heaven publie les résultats surprenants de son étude « Born Social »

enfant-étude-réseaux-sociaux-danger-facebok-youtube

Une nouvelle génération est en train d’éclore à mesure que les réseaux sociaux se développent. En effet, les enfants de moins de 13 ans, qui n’ont officiellement pas le droit de s’inscrire sur les réseaux sociaux, en sont des utilisateurs aguerris. On retrouve des analyses aussi intéressantes que surprenantes dans l’étude « Born Social » menée par heaven.

 

Born Social ou l’exploration du comportement des SocialMediaNatives

L’âge minimum officiel pour utiliser la plupart des réseaux sociaux est fixé à 13 ans. Ce qui n’empêche pas les enfants en dessous de cet âge d’y être présents et actifs…

Les objectifs de l’étude Born Social, réalisée par l’agence heaven en partenariat avec l’association Génération Numérique, sont d’explorer les comportements de ces utilisateurs « invisibles », dresser le portrait d’une génération née avec les médias sociaux, et comprendre leur relation aux marques.

Quelle est la place des parents? Les réseaux sociaux profitent-ils de l’innocence des plus jeunes? Ou au contraire ces jeunes utilisateurs ne sont-ils pas davantage accomplis que leurs ainés ?

enfant-étude-réseau-sociaux-2021-socialmedianativ-2010
Crédit photo : heaven

Des statistiques surprenantes

Cette édition 2021 de Born Social apporte de nouveaux enseignements dont vous trouverez quelques exemples ci-dessous :

publicité


  • L’utilisation des réseaux sociaux chez les jeunes est maintenant généralisée, puisque 71% des enfants de 12 ans s’inscrivent à au moins un réseau social alors qu’ils n’en ont pas le droit.
  • Fait plus étonnant, on s’aperçoit que les enfants n’ont pas forcément une perception positive des réseaux sociaux: en effet, seulement 7% des 11-12 ans considèrent que l’impact des réseaux sociaux sur les personnes de leur âge est positif.
  • Concernant les plateformes, Youtube et Snapchat dominent encore largement la course chez les 10-12 ans, tandis que TikTok et Instagram sont au coude à coude.
étude-enfant-réseau-sociaux-twitter-vieux-facebook
Crédit photo : heaven

Il faut être prudent et accompagner cette génération. Les réseaux sociaux présentent de nombreux dangers auxquels même l’accoutumance ne saurait protéger. L’exemple récent des campagnes de harcèlement lancées à l’encontre de la génération des 2010 sur les réseaux sociaux alerte sur les conséquences de l’immaturité des utilisateurs.

bornsocial-enfant-réseau-sociaux-étude-facebook-twitter-youtube
Crédit photo : heaven
Tag :

emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...