Influenceurs : Hugo Décrypte  & l’ARPP présentent les bonnes pratiques

Qui mieux que l’ARPP pour mettre en lumière les bonnes pratiques dans le cadre d’une relation influenceurs et marque ?

Le but ici est donc montrer l’exemple en tant que « marque » responsable. Accompagnée par son agence Josiane, l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP), dévoile une collaboration avec le Youtubeur « Hugo Décrypte». 

Trop de marques ne font toujours l’effort de bien briefer les influenceurs avec lesquelles elles travaillent. Ce qui fait apparaitre des contenus publicitaires sur leurs plateformes sans aucune indication. On vous rappelle que chaque action de communication ou diffusion de contenu publicitaire doit être signalé comme tel. Si YouTube ou Instagram proposent désormais une option qui permet d’indiquer clairement qu’il s’agit d’une collaboration rémunérée avec une marque, beaucoup d’influenceurs ne se plient pas à cette règles…

Stéphane Martin, Directeur Général de l’ARPP : « Après avoir organisé le 28 juin 2017 au OnePoint, une rencontre entre Influenceurs, Agences et Marques afin d’expliquer les bonnes pratiques de transparence et de loyauté à l’égard du public et de résumer la règle déontologique adoptée par les professionnels en une courte vidéo explicative (motion design), la nouvelle étape, c’est de continuer à montrer l’exemple. C’est ce que nous faisons avec tout le talent de Hugo Décrypte auprès de sa communauté. » 

 Dans une vidéo diffusée dans son format des «5 actus de la semaine» du dimanche soir, Hugo nous parle de sa collaboration avec l’ARPP. Il la nomme ainsi clairement et vient nous rappeler les règles à respecter dans le cadre d’une collaboration Marque-Influenceur avant de conclure par une démonstration du « Jeu des 7 solutions« , outil développé par l’ARPP pour expliquer de manière ludique et pédagogique les règles déontologiques applicables en publicité. 

Laurent Allias, cofondateur de Josiane : « Le choix s’est porté sur le Youtubeur Hugo Décrypte parce qu’il traite de nombreux sujets de société, politiques, économiques ou liés à l’actualité. Les nouvelles dispositions encadrant les relations Marque-Influenceurs viennent répondre à un réel besoin de transparence, aussi bien formulé par les consommateurs que par les professionnels de la communication réunis au sein de l’ARPP. Il était pour nous tous important de collaborer avec un influenceur traitant de sujets dits « sociétaux » ».  

De mon point de vue, le discours actuel est encore trop bienveillant. Les actions des instances qui réglementent le secteur de la publicité se limitent à de la prévention en ce qui concerne les influenceurs. A mon sens, il faudrait prendre des mesures plus fortes.

Vous aimerez aussi...

Camille Cottin dépoussière la publicité du Luxe avec humour pour Chanel

Le luxe parvient enfin à ouvrir une porte vers l'humour et la dérision pour une de ses marques iconiques : Chanel.  

Un commentaire

  1. Merci Valentin,
    Quant au dernier point, complémentaire à la prévention, pédagogie, conseils avant diffusion, etc., l’action de l’ARPP est aussi le contrôle des bonnes pratiques, sur lequel, il est vrai, nous communiquerons dans un second temps. Mais l’Observatoire des Pratiques Publicitaires Digitales (https://www.arpp.org/qui-sommes-nous/observatoire-pratiques-publicitaires-digitales/) repère déjà des pratiques à améliorer. Les échanges se font directement avec les acteurs concernés. L’action du Jury de déontologie publicitaire (www.jdp-pub.org) complète le dispositif, recueillant les plaintes de consommateurs/professionnels/pouvoirs publics qui seraient contraires aux règles déontologiques. C’est une démarche qui peut paraître pas assez rapide, mais pour celles et ceux qui veulent durer dans la profession, il n’y a pas d’autres choix à s’améliorer… et vite maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”

Merci pour le partage !

N'hésites pas à nous suivre sur nos réseaux, sait-on jamais, c'est toujours bon d'avoir un pote dans la com' ;)

Send this to a friend