Data : phénomène des données de masse

En collaboration avec Excelia Digital School
big-data-excelia-digital-school-jupdlc

Le terme de « Big Data » désigne les grands volumes de données numériques générées à travers l’utilisation des nouvelles technologies. La croissance exponentielle du « Big Data » à travers le monde est impressionnante.  La taille du marché mondial du big data et de l’analytics était évaluée à 171,39 milliards de Dollars en 2018, et devrait atteindre 512,04 milliards de Dollars en 2026, avec un taux de croissance annuel de 14,80% entre 2019 et 2026 d’après Valuates Reports. Entre les 2 périodes, le marché aura été multiplié par 3.

 

Le « Big Data », c’est quoi ?

Le terme de « Big Data » est une notion récente. Elle est née de la volonté des chercheurs à s’adapter à la croissance exponentielle des données numériques. En bref, le « Big Data » est la nouvelle version de ce qu’on appelait précédemment mégadonnées ou grosses données. Ces données récoltées peuvent provenir de différentes sources. Entre les vidéos publiées sur les différents plateformes et canaux, les données provenant des achats électroniques, les signaux GPS, les informations climatiques, ou encore les discussions, il y a une nécessité de stockage illimité, dans la durée.

Pour conserver ses données, Google et Facebook, ont été les pionniers sur cette technologie. Perçu comme la troisième révolution industrielle, en continuité de l’information, le « Big Data » occupe une place prépondérante sur le marché et dans nos modes de consommation.

En raison des performances autour du « Big Data », de nombreux acteurs se sont emparés de cette solution. Pour le web, c’est le cas de Facebook, Twitter, ou encore Google. Le secteur de l’IT est aussi un adepte de la masse de données, à l’instar d’acteurs comme IBM, Oracle, SAP, ou encore HP. Il y a également les spécialistes des solutions Data et Big Data avec Hortonworks, MapR, EMC ou Teradata. Les intégrateurs CapGemini, Sopra, Accenture ou Atos, acteurs incontournables dans le secteur des mégas données y sont également listés.

 

À quoi sert le « Big Data » ?

L’intérêt essentiel autour de la création du Big Data réside dans le fait qu’il offre une alternative nouvelle à l’utilisation universelle des bases de données massives. Selon Gartner, le concept du Big Data est « l’assemblage d’outils répondent à une trois problématiques. Cet assemblage est celui de la règle des 3V (Volume – Variété – Vélocité). La première de règles, est affiliée aux nombreuses données, la seconde à la diversité de provenance et la troisième fait trait avec le niveau de vélocité requis ».

Pour ce faire, le Big Data relève d’une importante performance. Il est né et a été propulsé par des évolutions technologiques remarquables. Dans un premier temps, il y a les technologies de stockage. Elles sont une résultante du déploiement du Cloud Computing. Dans un second temps, il y a l’avènement de technologies de traitement qui ont connu des ajustements. Enfin, il y a l’accélération du temps de traitement des requêtes qui vient faciliter l’utilisation même des données.

publicité


En théorie, le big data est le moyen d’étudier de très grande quantité de données afin d’établir des modèles originaux qui permettent de visualiser une vision plus fine de la réalité et permettre ainsi de prendre des décisions plus pertinentes.

 

Le rôle du Consultant SI et Data

Avec l’évolution des technologies, de nouveaux métiers ont vu le jour, comme Consultant SI et Data (il apparaît dans la liste des métiers les plus recherchés en 2020 selon LinkedIn*). Un consultant SI et Data conseille les organisations sur les données et les stratégies liées aux données. Ce poste requiert de déterminer les technologies les mieux adaptées aux besoins de l’organisation, mais également de mettre en œuvre la solution sélectionnée. Par conséquent, les consultants SI et Data doivent avoir une compréhension aigüe des besoins de l’entreprise, ainsi que des connaissances techniques solides concernant un grand nombre d’outils Data. Il est évident que ce métier est appelé à se développer. Les anciennes terminologies de ce type de poste sont Data scientist, analyste de données, conseiller en intelligence décisionnelle, chef de projets…

C’est un métier qui nécessite un bon bagage technique (Apache Spark, big data, machine learning, Hadoop, Python…), une connaissance évidente des méthodes d’analyses de données, une bonne maîtrise de la technique informatique mise en œuvre et un goût prononcé des besoins business, qu’il s’agisse de marketing, de management RH ou de production.  Le consultant SI et Data définit la stratégie de développement du système d’information ainsi que les priorités dans les projets informatiques en tenant compte de la politique générale et des objectifs de la société dans laquelle il travaille. Le manager assume des responsabilités hiérarchiques sur les membres de son équipe et assume des responsabilités fonctionnelles sur des projets transversaux.

 

Comment devenir Consultant SI et Data ?

Les exigences de compétences pour exercer ce métier imposent désormais une formation spécifique. Il s’agit en effet de bien maîtriser les statistiques ainsi que les méthodes algorithmiques d’auto-apprentissage bien spécifiques pour concevoir les modèles d’étude, mais aussi la technologie informatique et la science de la programmation pour construire les modèles et exploiter le monde des données multi-formats. Enfin, connaître les métiers du management de projet est aussi un impératif, puisqu’il est au service des besoins de l’entreprise, il les comprend et sait mettre en œuvre les projets informatiques et Data.

Pour exemple, l’école Excelia Digital School, propose un Master of Science (MSc) Consulting et Stratégies Data. Pour plus d’informations sur cette formation et les autres dispensées par l’école, rendez-vous sur le site internet d’Excelia Digital School, l’École digitale d’Excelia.

 

« Big Data », un secteur d’avenir en France ?

À l’image de nombreux autres pays de l’Union Européenne, la France a clairement fait comprendre qu’elle comptait relever le grand défi du « Big Data ». Ce dernier fait partie des sept ambitions stratégiques identifiées dans le cadre de la Commission Innovation 2030. Le Big Data représente un secteur d’avenir. Il crée de nouveaux métiers et suscite des besoins toujours plus importants de la part des entreprises qui sont en recherches constances de nouveaux talents.

big-data-excelia-digital-school-jupdlc

 

Comment le « Big Data » révolutionne les campagnes marketing ?

Le data marketing est une approche innovante basée sur des technologies clés qui rendent possibles la collecte, le traitement et l’analyse simultanée et en temps réel de milliards d’informations afin de mettre en place des actions marketing beaucoup plus personnalisées et performantes. Le « Big Data » est en effet devenu le fer de lance du marketing digital : il permet une approche innovante et pertinente basée sur la connaissance du client. Cette notion est, aujourd’hui, au cœur de la réflexion stratégique des entreprises. C’est pourquoi un grand nombre de ces entreprises investissent de plus en plus dans la recherche, le développement et l’innovation en lien avec la collecte et le traitement de données. Grâce aux bénéfices apportés par le Big Data, les équipes marketing sont capables de produire des messages marketing qualifiés et plus pertinents.

Ainsi, les outils analytiques développés dans le cadre du Big Data permettent de mettre en place des solutions prédictives, de suivre des tendances en temps réel et de mieux anticiper les risques éventuels liés à l’activité et à la relation client. Les données récupérées peuvent ainsi être stockées et analysées par les directeurs commerciaux pour améliorer leur connaissance des clients et du contexte au sein duquel elles évoluent. Côté campagne de communication, parce que l’audience est mieux définie, les actions commerciales vont être plus ciblées et donc, plus performantes.

Le « Big Data », permet aussi l’analyse prédictive. Cette dernière offre la possibilité aux entreprises d’exploiter les grands volumes de données collectées auprès de leurs clients, de leurs marchés ou encore par le biais des plateformes numériques sur lesquelles elles sont présentes. Ces données collectées peuvent ensuite être utilisées pour analyser les actions passées effectuées par les entreprises et donner lieu à des prédictions pour anticiper les tendances futures et optimiser la prise de décision. Entraînés à partir de données statistiques, les modèles prédictifs peuvent fournir des éléments permettant d’adapter la stratégie en se basant sur des éléments factuels.

Grâce à ces technologies, l’entreprise bénéficie d’une vision 360° de ses clients, jusqu’alors inaccessible, lui permettant de mettre en place des actions à moyen et long terme…à condition que l’analyse qui sera faite par les spécialistes du « Big Data » soit optimale et complète.

 

Si vous désirez en savoir plus sur les métiers de la data et devenir expert en solutions digitales, c’est le moment de découvrir les formations d’Excelia Digital School ! 

 

 

*Source: Enquête Linkedin des métiers les plus recherchés en France en 2020

Tag :

emoji-email Ne manquez aucune actualité, abonnez-vous !

Chaque semaine, le meilleur de la communication et du digital directement dans votre inbox...