BioUrban, l’arbre-robot capable de remplacer 368 arbres ordinaires

Une société mexicaine s’est donné comme défi de dépolluer l’air, pour se faire elle a mis au point le BioUrban 2.0 capable de faire le boulot de 368 arbres.

Le BioUrban qu’est-ce que c’est ?

Une construction métallique qui renferme 100 litres d’algues, et est capable de transformer les gaz et les particules polluantes comme le CO2 en oxygène. Cet arbre-robot absorbe l’air pollué et le transforme en oxygène grâce au phénomène de photosynthèse. Les cinq cylindres remplis d’algues permettent d’activer ce processus naturel, puisque c’est le même qu’avec les « vraies » plantes. L’arbre métallique fonctionne grâce à l’énergie solaire.

Selon la société mexicaine BioMiTech, un seul BioUrban fait le boulot de 368 eucalyptus.

 

Une réelle solution ?

Selon l’OMS, 7 millions de personnes meurent chaque année à cause de la pollution de l’air ambiant.

Le co-fondateur de BioMiTech, Jaime Ferrer, explique que cette innovation ne doit pas remplacer nos forêts. Pour autant, il souhaiterait implanter les arbres métalliques « aux carrefours, dans les zones urbaines, au niveau des routes fréquentées et aux intersections où les bus et les voitures s’arrêtent. Ce sont des endroits où nous ne pouvons pas planter 300 arbres, mais nous pouvons remplir la même fonction par un processus biologique naturel.»

La qualité de l’air sera sans arrêt analysée par des capteurs et les performances de l’arbre-robot seront surveillées sur une plateforme internet. Les algues doivent être changées tous les 3 mois environ mais ne seront pas jetées pour autant puisqu’elles peuvent servir d’engrais pour les terres agricoles.

Une innovation qui se révélera peut-être demeurer la solution à la pollution de l’air ambiant, mais qui a un coût : 50 000 $. Des BioUrban ont déjà été installés au Mexique, au Panama, en Colombie et en Turique. La France et le Royaume-Unis se disent intéressés par cette technologie futuriste.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”