L'asso Addict'aide à l'origine de la campagne Louise Delage

L’asso Addict’aide à l’origine de la campagne Louise Delage

louise delage

Si comme nous, vous attendiez impatiemment le dénouement du mystère Louise Delage, cette nouvelle devrait vous faire plaisir. L’association Addict’Aide, qui lutte depuis 2014 contre les addictions est à l’origine de cette campagne de storytelling démarrée en août sur le réseau social Instagram et mise en œuvre par l’agence BETC Paris.

Il aura fallu 2 mois150 publications, plus de 50 000 mentions j’aime et 7670 followers pour venir à bout de cette campagne assez unique en son genre. Louise Delage, une parisienne secrète et un peu portée sur la bouteille avait commencé à agiter internet après que certains médias relèvent un point commun étrange sur presque toutes les publications de la jeune fille : la présence de bouteilles d’alcool. Sans amis, et surtout sans véritable passé, Louise avait rapidement fait penser que son compte avait été créé de toute pièce par une association ou par le ministère de la santé afin de dénoncer l’alcoolisation chronique des jeunes.

louise delage

Le voile est désormais levé, et on peut qu’Addict’Aide a (très) bien fait parler d’elle ! Une vidéo sobre parue le 22 septembre sur le profil de la jeune fille dresse un relevé des statistiques du compte, et un constat : il est simple de se faire aider. Une campagne brillante qui devrait ouvrir la voie (on l’espère) à d’autres exploitations de ce type des réseaux sociaux.

 

Vous aimerez aussi...

aacc-rebellion-agence

L’agence Rébellion quitte l’AACC et vous explique pourquoi !

"Au revoir l’AACC. Mais surtout, bonjour ceux qui ont envie de construire autre chose." Voici le début du CP de l'agence Rébellion.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”