Coronavirus : Snapchat, le réseau social contre la désinformation ?

Le Coronavirus agit comme un booster à réseaux sociaux. Les utilisateurs étant confinés, ils s’informent, communiquent et se divertissent sur leurs écrans. Cependant, de nombreuses plateformes luttent contre la désinformation et les propos polémiques facilement relayables. Snapchat est l’application qui tire son épingle du jeu.

En effet, les messages qui disparaissent une fois ouverts permettent d’optimiser les conversations privées. De plus, comme il n’y a pas réellement de fil d’actualité générale hors des préférences de l’utilisateur, il n’est pas noyé sous un flot d’informations.

En bref, s’il y a une quelqu’une vague de désinformation sur la plate-forme, elle n’atteindra pas un public de masse.  Grâce à son portail organisé, le flux n’est pas ouvert. Contrairement aux autres social medias, Snapchat se vente d’être un « environnement social relativement contrôlé ».

En plus, avec ses nombreux filtres, l’application reste ludique tout en véhiculant des messages forts. La semaine dernière un partenariat avec l’Organisation mondiale de la Santé a été établi. Le résultat est un filtre avec cinq conseils et directives de sécurité imposés. Ainsi, « Lavez-vous les mains fréquemment », « Ne touchez pas votre visage », « Restez à la maisons », « Pratiquez la distanciation sociale » et « Couvre votre toux », peuvent être envoyés tout en restant ludique.

Donc, même si Snapchat n’est pas le premier réseau d’information qui vous vient à l’esprit, il pourrait être, pour le moment, l’un des plus fiables.

 

Vous aimerez aussi...

Pinterest remarque un changement d’intérêts de la part de ses utilisateurs

Depuis le début du Coronavirus, Pinterest remarque un changement de comportement et d'intérêt de la part de ses utilisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”