Cannes Lions 2024 : entretien avec Stéphane Martin, Directeur Général de l’ARPP

jupdlc-cannes-lions-2024-interview-stephane-martin

À l’occasion des Cannes Lions 2024, toute l’équipe de J’ai un pote dans la com s’est mobilisée pour vous faire vivre le festival comme si vous y étiez. Tout au long de la semaine, nous sommes allés à la rencontre de personnalités issues du monde de la pub pour qu’elles nous partagent leurs insights sur cet événement phare, et leur vision des tendances qui façonnent – et façonneront ! – le secteur.

Déjà présente en 2023, l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité a renouvelé son implication cette année. L’occasion de rassembler adhérents, partenaires et alliés, au sein d’un espace de réflexion sur la publicité et la créativité. Dans ce contexte, nous avons rencontré Stéphane Martin, Directeur Général de l’ARPP, avec qui nous avons discuté d’autorégulation, de nouveaux récits et de nouveaux imaginaires.

jupdlc-cannes-lions-2024-interview-stephane-martin-arpp

L’ARPP aux Cannes Lions : un appel à la communication responsable

L’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité était déjà présente sur la Croisette en 2023 avec le dispositif éditorial « L’ARPP fait son festival ». En 2024, elle a renouvelé son implication afin de valoriser les initiatives de communication responsable de l’écosystème publicitaire français.

Dans ce cadre, le mardi 18 juin, l’ARPP a organisé plusieurs manifestations. Le Canopy by Hilton a ainsi accueilli un espace de réflexion sur la publicité et la créativité. Deux conférences ont été organisées, ainsi qu’une soirée autour du thème de la créativité responsable, en partenariat avec Les Echos Le Parisien Médias.

Le Conseil de l’Éthique Publicitaire lance l’alerte

Cette journée a été l’occasion pour le Conseil de l’Éthique Publicitaire (CEP), instance associée à l’ARPP, de présenter deux nouveautés. En parallèle de ses « Avis », qui demeurent son principal format d’expression, le CEP propose désormais ses « Alertes ». Ce nouveau mode d’expression consiste en un format plus court, pour alerter les acteurs du secteur de la communication et de la publicité sur certaines dérives possibles et indiquer des controverses éventuelles. La première « Alerte », présentée aux Cannes Lions, est intitulée « Empathie, bien-pensance, conformisme : où va la pub ? ». Dans un contexte médiatique et informatif de plus en plus violent, le CEP relève que la publicité se démarque par une bienveillance et une empathie excessives.

Podcast


Lors de cette même journée, le CEP a présenté son premier podcast, produit par l’agence Sixième Son. Aux côtés des 37 Avis et 7 Cahiers du CEP publiés depuis 2005, ce nouveau format audio accueille Dominique Wolton (Président du Conseil de l’Éthique Publicitaire, directeur de recherche au CNRS, fondateur et directeur de la revue internationale Hermès), Denis Gancel (membre du CEP, président-fondateur de W Conran Design) et Pascale Marie (membre du CEP, consultante médias et affaires publiques RCS Lab). Ils sont interrogés par Sophie de Busni (Directrice de la communication de Sixième Son, qui a produit ce podcast).

jupdlc-cannes-lions-2024-interview-stephane-martin-arpp (2)

Un questionnement sur l’art et la publicité

En fin de journée, Christine Albanel, ancienne ministre de la Culture et de la Communication, Présidente de l’ARPP, et Maurice Lévy, Président d’Honneur de Publicis groupe et Président fondateur de YourArt, ont conversé sur le thème « L’art, dernier bastion des libertés à l’heure des injonctions et de la doxa : quelles perspectives pour la publicité ? ».

Stéphane Martin, Directeur Général de l’ARPP, a animé la conversation. Il témoigne : « la présence renouvelée de l’ARPP durant la semaine du festival mondial de la créativité est essentielle pour promouvoir les valeurs d’une communication responsable et mettre en lumière les initiatives innovantes de l’écosystème publicitaire français. Cet événement international offre une plateforme unique pour échanger avec les professionnels du secteur et encourager les pratiques éthiques et durables dans la publicité. Aux côtés des adhérents, partenaires et alliés, nous souhaitons contribuer à conforter l’avenir de notre industrie. Et ce, en démontrant que responsabilité et créativité restent au cœur de nos engagements. »

jupdlc-cannes-lions-2024-interview-stephane-martin
Entretien avec Stéphane Martin, Directeur Général de l’ARPP

JUPDLC : Parlons de l’ARPP, de l’autorégulation : à quoi cela sert si personne ne joue le jeu ?

Stéphane Martin : L’autorégulation existe par essence, justement parce que tout le monde dans la profession l’a voulue. Cette autorégulation, c’est le principe clef. Ce n’est pas imposé d’en haut. Depuis bientôt 90 ans, ce sont les professionnels, annonceurs, agences et médias qui se sont dit « on va se fixer des règles. ». Ils se sont également dit qu’ils allaient aider et financer une structure, l’ARPP, pour les conseiller. Mais aussi éventuellement pour les contrôler, parce que cette responsabilité ne va pas sans contrôle.

JUPDLC : Pouvez-vous nous parler de ce fameux concept de nouveaux récits ?

Stéphane Martin : Les nouveaux récits, les nouveaux imaginaires, c’est finalement l’ADN de la publicité. Il s’agit de travailler sur les représentations, d’utiliser la publicité pour rendre quelque chose désirable. Parce qu’il ne faut pas oublier que la publicité, c’est du désir. Il faut rendre désirable cette transition que tout le monde désire, mais qui parfois peut s’avérer compliquée. Quand je parle de transition, je parle bien évidemment de transition écologique, mais pas que. Il s’agit aussi des représentations. On pense bien sûr à la diversité, à l’égalité femmes-hommes et au-delà de cela aux représentations sur le handicap.

Tag :

emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...