Comment vivre de sa passion ? Découvrez les conseils d’une freelance !

En collaboration avec HEYME Freelance
photographe-vivre-passion-conseils-freelance

Dans le cadre de notre partenariat avec la mutuelle HEYME freelance, dédiée aux indépendants, nous vous faisons découvrir des profils et parcours inspirants de freelances. Aujourd’hui, c’est Marie-Léa Pereira, Directrice Artistique et passionnée de photographie, qui nous livre ses conseils pour vivre de sa passion.

 

JUPDLC : Tu peux nous présenter ce que tu fais en quelques lignes ?

Marie-Léa : Actuellement, je suis directrice artistique et photographe : je jongle entre des formats plus digitaux/publicitaires pour des marques et des contenus purement photos pour des artistes et projets personnels.

 

JUPDLC : Quand as-tu décidé que tu ferais ça ?

Marie-Léa : J’ai toujours été passionnée par les images, leur esthétique et ce qu’elles transmettent en gardant dans un coin de ma tête le rêve de faire moi aussi un jour de belles images. J’ai eu jusqu’ici un parcours de directrice artistique majoritairement publicitaire, ce qui me plait beaucoup mais je pense qu’après une épidémie mondiale en 2020, des mois de confinement et beaucoup de personnes qui m’ont poussé, j’ai réfléchi à ce à quoi j’aspire vraiment. C’est donc à partir de fin 2020 que j’ai décidé d’investir dans du matériel plus professionnel et de commencer à vendre mes services en tant que DA orientée photographe.

photographe-vivre-passion-conseils-freelance

 

JUPDLC : Est-ce que n’importe qui peut se mettre à la photographie pro ?

Marie-Léa : Je dirais oui d’instinct, avec en tête la ref de Ratatouille « Tout le monde peut cuisiner – Gusteau ». Plus sérieusement, la photo est avant tout un loisir, donc accessible à tous. La photo pro, elle, demande beaucoup de concession et de dévotion : quand shooter des amis, des occasions ou ses vacances paraît assez plaisant, shooter des artistes ou des contenus de marque représente un peu plus de contraintes. Il faut savoir mettre de côté son égo et parfois accepter des mandatories imposées par le client (sans toutefois mettre de côté son point de vue et sa patte !). Après, comme dans tout domaine, certains réussissent mieux que d’autre de par leur œil plus avisé, leur univers plus marqué ou une technique spécifique.

publicité


 

JUPDLC : Comment définirais-tu la plus-value de ton expertise pour tes clients ?

Marie-Léa : Ma spécialité reste les portraits mais ce que j’aime beaucoup et ce qui pourrait me différencier à mon sens est le fait que je cherche toujours à aller un cran au-dessus de ce qui est demandé. C’est toujours intéressant d’entendre ce que demande le client mais de réfléchir aussi de son côté à ce qu’on pourrait rajouter pour que la photo soit vraiment au-dessus. Personnellement, j’essaye toujours d’ajouter plus de mouvement ou de vie à mes photos pour ne pas se contenter de portraits figés, quit à même partir dans l’absurde avec des poses incongrues ou des accessoires inattendus.

 

L’interview vidéo complète est à découvrir juste ici : 

Tag :

emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...