L’UNESCO milite pour un monde plus « normal »

« Les désastres et les catastrophes n’éclairent pas seulement le monde tel qu’il est. Ils déchirent le tissu de la normalité. Par l’ouverture ainsi créée nous entrevoyons d’autres mondes possibles. » Peter C Baker, The Guardian

 

Après 1945, l’UNESCO est né d’une conviction : la crise la plus grave de notre histoire pouvait donner naissance à une humanité meilleure, plus éclairée et plus unie. Cette idée est plus que jamais d’actualité après la crise globale du Coronavirus, qui a remis en cause nos priorités, nos modes de vie et le fonctionnement même de notre société.

Dans le même temps, de nouvelles formes de solidarité et de nouveaux espoirs sont nés. Mais tandis que le monde émerge de la pandémie, la tentation est grande de tout oublier pour retrouver nos vies d’avant : un retour à la normale. Nous savons pourtant que cela pourrait être la cause d’une future crise sanitaire, sociale, économique et environnementale.

C’est le moment pour l’UNESCO de donner l’alerte avec une campagne nous incitant à réfléchir sur les leçons de la crise. Le film de 2.20 minutes n’a pas besoin d’arguments complexes pour y parvenir : simplement des faits.

Des faits sur le monde avant et pendant l’épidémie. Ainsi rassemblés, ils nous mènent à une conclusion déroutante : notre « normal » n’avait rien de normal ; et c’est le moment ou jamais pour le rendre meilleur.

publicité


C’est l’objectif de l’UNESCO. Encourager l’action collective et inciter les gens du monde entier à réfléchir sur la normalité de notre monde et ce que nous pouvons en faire demain.

« Le prochain normal » est une campagne imaginée et produite par DDB Paris, invitant médias internationaux et leaders d’opinion à diffuser le message à l’échelle mondiale. Elle sera visible en TV et digital à partir du 15 juin 2020.

 

Tag :

emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...