Une campagne originale qui sensibilise au port d’armes aux Etats-Unis

Sensibiliser la population aux risques liés au port d’armes : un défi relevé par l’agence McKinney avec sa campagne #ChangetheForecast 

Bien que le mouvement Never Again ait participé au soulèvement de l’opinion concernant le port d’armes, il semblerait que le gouvernement américain ait encore besoin d’être interpellé, de même qu’une grande partie de la population. Après une dernière fusillade le 03 Avril dans les locaux de YouTube en Californie, la sécurité des citoyens paraît aussi incertaine que la météo, et c’est justement le sujet de cette campagne.

»LIRE AUSSI WWWF lance une campagne de sensibilisation sur Instagram 

Une vision surprenante de la banalisation des armes

La campagne se positionne particulièrement sur les armes dans les écoles aux Etats-Unis. Pour cette campagne, l’agence McKinney a décidé de percevoir le risque de fusillade de la même façon que les statistiques météo. De cette façon, la campagne dénonce la banalité avec laquelle le gouvernement traite le sujet, mais montre aussi que le risque est omniprésent.

En juxtaposant ce pourcentage de possibilité de fusillade à celui de la météo, la campagne est ainsi visible sur de nombreux supports, et marque l’esprit du public, car bien évidemment, tout le monde regarde la météo. Et c’est bien pour cela que la météo dicte d’une certaine façon la vie de chacun. Mais cette fois, la possibilité de fusillade est également une variable à prendre en compte lorsque l’on commence sa journée.

Vous aimerez aussi...

Quel est le meilleur Dragibus ? Marcel met fin au débat sur Twitter !

Certains préfèrent les rouges, d'autres les noirs, les bleus... bref chacun a son mot à dire et le dit Twitter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”