Data Design : l’art de rendre les données attractives

Excelia Digital Communication School
JUPDLC-EXCELIA-DIGITAL-SCHOOL-DATA-DESIGN- Adobe Stock weedezign

Nos données sont devenues de véritables mines d’or. Et pour les mettre en valeur, le Data Design est une étape nécessaire dans toute stratégie. En effet, ce domaine permet de rendre les expériences utilisateurs plus optimales et de rendre la navigation plus fluide et agréable pour chacun d’entre nous. L’important ? Intégrer les données dès le processus de conception, afin de les rendre plus attractives. Et ce au-delà de la simple perception visuelle !

Dans cet article, nous allons voir les objectifs du Data Design, mais aussi décrypter les métiers qui constituent ce secteur pas ou peu connu. Objectifs, mesure de la satisfaction, ou encore conseils de conception font partie des thèmes que nous allons aborder. Alors, cap sur l’attractivité et le dynamisme, avec Arthur Lambert, Head of design chez Kezako.io et intervenant IA et Nocode !

JUPDLC-EXCELIA-DIGITAL-SCHOOL-DATA-DESIGN
Crédit photo : Excelia Digital Communication School

JUPDLC : Tout d’abord, pouvez-vous nous expliquer ce qu’est le Data Design ?

Arthur Lambert : Le data design est un mélange subtil entre User Experience (UX), User Interface (UI) et analyse des données souvent effectuées par le biais d’intelligences artificielles. Son but est de rendre les données en informations simplifiées pour créer des expériences utilisateur plus optimales. Le data design définit une nouvelle façon d’aborder le design en intégrant les données dans le processus de conception pour mieux comprendre les besoins des utilisateurs.

 

JUPDLC : D’un point de vue utilisateur, pourquoi est-il prépondérant de rendre les données attractives ?

Arthur Lambert : D’un point de vue utilisateur, la mise en avant des données attractives rend l’expérience plus immersive et plus complète. Par exemple, l’Apple Watch d’Apple a permis à de nombreux utilisateurs d’en apprendre plus sur leur santé ou sur leur sommeil, ou encore de suivre avec précision leurs efforts physiques… Et dans de nombreux cas rendre l’expérience utilisateur gamifiée. En effet, on appelle ceci la gamification par le design, ce qui rend l’expérience beaucoup plus attractive, fluide et agréable.

JUPDLC-EXCELIA-DIGITAL-SCHOOL-DATA-DESIGN- Unsplash _ Sabina
Crédit photo : Unsplash / Sabina

 

JUPDLC : En plus de l’attractivité, quels sont les objectifs du Data Design ?

Arthur Lambert : En incorporant des données dans le processus de conception, les designers peuvent améliorer leur compréhension des besoins des différents utilisateurs, suivre l’évolution de leurs créations et assurer une approche plus personnalisée et efficace. Le data design se révèle donc être un outil puissant pour enrichir et rendre plus captivantes les expériences utilisateur dans différents secteurs industriels.

 

JUPDLC : Comment mesurez-vous la satisfaction des utilisateurs ?

Arthur Lambert : C’est une question à laquelle il est difficile de répondre, car selon votre entreprise, votre produit, votre marque et vos techniques de pilotage, les mesures ne se feront pas de la même manière. Mais pour donner des bases pour mesurer cette satisfaction, il y aurait l’acquisition de nouveaux clients, le parrainage, le NPS (Net Promoter Score) ou encore le taux de churn (différence entre le nombre de clients perdus et le nombre de clients gagnés).

 

Podcast


 

JUPDLC : Alors que l’ère de la Big Data est bien installée, comment une entreprise peut-elle se démarquer grâce au Data Design ?

Arthur Lambert : C’est encore une fois assez large et complexe. En effet, cela dépend entre autres du secteur d’activité de l’entreprise, de sa maturité et du marché. Cependant, je dirais qu’il faut positionner l’utilisateur au cœur de son approche, se servir des données pour éclairer ses décisions. Il faut également recueillir et examiner les données pertinentes afin d’optimiser ses produits, et impliquer l’ensemble des équipes dans une culture orientée vers les données. En respectant ces principes, une entreprise peut proposer des expériences utilisateurs plus adaptées et efficaces, se différenciant ainsi sur le marché.

 

JUPDLC : Lors de la conception d’un site web, que faut-il absolument prendre en compte ?

Arthur Lambert : Tout dépend des besoins et surtout de l’objectif de son futur site internet. A-t-il pour but de générer des leads (acquisition de nouveaux clients) pour créer des opportunités business, ou s’agit-il d’un simple site d’informations, comme un média ou un blog ? Ou est-ce simplement un site « vitrine » avec un objectif principal de « branding » et de présence web ? Ces questions doivent être posées en début de projet afin de cadrer et définir les objectifs de cette création ou refonte !

JUPDLC-EXCELIA-DIGITAL-SCHOOL-DATA-DESIGN- Pexels _ Tranmautritam
Crédit photo : Pexels / Tranmautritam

 

JUPDLC : Quels conseils donneriez-vous à un étudiant souhaitant se lancer dans le Data Design ?

Arthur Lambert : Avant de se concentrer sur le data design, il est déjà essentiel de comprendre les métiers précédents tels que l’UI design ou l’UX design. Il est nécessaire de saisir les tenants et les aboutissants des métiers de conception avant de se pencher sur les métiers d’analyse. Comprendre les enjeux du design peut s’avérer difficile sans savoir analyser les mécanismes de ce dernier !

 

JUPDLC : Quel rôle l’IA vient-elle jouer dans le secteur ?

Arthur Lambert : L’intelligence artificielle a gagné en importance et en popularité ces dernières années, en particulier dans les domaines de la communication et du design graphique. Elle offre la possibilité de créer plus efficacement, plus simplement, le tout en réduisant les contraintes et en mettant l’accent sur la créativité.

Grâce à l’IA, il est désormais possible de supprimer des tâches fastidieuses et chronophages, sans grande valeur ajoutée. Et cela permet de se concentrer davantage sur les aspects essentiels. Les tâches traitées par les intelligences artificielles comprennent, par exemple, le détourage d’images, l’analyse de visuels, la création d’images et l’analyse des formats… Et j’en passe !

JUPDLC-EXCELIA-DIGITAL-SCHOOL-DATA-DESIGN- Unsplash _ Igor Omilaev
Crédit photo : Unsplash / Igor Omilaev

 

JUPDLC : À l’avenir, pensez-vous que l’IA puisse révolutionner le secteur, créer de nouveaux métiers et en faire disparaître d’autres ?

Arthur Lambert : Oui et non. C’est le but même de l’évolution humaine. L’agriculteur a abandonné sa bêche pour la charrette, puis pour le tracteur et maintenant pour les machines automatiques. Dans tous les domaines d’activité, l’évolution a changé les choses, les habitudes, les modes de pensée et l’homme. La révolution industrielle laisse maintenant place à une nouvelle révolution technologique – après l’arrivée d’internet, l’arrivée de l’IA.

Il ne faut pas en avoir peur, mais plutôt la voir comme un outil et une force. Nous sommes loin, très loin du cliché de l’IA qui va dominer le monde et tuer l’homme. Il faut apprendre de l’IA et s’en servir comme d’un compagnon, un copilote plutôt que comme un ennemi… La preuve, Perplexity AI m’a aidé à donner des bases à toutes ces réponses !

JUPDLC-EXCELIA-DIGITAL-SCHOOL-DATA-DESIGN- Adobe Stock weedezign
Crédit photo : Adobe Stock / weedezign

 

Pour en savoir plus sur l’école, rendez-vous sur sa page dédiée !

Page école Excelia Digital Communication School

Tag :

emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...