L’IA va-t-elle transformer l’UI/UX Design ?

En collaboration avec Digital School of Paris
ui-ux-design-tablette

L’intelligence artificielle est au cœur de tous les discours : en effet, ces avancées technologiques pourraient bel et bien révolutionner de nombreux secteurs, y compris le paysage professionnel actuel. En pleine expansion, le marché mondial de l’intelligence artificielle est évalué à 327 milliards de dollars selon Statista, et pourrait continuer sa course folle ! Et il est impossible d’affirmer avec certitude ce que seront les métiers de demain, ni comment l’arrivée des intelligences artificielles transformera la vie de chacun d’entre nous.

Dans le domaine de l’UI/UX Design, les IA iront-elles jusqu’à modifier tout ce que l’on connaît actuellement ? La conception de sites web sera-t-elle la même dans 10 ans ? Quels seront les avantages de l’IA dans ce secteur ? Les concepteurs UI/UX pourraient-ils être, à terme, remplacés par des IA ? Pour y répondre, nous avons rencontré Anthony Devergé, formateur d’UX/UI design chez Digital School of Paris.

digital-school-paris-ux-ui
Crédit photo : Digital School of Paris

 

JUPDLC : Tout d’abord, pouvez-vous nous expliquer ce que sont l’UI et l’UX Design ?

Anthony Devergé : L’UX design signifie User Experience, il s’agit ici d’un processus méthodique centré sur l’humain et consacré à l’expérience utilisateur. Quant à l’UI Design, cela signifie User Interface : ici, on se concentre sur la création de l’interface en elle-même.

 

JUPDLC : En 2024, quel est leur rôle ? Pourquoi sont-ils indispensables ?

Anthony Devergé : Les rôles de l’UX et de l’UI sont indispensables dans la réalisation d’une interface web. À mon sens, l’un ne va pas sans l’autre. Il s’agit de créations destinées à l’humain, afin qu’il puisse s’y retrouver facilement et apprécier au mieux son expérience.

ui-ux-design-tablette
Crédit photo : Alvaro Reyes / Unsplash

 

JUPDLC : Quels sont les trois piliers sur lesquels repose l’UX Design ?

Anthony Devergé : Le premier pilier qui me semble être le plus important en UX va être de se concentrer sur l’objectif émotionnel. Créer une expérience qui soit facile, mémorable, et qui donne envie aux utilisateurs de revenir.

Le second va se concentrer sur l’utilisabilité, qui s’attarde sur les différentes fonctionnalités et la manière dont elles sont créées pour les utilisateurs.

Le dernier va parler de l’apparence, qui désigne l’aspect visuel du parcours utilisateur et plus globalement de l’expérience dans son intégralité, du point de départ de l’interface jusqu’au point d’arrivée.

 

JUPDLC : Aujourd’hui, comment construit-on une interface utilisateur ?

Anthony Devergé : Tout d’abord, avant de construire une interface utilisateur, il faut d’abord se concentrer sur eux. Savoir déterminer une cible précise est primordial, et plus en détail il faut connaître ses besoins, ses envies, ses “pain points”, c’est-à-dire les problèmes rencontrés.

Après avoir eu toutes ces informations, le travail de conception d’interface peut commencer : on va alors se concentrer sur les différentes fonctionnalités et les contenus à créer. Ensuite, il s’agira de les mettre à plat afin de créer le squelette du site, avant de penser à l’établissement de l’aspect graphique (couleurs, typographies, formes). C’est là que l’UI commence à prendre place !

 

JUPDLC : Selon vous, quelles vont être les conséquences de l’arrivée de l’IA dans ce domaine ?

Anthony Devergé : L’IA va permettre d’avancer plus rapidement sur certaines de ces étapes et ainsi de gagner du temps et de l’argent pour les entreprises comme pour les professionnels. Il faut juste faire attention à ne pas laisser l’IA faire tout le travail, je pense qu’il n’y a qu’un humain qui peut se mettre à la place d’un autre humain. Notamment au niveau des besoins et des envies qu’ils peuvent avoir sur une d’interface web.

Podcast


 

JUPDLC : Que peut apporter l’IA d’un point de vue personnalisation de l’expérience utilisateur ?

Anthony Devergé : L’IA peut apporter aux personnes en charge de l’expérience utilisateur une multitude de choses telles qu’un début d’idéation pour les entretiens UX, ou encore une création en amont des différentes étapes de création, comme par exemple les templates de squelette du site.

 

JUPDLC : Lorsque vous concevez une interface, vous servez-vous déjà de l’IA ? Est-ce un sujet que vous abordez avec vos étudiants à la Digital School of Paris ?

Anthony Devergé : Personnellement, je me sers de l’IA uniquement lorsque j’ai besoin d’informations qui peuvent m’aider dans la conception d’interface. Notamment au niveau de la création de Zoning ou de Wireframes qui sont les étapes de la création du squelette du site.

J’aborde la notion d’IA avec les étudiants de la Digital School of Paris en leur montrant les progrès que cette nouvelle technologie permet. Mais je les mets également en garde sur le fait que l’intelligence artificielle ne fera pas tout à leur place !

digital-school-of-paris-itw-UX-UI
Crédit photo : Florion Olivo / Unsplash

 

JUPDLC : Selon vous, les outils boostés à l’IA vont-ils jouer un rôle majeur dans l’UX/UI de demain ? Comment envisagez-vous le futur de la profession ?

Anthony Devergé : Ils jouent déjà un rôle majeur, je peux clairement voir la différence entre la manière de créer aujourd’hui et celle que j’ai apprise au tout début de mes études en WebDesign. Par exemple pour qu’un design soit apprécié par les utilisateurs, il faut des visuels de qualité donc souvent retouchés. L’IA permet, en tapant les bons mots-clés, de retoucher une photo en quelques secondes.

Personnellement, j’espère que les futures générations verront l’IA comme une aide ou un support plutôt qu’un remplacement des compétences acquises à l’école et en entreprise dans le cadre de leurs alternances.

 

JUPDLC : Quels seront, selon vous, les avantages d’utiliser l’IA dans ce domaine ? Existe-t-il des limites ?

Anthony Devergé : Les avantages sont multiples : gain de temps, amélioration de la productivité donc, forcément, gain d’argent. Grâce à l’IA, le temps de conception peut facilement être divisé par deux voire plus ! Concernant les limites, il ne faudrait pas qu’à cause de cela, les machines remplacent les humains comme on peut déjà le constater dans différents secteurs d’activité.

 

JUPDLC : Pensez-vous que l’intelligence artificielle remplace, à terme, les UI/UX designers ?

Anthony Devergé : Personnellement je ne pense pas qu’à terme cela remplacerait les UX/UI Designers. Comme je l’ai dit durant cette interview, rien ne remplacera la réflexion d’un humain ou encore sa créativité pour aider au mieux un autre humain. Une intelligence artificielle ne peut pas connaître le plaisir ou la frustration qu’un utilisateur peut ressentir durant son expérience sur une interface web.

digital-school-of-paris
Crédit photo : Sigmund / Unsplash

 

Pour en savoir plus sur Digital School of Paris, rendez-vous sur sa page école dédiée !

Page Digital School of Paris

Tag :

emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...