Action Innocence dénonce le harcèlement scolaire en dessinant sur les tables

La campagne, signée Havas Genève, dénonce le harcèlement scolaire d’une façon pertinente et efficace : graver des témoignages de jeunes sur des tables d’écoliers.

Action Innocence et Havas Genève proposent donc la campagne inédite #HistoiresGravées. Quoi de mieux pour toucher les écoliers à propos du harcèlement à l’école que d’utiliser comme support pour la sensibilisation leur principal moyen d’expression, la fameuse table sur laquelle on écrit, on dessine, on grave ?
Plusieurs artistes ont mis leur talent au profit de la bonne cause : Jakub Szczesniak, Freak City, Elsa Charretier, Lucie Birant, Gaston Pacheco, Fortifem, Francis Chouquet, Nairone, Niark et Benoit Challand.
Le principe est simple : ils mettent en image le témoignage de 10 jeunes victimes de harcèlement, et ces images sont ensuite gravées sur le bois de quelques tables disposées dans des classes.

LIRE AUSSI : Shazam s’engage dans une campagne contre le harcèlement en ligne

A l’aide d’une application de réalité augmentée, l’histoire gravée prend vie sous les yeux des élèves, et des professeurs. Cela permet de discuter à ce sujet, de prendre conscience et de sensibiliser sur ce que vivent les victimes, mais aussi de faire comprendre à tous les témoins que le harcèlement scolaire est grave et qu’il faut le dénoncer.
Quand le support devient concept, la campagne nous reste gravée en tête. Vous pouvez retrouver la vidéo ici :

Tag :

Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...