Test de l’application « Paris J’écoute » par Paris Numérique

Ça innove du côté de la ville de Paris ! Après avoir récemment dépassé New York sur Twitter (284 000 followers VS 229 000 pour New York !), la ville de Paris continue d’optimiser sa gestion de la relation avec les Parisiens.

Le département Paris Numérique lance une application “Paris j’écoute” sur Facebook. On l’a testé en avant première et c’est plutôt simple et efficace.  L’idée est que chaque question sur sa ville obtienne des réponses non seulement des équipes de la Ville de Paris mais également des autres (Parisiens ou non).

Une question sur la ville ? Un bon plan à partager ? Vous cherchez désespérément LA bonne adresse pour tester le dernier burger à la mode ? Classées par thématiques sur l’interface, les meilleures réponses aux questions sont mises en avant.

On ajoute à cela un peu de gamification et les internautes peuvent alors gagner des points d’expérience en fonction du nombre de « bonnes » réponses et ainsi devenir expert sur des sujets précis.

Avec cette initiative, Paris devient la première municipalité à mettre en place une telle plateforme ! Et comme on aime les startup et le Made in France, la ville de Paris a fait appel à PageYourself.

 

 

APPLI PARIS J ECOUTE

Laurent

Laurent

Créateur du blog, j'essaie de partager des contenus créatifs et innovants autours de la communication, la publicité, les médias et la création.
Bonne lecture !
Laurent

Vous aimerez aussi...

Facebook lance un Summer Camp pour sensibiliser aux enjeux du numérique

Du 19 juillet au 11 août 2019 (chaque vendredi, samedi et dimanche), Facebook s'installe sur la Prairie du Triangle et sur la Folie N7 pour proposer au grand public de venir revivre l'expérience Summer Camp.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”