En Italie, Facebook obligé de payer 100 millions € pour fraude fiscale

Le géant du web vient d’être condamné à payer la somme de 100 millions d’euro à l’Italie suite à une fraude fiscale

Facebook a accepté de payer plus de 100 millions d’euros à l’Italie, pour solde de tout compte, après une enquête pour fraude fiscale, a annoncé le fisc italien, qui avait déjà réussi à faire plier Amazon, Google et Apple. Cette annonce faite jeudi dernier vise à « mettre un terme au contentieux relatif aux enquêtes fiscales menées par la Garde des Finances et coordonnées par la procureur de la République de Milan, concernant la période 2010-2016 », a explique le fisc italien dans un communiqué. Cet accord donnera ainsi  lieu au paiement de plus de 100 millions d’euros par la filiale italienne de Facebook, a-t-il précisé

Par ailleurs, le leader américain du commerce en ligne Amazon avait déjà signé un accord similaire en décembre 2017 prévoyant le versement de 100 millions d’euros. Quant à Google, ce dernier avait lui accepté en mai 2017 de payer 306 millions d’euros à l’Italie, en raison d’un « contentieux liés aux bénéfices réalisés en Italie mais déclarés en Irlande, essentiellement entre 2009 et 2013 »
source

Tag :

Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...