Soltani + Leclerc, la collaboration qui réinvente la carte postale


Pour concrétiser le projet « Scratch my rijks », Soltani collabore avec Leclerc pour réinventer des illustrations du Rijksmuseum.
Le duo puise sont inspiration dans la technique du scratch, très courant dans le milieu de la musique urbaine. Afin de réaliser des cartes postales à gratter, les artistes échanges des disques vinyle contre de l’art. Ensuite, ils recouvrent les cartes postales du rijksmuseum d’un film à gratter en or. Et le tour est joué !
L’objectif premier de ce projet est de transmettre les principales missions du musée : stockage, restauration et exposition. Ces dernières sont représentées sur les cartes postales.
Ces dessins rendent un réel hommage aux acteurs du musée. Ainsi, le mécène occasionnel en archiviste, restaurateur, artiste et spectateur.
La carte postale se transforme alors en pièce originale bien loin de l’image kitsch qui lui ai attribué, à tord !


Tag :

Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...