Innovation pédagogique : comment apprendre autrement ?

En collaboration avec Sup de Pub
apprendre-autrement-pedagogie-sup-de-pub

Selon François de Closets, « il n’est pas de bonne pédagogie qui ne commence par éveiller le désir d’apprendre ». Et cette envie d’apprendre, de se former et de développer des compétences – à des fins personnelles ou professionnelles – a trouvé un nouvel élan avec la pandémie. Vous souhaitez profiter de cette période un peu « floue » et ralentie pour optimiser votre employabilité ? Mais les formations « classiques » ne vous conviennent pas ? Vous désirez acquérir de nouvelle compétences et connaissances dans le but d’obtenir un diplôme, de préparer une reconversion professionnelle ou une remise à niveau ? Vos yeux brillent à l’idée de suivre une « formation innovante » ? Pour donner du sens et un intérêt, beaucoup cherchent à apprendre autrement.

 

Qu’est-ce qu’une innovation pédagogique ?

Les concepts originaux et stimulants de « pédagogie innovante » ou « innovation pédagogique », sont au cœur de nombreux articles et rapports. Mais de quoi s’agit-il ? Ces expressions font référence à de « nouveaux » dispositifs, méthodes et manières de travailler qui remettent souvent l’étudiant au centre de l’apprentissage.

Lorsque l’on parle « d’innovation pédagogique », on y associe souvent 4 mots clés :

  • Nouveauté : l’innovation ne consiste pas seulement à inventer mais aussi à assimiler un nouvel objet ou usage. C’est une méthodologie de conduite au changement qui nécessite une certaine créativité.
  • Problème : une innovation pédagogique vise à résoudre un problème ou améliorer l’existant. Celle-ci va davantage misée sur la réussite et le bien-être de l’apprenant. En ce sens, elle promeut et porte des valeurs de démocratisation scolaire.
  • Institution : l’innovation porte une part de conflit avec l’organisation traditionnelle puisque tout le monde ne partage pas la même conception du « bien » et du « à faire ». Une innovation réussie est donc une innovation instituée, qui au bout d’un certain temps est complètement intégrée à l’organisation.
  • Numérique : même si la pédagogie innovante ne passe pas que par la révolution digitale, l’association entre les deux est fréquente. Et il est vrai que le numérique facilite l’innovation pédagogique.

En effet, on peut constater de nouvelles façons d’apprendre à l’heure où chacun peut consulter des tutoriels sur YouTube, écouter des podcasts, suivre des MOOC (Massive Online Open Courses), trouver des informations sur les réseaux sociaux ou transmettre des savoirs. Par conséquent, à l’heure où n’importe qui peut adopter une posture de pédagogue et créer des contenus, l’enseignant n’est plus le seul référent expert vers qui l’on se tourne pour acquérir des connaissances. Toutefois, même en sachant où chercher, les individus ne le font pas toujours de manière adéquate. Aussi, les Écoles et les formations doivent leur apprendre à construire cette acquisition de connaissances et de compétences. L’apprenant est ainsi accompagné vers l’autonomie et l’auto-construction, ou la co-construction, du savoir.

Pour ce faire, les pédagogies innovantes utilisées sont plurielles.

 

apprendre-autrement-pedagogie-sup-de-pub

 

Pédagogie inversée

Fini le cours magistral ! La pédagogie inversée laisse l’étudiant préparer le cours à l’aide de vidéos, de podcasts, de lectures, de visites virtuelles… Puis, la séance avec un intervenant ou un enseignant, consiste à construire un grand brainstorming en partant des éléments travaillés. Avec cette façon de faire, on encourage les travaux de groupe et les projets.

Ainsi, on parle de « classe inversée », car cette « ovni éducatif » casse les codes. On inverse non seulement l’organisation classique (cours théorique en classe suivi des travaux et exercices pratiques) mais aussi la posture de l’enseignant et de l’apprenant.

Les avantages sont les suivants :

  • Responsabilités : l’idée est de responsabiliser et d’impliquer les étudiants dans leur apprentissage en les laissant aller chercher l’information, se renseigner et les rendre acteurs de la formation.
  • Flexibilité : la classe inversée réduit le temps d’intervention du formateur et lui permet de pouvoir accompagner les participants individuellement ou en groupe lors des sessions de cours en présentiel. Les étudiants avancent également à leur rythme en apprenant n’importe où et n’importe quand.
  • Accessibilité : cette pédagogie aide les étudiants en difficulté et permet aux apprenants de tous niveaux d’exceller.
  • Échange : on améliore l’interaction étudiant-intervenant. De même, les échanges entre étudiants sont intensifiés.

 

Pédagogie immersive

Et si la RH de votre entreprise vous proposez de suivre une formation dans un environnement 100% numérique par l’intermédiaire d’un casque de réalité virtuelle ? Non ce n’est pas un épisode de Black Mirror ou tout autre science-fiction. C’est l’apprentissage immersif via un mécanisme de plus en plus reconnu : le « serious game ».

Cette pédagogie immersive plonge l’apprenant dans un espace de simulation pour la formation. Ainsi, il s’entraîne dans un environnement maîtrisé où les erreurs sont sans conséquence. C’est notamment l’idéal pour les situations présentant un risque ou une difficulté dans la vie réelle.

Une philosophie qui s’inscrit dans le discours de Benjamin Franklin : « Tu me dis, j’oublie. Tu m’enseignes, je me souviens. Tu m’impliques, j’apprends. »

Trois possibilités se présentent :

  • La réalité virtuelle : l’apprenant se retrouve en interaction dans un environnement 100% virtuel
  • La réalité augmentée : l’apprenant se retrouve au sein de la réalité environnante, enrichie d’éléments virtuels
  • Le challenge : l’apprenant doit répondre à une problématique client fictive dans un temps imparti avec toutes les contraintes du milieu

Les avantages sont les suivants :

  • Ludique : dans cette apprentissage « gamifié », on prend plaisir tout en étant plus concentré. Les apprenants sont plus engagés car ils sont « dedans » et actifs.
  • Efficace : ce parcours de formation vient compléter l’apprentissage en présentiel puisqu’il met en pratique les connaissances. Ce module permet de « jouer » plusieurs fois avec des embranchements différents selon les interactions de l’apprenant. Or, l’entrainement régulier aide à développer ses compétences.
  • Liberté : la zone de tests est infinie. Même si on rate l’exercice, comme il ne s’agit pas du réel, cela n’a pas de conséquence, ce qui désinhibe énormément. Ce dernier point facilite le progrès puisqu’on accepte de prendre le risque d’échouer.
  • Soft skills : contrairement aux formations en présentiel, la pédagogie immersive fait travailler les qualités comportementales.
  • Flexibilité : une fois les outils fournis, l’expérience peut se réaliser n’importe où. L’apprenant peut effectuer ce module quand il le souhaite et même revenir sur certaines parties si besoin.

 

C’est notamment la voie empruntée par l’Ecole Sup de Pub. Nous pouvons citer Sylvie Chenivesse, Directrice du Sup de Pub Lyon :

« C’est bien là le cœur de notre métier. Cela fait plus de 5 ans que Sup de Pub a décidé de changer sa pédagogie. Notre pédagogie immersive place l’étudiant au centre, au cœur de l’apprentissage. Les professionnels professeurs entourent l’étudiant avec l’équipe de l’école. L’étudiant va donc vivre l’expérience de la pédagogie immersive pour avancer, évoluer, tracer son parcours, acquérir le maximum de compétences et de connaissances pour construire son expérience. Et dans cet univers mouvant et évolutif , les étudiants seront en capacité d’être des potentiels et des précurseurs. »

 

Pédagogie hors les murs

Pédagogie en mouvement, celle-ci ne nécessite pas de casque de réalité virtuelle, mais une ouverture à l’extérieur. Ici, pas de cloison ou d’horloge mais bien une prise en compte de tout ce qui se passe au-delà des murs de l’École. Attention, il ne s’agit pas d’un apprentissage en plein air ou par la nature. L’idée est plutôt d’encourager les sorties, les déplacements ou mini-séjours, et de provoquer des rencontres avec des acteurs de la vie économique, culturelle et sociale. En outre, de se reconnecter avec la société et les autres.

Partir du vécu et du terrain des personnes est en effet essentiel pour apprendre différemment. De plus, cette façon de faire permet de donner du sens à la formation et d’établir une relation de proximité et de réciprocité.

Les avantages sont les suivants :

  • Ludique : on découvre de nouveaux lieux (entreprises, agences, tiers-lieux, musées, théâtres, médiathèques…) et de nouvelles personnes ce qui permet de multiplier les regards et les objets d’étude. Il s’agit d’intéresser et d’étonner.
  • Engageante : la pédagogie hors les murs fédère et mobilise les étudiants sur un projet autrement. Une nouvelle dynamique se met en place.
  • Échange : véritable expérience humaine, cette façon instaure une autre relation entre les intervenants et les étudiants.
  • Soft skills : on développe en effet les qualités comportementales en encourageant les interactions. Les objectifs des sorties peuvent être pluriels : apprentissage, socialisation et citoyenneté.

 

Les softs skills

Aujourd’hui, vos façons d’être sont aussi importantes que vos connaissances et expériences. On accorde de l’importance à votre adaptabilité, à votre capacité à s’organiser, à travailler en équipe, à gérer son temps, à bien communiquer… En conséquence, plusieurs formations participatives, actives et ludiques se concentrent sur vos compétences émotionnelles, cognitives et sociales.

Par ailleurs, certains parcours universitaires proposent aux étudiants de valider des crédits relevant de soft skills ou à suivre des programmes transversaux.

Les avantages sont les suivants :

  • Développement personnel : cette pédagogie permet d’en apprendre plus sur soi-même. En effet, ce cheminement personnel suppose d’avoir conscience de ses représentations, ses limites, ses forces et ses comportements pour pouvoir les améliorer. Il s’agit d’un processus long qui demande du temps et de la persévérance. Mais celui-ci peut être facilité par un accompagnement personnalisé.
  • Employabilité : les soft skills sont de véritables atouts qui boostent votre employabilité mais aussi votre mobilité, en vous démarquant.
  • Flexibilité : les formations peuvent se dérouler à distance, à votre rythme.

 

Pédagogie hybride

Aussi appelées « mixtes« , les formations hybrides combinent des activités d’apprentissage en présentiel, en temps réel, pour notamment mener des activités pratiques ; et à distance. Ainsi, l’acte d’apprentissage se détache d’une activité contrôlée et rythmée (salle de cours, emploi du temps…) pour se diversifier. Il devient une activité numérique partagée, interactive, collaborative, individualisée, qui s’affranchit des contraintes habituelles d’heure et de lieu.

Cette pédagogie se déploie notamment grâce aux outils suivants : ENT, Moodle, LEA, Discord, Skype, Google talk, Cloud, Dropbox, Adobe Connect, les forums, les réseaux sociaux…

Les avantages sont les suivants :

  • Flexibilité : axé sur l’apprenant, cet enseignement offre plus de souplesse notamment dans la gestion du temps (chacun avance à son rythme).
  • Coopération : la collaboration et la mutualisation du travail sont au cœur de cette pédagogie : travaux collaboratifs, partages de connaissances, tutorat entre élèves, travail en petits groupes…
  • Équilibre : on bénéficie des technologies et des cours pratiques.
  • Action : possibilité de mettre en place des pédagogies actives à travers des « jeux » (par exemple : des énigmes ou des défis à relever), des classes inversées (précédemment expliquées) ou encore la création de médias par les étudiants.Réduction des coûts : moins d’espace nécessaire, moins d’enseignants, moins de temps de transport…

publicité


 

E-learning

De plus en plus populaire, l’enseignement à distance consiste à étudier depuis chez soi. Cette alternative est particulièrement intéressante pour les personnes qui souhaitent se former mais qui n’ont pas la possibilité de suivre des cours en présentiel. Les contenus peuvent notamment être transmis sous différents formats : PDF en ligne, plateforme de cours en ligne, MOOC, enregistrement audio et vidéo…

Certains établissements de formation à distance proposent également d’effectuer des stages en entreprise. L’objectif est de renforcer l’apprentissage, de gagner en expérience et en compétences, ainsi que faciliter l’insertion professionnelle une fois le diplôme obtenu.

Les avantages sont les suivants :

  • Flexibilité : l’apprentissage à distance est un gain de temps puisqu’il permet de gérer ses horaires et son emploi du temps. La formation rend ainsi l’apprenant plus autonome, indépendant et responsable puisqu’il progresse à son rythme.
  • Suivi pédagogique : les étudiants bénéficient d’un parcours et d’un suivi régulier et personnalisé. Une équipe pédagogique échange et interagit avec les apprenants pour répondre à leurs interrogations et leur apporter de l’aide.
  • Réduction des coûts : c’est un investissement rentable sur le long terme, qui est deux à cinq fois moins cher qu’un enseignement classique. Les frais sont également moindres : moins de frais transport, de nourriture, d’hébergement… Et des aides existes pour financer ce genre de formation.

 

Si vous êtes intéréssé.es par les métiers de la communication et que vous souhaitez apprendre autrement, les formations de Sup de Pub sont faites pour vous. Reconnue pour sa pédagogie innovante, ladite école mène des initiatives ambitieuses et casse les clichés de la publicité.

 

Pour plus d’informations sur Sup de Pub, rendez-vous sur notre fiche de présentation détaillée !

 

Tag :

emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...