Huggies lance le premier semi-marathon… de bébés !

Huggies et Ogilvy South Africa lancent une web-série pleine d’humour pour prouver que les bébés sont de vrais marathoniens… et donc ont besoin de couches adéquates !

Les bébés ont beau ne pas vraiment marcher, on ne peut nier qu’ils avancent ! En partant d’études qui révèlent qu’ils peuvent faire entre un et sept kilomètres par jour sans même se lever sur leurs deux pieds, Huggies a mis au point une campagne pour le moins évocatrice.

Intitulée « The World’s First Baby Marathon » et composée de quatre films, cette campagne entend prouver aux parents que leurs bébés ont bel et bien besoin de couches qui tiennent la distance.

Quatre bébés ont donc été équipés de détecteurs de mouvements (spécialement conçus par Huggies), et les films permettent de les voir évoluer au fil de quelques journées… afin qu’ils atteignent les 21,097 kilomètres du semi-marathon.

Le tout sur une musique de péplum et avec une voix off qui commente non sans humour, bien sûr. Cette course de bébés est également relayée sur un site internet dédié, qui permet de bien comprendre le dispositif dans son ensemble et de visualiser les quatre épisodes.

La marque de couches signe ainsi une campagne mixant expérimentation, test de produit et concept de web-série, tout en nous montrant des bébés mignons… Comme quoi, on peut être créatif, même pour vendre des couches !

Paola Vavasseur

Paola Vavasseur

Amoureuse (de communication, culture & digital) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur

Vous aimerez aussi...

Le shampoing goût bière : la meilleure idée cadeau pour ton pote assoiffé

Comme on n'arrête pas le progrès et que l'année 2018 est déjà très bien engagée sur ce point, on vous fait découvrir le shampoing à la bière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”

Merci pour le partage !

N'hésites pas à nous suivre sur nos réseaux, sait-on jamais, c'est toujours bon d'avoir un pote dans la com' ;)