (on me dit « brand designer » de plus en plus souvent) et je me suis donc spécialisé dans la création d’identités de marques. En parallèle de ça, je suis aussi YouTubeur. Je parle de design, de création, d’innovation, de marques et d’autres trucs. Et je suis aussi prof de graphisme.

 

JUPDLC : Quand as-tu décidé que tu ferais ça ?

Antoine : C’est venu un peu au fil de l’eau pour être honnête. Au départ j’étais design graphique, c’est tout. Je prenais les projets qui venaient sans trop me poser de questions. Petit à petit j’ai dû faire des choix dans mes clients et je fais ça par affinité. Mon envie du moment m’oriente dans cette direction.

 

JUPDLC : Quelles sont les qualités essentielles pour être bon en branding ?

Antoine : Il faut beaucoup d’écoute et apprendre à lire entre les lignes. Il y a une part très psychologique dans cette discipline : on touche au cœur de la marque, ses valeurs, sa vision, etc. Souvent ces notions sont liées aux créateurs de la marque en question.

ecran-ordinateur-freelance-designer-graphiste-branding
Crédit Photo : Pexels / @tranmautritam

Il faut expliquer fermement les dysfonctionnements sans les froisser, puis les accompagner pour leur montrer que leur projet peut « s’habiller autrement » et rester qui il est. Et que souvent ce projet s’assume encore plus avec cette nouvelle « tenue graphique ».

 

JUPDLC : Comment définirais-tu la plus-value de ton expertise pour tes clients ?

Antoine : Le rire : j’ai envie que mes clients s’amusent et soient surpris si on travaille ensemble.
Du coup, leur premier devoir est de remplir un questionnaire que je fournis pour les sortir de leur zone de confort et leur permettre de voir leur projet sous un nouvel angle, celui du jeu. Ça les déstabilise toujours un peu !

publicité


 

JUPDLC : Le mot de la fin ?

Antoine : Si vous souhaitez en savoir plus, j’ai une page « à propos » avec 9 anecdotes à connaître avant que l’on se rencontre. Et bien sûr, abonnez-vous sur YouTube et suivez moi sur Instagram !

Tag :

emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...