Le collectif New York Sunshine livre son dernier court-métrage

Le collectif New York Sunshine livre son dernier court-métrage

New York Sunshine est un collectif d’art contemporain qui croise plusieurs disciplines telles que la mode, l’architecture, ou le retail afin de proposer des expériences inédites. Alors que la Covid-19 a forcé le monde à endurer des mesures de distanciation sociale sans précédent, l’équipe du New York Sunshine a sur tirer le meilleur de l’isolement qui nous a tous touché. En effet, elle présente sa dernière création : « Repent or Perish ». Il s’agit d’un court-métrage, dirigé par John Margaritis et Jordan Hall, artistes multidisciplinaires, qui dépeint le désir de fuite.

Comme beaucoup, les auteurs ont été submergés par les événements et leurs conséquences. En l’absence de lien social habituel et avec de nombreux projets en suspens, les pensées des artistes étaient portées vers l’évasion.

Ainsi, le film suit « Crazy Chris » dans une aventure nocturne puis matinale, qui le laisse finalement échoué en mer. Le protagoniste se retrouve ainsi à jouer au basket sur un bateau à rames équipé d’un panier.

 « À l’époque, il n’y avait pas de travail de commande à faire – je voulais vraiment juste faire quelque chose pour rester créatif, occupé et pour ne pas devenir fou », témoigne John Margaritis.

« Le film est une allégorie sur le fait de fuir les problèmes et les gens jusqu’à ce que finalement vous finissiez complètement seul. C’est une série de mauvaises décisions qui finissent par devenir incontrôlables, le laissant échoué en mer », a déclaré le co-directeur Jordan Hall.

publicité

Annonce par JPC Network


Une création au prisme des idées

Pour l’anecdote, la construction du bateau a demandé 500 heures de travail aux équipes, soit plus d’un mois et demi.

« La plupart des choses que j’ai construites ou conçues commencent comme une idée que je ne peux pas sortir de ma tête tant que je ne peux pas les voir devant moi. Il n’y avait aucune utilité réelle, aucune raison pour cela en fait. Je voulais juste le construire » a déclaré John Margaritis.

« Je ne sais pas si cela se terminera à un festival de cinéma ou à une exposition d’art.  J’ai aussi conscience que c’est une façon non traditionnelle de faire les choses : c’est un peu sommaire, etc. Mais ça a fonctionné jusqu’à présent… Le plus important cependant est que j’aime faire des choses qui ne rentrent dans aucune catégorie. Ce n’est pas la dernière fois que vous verrez ce bateau. Le bateau n’est pas une chose unidimensionnelle – comme tout dans la vie, c’est un travail en cours ».

Découvrez le clip :

film-mer-video

Vous aimerez aussi...

curius-voeux-agence

L’agence de design Curius présente son « Calendrier de l’Après »

Après une année très particulière, l’agence de design Curius met à disposition ses vœux dans un « Calendrier de l’Après » en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”