Cannes Lions 2024 : interview de Stéphane Coruble, CEO de RTL AdAlliance

cannes-lions-2024-interview-stephane-coruble-ceo-rtl-adalliance

À l’occasion des Cannes Lions 2024, toute l’équipe de J’ai un pote dans la com se mobilise pour vous faire vivre le festival comme si vous y étiez. Tout au long de la semaine, nous irons à la rencontre de personnalités issues du monde de la pub pour qu’elles nous partagent leurs insights sur cet événement phare, et leur vision des tendances qui façonnent – et façonneront ! – le secteur.

Dans cet entretien, nous recevons Stéphane Coruble, CEO de RTL AdAlliance. Nous discutons du programme de Cannes, de la place de la concurrence lors de cet événement, notamment de la place de RTL AdAlliance face aux géants de la tech, et de l’état d’esprit dans lequel sont abordés les Cannes Lions 2024.

 

JUPDLC : Quel est le programme de Cannes ? Pourquoi êtes-vous présents aujourd’hui et que va-t-il se passer cette semaine ?

Stéphane Coruble : Nous sommes présents à Cannes, comme chaque année d’ailleurs depuis 5 ans à peu près, parce que pour nous c’est important en tant qu’acteur média européen représentant le groupe RTL et l’ensemble de nos partenaires d’être présents sur cette plage. Si on regarde à gauche ou à droite, on n’a que des acteurs globaux, principalement américains ou asiatiques. Et je crois que c’est important pour un acteur européen comme nous d’être présents à Cannes pour pouvoir défendre l’industrie télé et vidéo européenne.

cannes-lions-2024-interview-stephane-coruble-ceo-rtl-adalliance

 

JUPDLC : Quel est l’intérêt de rassembler vos partenaires mais aussi les concurrents ? Pourquoi cet état d’esprit de rassemblement ?

Stéphane Coruble : Chez RTL AdAlliance, on croit en plusieurs piliers :

  • La simplification de notre métier : on a beaucoup de fragmentations sur le marché européen donc on doit simplifier au maximum l’accès aux médias.
  • Les marques fortes : c’est pour ça qu’on représente des marques leaders sur un marché en matière de télévision, de print publisher, de vidéo publisher, etc.
  • On croit également très fort en la collaboration, élément très important chez nous. Et la collaboration, c’est bien évidemment nos partenaires actuels, nos clients, les partenaires médias qu’on représente, mais également les partenaires médias qu’on pourra représenter demain. Nous sommes ouverts à toute forme de collaboration parce qu’on croit qu’il y aura une forme de consolidation du marché dans les années qui viennent pour résister aux acteurs globaux. Et c’est la raison pour laquelle nous invitons toute l’industrie des médias français, anglais, allemands, italiens, à venir nous rejoindre ici sur la plage pour parler des médias et pour défendre les médias télé et vidéo.

Podcast


 

JUPDLC : Quelle place a RTL par rapport aux géants ? Pourquoi voulez-vous rester structurés et essayer d’être en compétition avec les gros acteurs ? Comment vous placez-vous par rapport aux géants de la tech ? Et comment reste-t-on efficace, proactif et agile par rapport à eux ?

Stéphane Coruble : Chez RTL AdAlliance, on fait bien évidemment partie du groupe RTL qui a des activités dans plusieurs pays européens, que ce soit en France, au Benelux, en Allemagne, en Autriche ou en Hongrie. Mais RTL AdAlliance s’est positionné depuis quelques années en étant le représentant des broadcasters, des marques iconiques issues du broadcasting et de la vidéo online, partout en Europe. Donc, on a tissé des partenariats avec d’autres sociétés, qui ne sont pas des sociétés qui appartiennent à RTL Groupe. Ces sociétés sont ITV en Angleterre, Rai en Italie, Antena 3 en Espagne, DPG dans le Benelux…

Notre idée, c’est de consolider l’ensemble de ces partenaires médias forts, autour d’une offre européenne consolidée face aux acteurs américains ou globaux, qui viennent d’ailleurs souvent du monde de la tech alors que nous venons du monde du contenu. C’est ça notre différentiation. Le contenu est super important pour nous, notamment le contenu Premium. Et puis derrière, on a une offre AdTech aujourd’hui qui nous permet de consolider et d’exécuter de grandes campagnes paneuropéennes. Cela nous permet d’être en concurrence avec les acteurs globaux.

 

JUPDLC : Dans quel état d’esprit êtes-vous ? Comment sentez-vous cette année à Cannes ? Est-ce que le post-Covid est vraiment terminé ? Est-ce que vos investissements publicitaires sont au rendez-vous ?

Stéphane Coruble : Cette année à Cannes est plutôt sous le signe du positivisme. L’année passée, c’était compliqué pour une grande partie de l’industrie et pour l’industrie télé. Je crois que depuis le début de l’année, on assiste à un rebond de l’industrie télé, en tout cas en Europe, sur les principaux marchés sur lesquels nous sommes représentés. C’est la télé. On parle du linéaire. Mais ce que nous appelons télé, c’est le total vidéo, donc c’est à la fois le linéaire et la partie streaming qui est en fort développement et en forte croissance. Donc pour nous, c’est un rebond 2024, et une année vraiment sous le signe de beaucoup de positivisme, beaucoup de partenariats, beaucoup de collaborations.

Et puis, par ailleurs, je crois qu’il ne faut pas non plus avoir peur de ce qu’on représente. C’est vrai qu’on est dans le média télé qui est là depuis des années, mais on n’est pas has been. On a démontré toute l’efficacité du média, et je pense qu’on est là pour le représenter cette semaine avec nos partenaires et nos clients.

cannes-lions-2024-interview-stephane-coruble-ceo-rtl-adalliance

 

JUPDLC : Avez-vous votre place sur cette plage-là par rapport aux grands acteurs de la tech tels que Meta ou Amazon, par exemple ?

Stéphane Coruble : Il y a quelques années, avant qu’on ne décide de revenir à Cannes, cette plage était uniquement consacrée à des acteurs globaux, principalement issus de la tech. Et ça, je trouve que c’est quand même très dommageable pour notre industrie. Donc, on a pris la décision, avec notre board, avec nos CFO, d’investir, de réinvestir Cannes, et puis de prendre notre place, de réclamer notre part de plage et notre part de voix dans l’industrie des médias qui est en forte transformation et se dire que finalement, l’industrie de la télé et du total vidéo n’était absolument pas morte. Bien au contraire, elle est très dynamique et encore très efficace !

 

Tag :

emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...