4 prédictions pour le social media en 2022

Le marketing digital a profité d’un coup d’accélérateur directement lié à la crise sanitaire et aux mesures de distanciation sociale et voit ses tendances poursuivre leurs mutations. L’événement State of Social 2022, organisé par Mention, a réuni 12 experts du marketing digital afin d’aborder l’avenir du secteur. Voici les 4 prédictions qui vont briller en 2022.

 

1 – Le livestreaming pour capter et engager l’audience

“En 2022, nous verrons des investissements considérables sur le marché du livestreaming: cette expansion rapide incitera les entreprises à proposer des diffusions personnalisées, visuellement attrayantes, avec une mise en forme adaptée à chaque public” – Kate Skavish, Chief Vision Officer chez Wave.video

Les habitudes de consommation ont été profondément bouleversées et ont fait exploser ces nouvelles pratiques pour séduire autrement un public beaucoup moins captif qu’en présentiel. En 2021, les audiences record de Twitch ou les livestreamings ponctuels sur les comptes Instagram d’artistes, d’influenceurs, profs, journalistes leur ont permis de rester en contact avec leur audience en créant un sentiment d’affinité immédiate, idéal pour humaniser une marque et l’engager directement auprès de son public.

Ces technologies sont de plus en plus précieuses pour se connecter virtuellement avec des clients restés à la maison et collés à leurs smartphones ou tablettes. Le succès du live shopping qui invite à un achat rapide est aussi celui de l’authenticité du direct avec des vidéos sans montage ni retouche, gage de véracité pour le consommateur.

 

2 – Nouveaux acteurs des réseaux sociaux

“Nous verrons des secteurs « non conventionnels » se lancer et prospérer sur les réseaux sociaux – des secteurs peu associés à ces plateformes, comme les services publics, les prestataires de soins de santé, les avocats… Chacun commencera à trouver sa niche.” – Francesca Chong, Head of Content chez Mention

De plus en plus d’organisations peu familières avec les réseaux sociaux s’imposent sur les plateformes et leur présence implique plus de responsabilité que la majorité des marques. Devoir de confidentialité pour les médecins, risques professionnels pour les avocats, mais l’opportunité de partager avec le public les dessous d’une profession peut se révéler positif. Les dentistes par exemple, n’hésitent pas à partager des vidéos d’intervention dans un but pédagogique. Une tendance qui a vocation à se transformer, affaire à suivre….

 

3 – Une communauté à domicile

“Le marketing sur les réseaux sociaux passera des plateformes populaires à des communautés natives organisées sur les sites web des détaillants, avec leurs propres influenceurs, créateurs de tendances, modérateurs, etc.” – Joel Gaudeul, CMO chez Hivency

En effet, tandis que certaines marques peinent à créer une communauté digitale active autour de leurs produits, pour d’autres la communauté est au cœur même de leur storytelling. Les marques customer centric comme Respire et Sézane sont incarnées par leurs propres fondatrices, des marques amies et entretiennent un sentiment de proximité, afin de cultiver le lien avec leur communauté. D’autres font appel à des personnalités ou des plateformes spécifiques comme CDiscount avec son “Shopping Show” qui met en avant des influenceurs phares pour présenter ses nouveaux produits. Elle associe un visage familier pour fédérer une communauté déjà formée autour de ses offres.

Podcast


 

4 – Des formats courts et authentiques

« La vidéo de format court va émerger comme le type de contenu populaire que chaque marque devra créer pour rester pertinente sur les réseaux sociaux » – Neal Schaffer, Auteur de “The Age of Influence and Fractional CMO” À l’ère du snack content et du zapping, boostés par des plateformes comme Instagram et TikTok, la vidéo de format court devient la norme et le type de contenu que chaque marque doit désormais créer pour rester pertinente sur les réseaux sociaux. La vidéo courte répond aux nouvelles attentes liées au mode de vie des consommateurs mobiles qui disposent d’un temps limité à consacrer à chaque contenu. 85% des internautes regardent une vidéo jusqu’au bout si elle ne dure que 30 secondes et seulement 50% regardent 2 minutes de vidéo, il n’est donc pas utile de travailler sur des messages trop longs. L’Oréal, par exemple, maîtrise parfaitement la vidéo courte et propose notamment des tutoriels maquillage de 1 à 2 minutes pour parler à ses consommatrices.

Nouveaux formats, nouveaux acteurs, un intérêt de plus en plus prononcé des marques pour leurs communautés. Il est évident que l’année 2022 s’annonce comme celle des transformations dans le monde du marketing digital. L’isolement qu’a imposé la crise au population, s’est vu compensé par l’ingéniosité des utilisateurs à toujours imaginer de nouvelle manière d’exprimer leurs passions. Les marques doivent donc mieux comprendre leurs cibles et ainsi adapter leurs stratégies en conséquence


emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...